Aller au contenu principal

Agenda 21 et Labo'M21/LaBase

L’Agenda 21 de la Gironde est un espace vivant invitant toutes les Girondines et les Girondins à comprendre et à débattre des enjeux et à améliorer et transformer les pratiques de transitions vers un développement sobre et durable.

  • L'Agenda 21 de la Gironde

    ouvrir
    fermer

    L’objectif unique de l'Agenda 21 est le bien-être de toutes et de tous pour aujourd’hui et demain. Pour agir en coresponsabilité dans les transitions, les méthodes sont innovantes et reposent sur des constructions collectives et participatives.

    • La coresponsabilité : activer ensemble nos responsabilités
      ouvrir
      fermer

      La coresponsabilité sociétale territoriale est une notion co-construite par les acteurs girondins pour concevoir et agir à la hauteur des enjeux sociaux et écologiques.

      Travaillée dans un premier temps à l'aide de méthodes de design prospectif, elle s'est ensuite outillée : techniques d'animation, calculateur, datavisualisation avant de devenir le cœur de la stratégie de l'Acte 3 de l'Agenda 21 de la Gironde. 

      La coresponsabilité est l'ADN du projet territorial de développement durable en Gironde.

      Une spirale de coresponsabilité permet à chacun de trouver sa place et de penser et d’agir en situant sa contribution dans une chaîne bienveillante de responsabilités individuelles et collectives, locales et globales pour le bien être de tous, aujourd’hui et demain.

      Dans tous les chantiers du Labo’M21, la spirale de coresponsabilité est représentée graphiquement. Par exemple, sur le défi Capacité Alimentaire, défi prioritaire de l’Acte 3 de l’Agenda 21, il s’agit de définir, dans le 100 % de responsabilités locales permettant d’atteindre les cibles fixées, quelle est la part de chaque partie prenante. Ensuite, chaque partie prenante est invitée à évaluer la part qu’elle fait de la part qu’elle a. S’instaure ainsi un dialogue pour que, dans l’écosystème territorial, nous fassions tous notre part à 100%. Mais tout ne se joue pas dans le 100% des capacités locales. 

      D’abord, des cadres mondiaux, européens, nationaux ou régionaux impactent, en facilitation ou en contraintes l’expression des capacités locales. Il s’agit d’identifier ces cadres à toutes les échelles. Le parti pris du réseau des Agenda 21 de la Gironde est de travailler l’opérationnalité des chantiers dans une perspective de cohérence, convergence et congruence avec les cadres supra-territoriaux. Cette approche consolide une stratégie locale explicitement contributive dans laquelle chaque partie prenante trouve aisément sa place sans avoir le sentiment d’être instrumentalisé.

      Ensuite, la résolution des questions locales n’est pas toute dans les mains du 100% de capacités et de responsabilités locales. Outre, ce 100% horizontal, à l’échelle du territoire, il va s’agir d’identifier la part du 100% local dans l’atteinte de chaque cible. Cela signifie qu’il faut également concevoir une spirale de coresponsabilité verticale où l’on va, sur un sujet donné, identifier la répartition des parts de responsabilités à chaque niveau. Rendre lisible sur la spirale de coresponsabilité un système dynamique inclusif où chacun peut situer sa part et celle des autres permet une qualité de dialogue et d’implication solide et positive.

      Cette approche se déploie dans les labo'mobiles actuellement en expérimentation sur les territoires girondins.

    • Le défi prioritaire de l'Agenda 21: la capacité alimentaire tous
      ouvrir
      fermer

      La capacité alimentaire est l’ambition majeure de l’Acte 3 de l’Agenda 21. Il s'agit de veiller à  ce que chacun ait accès à l’alimentation et qu'elle soit saine, durable et produite localement.

      Ce défi suppose d’aborder l’alimentation dans son aspect le plus large : de la graine jusqu’au déchet alimentaire. Il recouvre ainsi les questions d’accès à la nourriture, de partage des savoirs et des pratiques en matière d’alimentation mais aussi plus globalement les questions d’aménagement du territoire avec en cœur de préoccupation la considération de nos espaces agricoles comme espaces alimentaires.

      Le défi capacité alimentaire s’appuie désormais sur de multiples approches complémentaires accessibles à chaque partie intéressée :

      • Une approche stratégique et méthodologique : signer et contribuer au Pacte de Milan (engagement international pour l’alimentation), contribuer aux chantiers national et régional sur la gouvernance alimentaire, construire un projet alimentaire territorial.
      • Une approche départementale : esquisser un projet alimentaire départemental qui rende lisible l’ingénierie départementale disponible dans toutes les dimensions d’un projet alimentaire territorial (foncière, eau, biodiversité, agriculture, pratiques durables, circuits courts, aide sociale, développement social, épiceries sociales et solidaires, restauration collective, sensibilisation, lutte contre le gaspillage alimentaire,etc.) et la richesses des initiatives et capacités locales en Gironde.
      • Une approche expérimentale : explorer des objectifs de transformation radicale avec les territoires volontaires via les Labo’Mobile (100% Bio-local, 100% accessibilité, Zéro phyto, Zéro gaspillage alimentaire,etc.).
      • Une approche très concrète et immédiate : mettre en réseau les initiatives locales en matière de jardins alimentaires et recenser les expériences nouvelles : prêts de jardins entre particuliers, incroyables comestibles sur les espaces publics, régie alimentaire communale,etc.
      • Une approche grand public : appel à des volontaires en service civique pour devenir « ambassadeurs de la capacité alimentaire » sur les territoires.
      • Une approche d’exemplarité : tester  des jardins alimentaires et l’installation de ruchers sur le patrimoine départemental.
      • Une approche pédagogique : co-construction d’un serious game sur l’alimentation (Food4All) , proposition en complément du guide méthodologique d’une exposition itinérante et d’un module de formation des acteurs en cours d’élaboration.

      Retrouvez l’ensemble de l’intervention départementale en matière d’alimentation dans le livret Pour la capacité alimentaire en Gironde disponible ci-dessous.

  • Laboratoire d'innovations collectives

    ouvrir
    fermer

    Le Labo'M21 incarne l'approche innovante, participative et prospective de l’Acte 3 de l’Agenda 21.

    Tiers espace de créativité et lieu ressource, il met à disposition des acteurs un lieu, une boîte à outils et de la convivialité. il est ouvert à tous - groupe projet, collectivité, association, collectifs citoyens et acteurs privés- sous réserve d’accepter la posture « mode labo », créative, ouverte et collaborative : à vos réservations !

    • Les Labo’Mobiles
      ouvrir
      fermer

      Le Labo’Mobile est un dispositif d’animation territoriale proposé aux territoires et aux acteurs girondins pour expérimenter la mise en œuvre d’objectifs de transformation et co-concevoir des projets dédiés à de l’innovation sociale, écologique et participative qui nécessitent de «faire autrement».

      De plus en plus de territoires et de collectifs se proposent de relever des défis radicaux qui s’énoncent en Zéro ou en 100 % : 100 % citoyen, Zéro chômeurs de longue durée, 100 % énergies renouvelables, Zéro déchet, 100 % bio, Zéro phyto,etc. Ces ambitions supposent des organisations, des relations et des manières de concevoir et d’agir radicalement différentes.

      Déclinaisons territoriales du Labo’M21, les Labo’Mobiles s’installent en résidence pour soutenir les territoires volontaires afin de prototyper l’objectif réussi et de définir les conditions à réunir pour l’atteindre. S’inspirant des meilleures pratiques d’ici et d’ailleurs, ils mobilisent les capacités locales et invitent des compétences d’innovation et de transformation adaptées à chaque objectif.

      Cette expérimentation est coordonnée par la Mission Agenda 21 du Département de la Gironde avec le soutien de la DREAL Nouvelle-Aquitaine. Elle permet d’accompagner un collectif sur le territoire à l’aide de méthodes créatives dans le but d’agir en coresponsabilité pour être à la hauteur des enjeux.

      Au printemps 2017, le Département lançait un Appel à Manifestation d’Intérêt ouvert à tous les acteurs et territoires girondins ayant un objectif de transformation radicale (Zéro chômeurs, Zéro pesticides, 100% Bio…). 9 territoires ont été sélectionnés sur 3 grands champs d’action : la capacité alimentaire, l’inclusion et la participation citoyenne pour une expérimentation de 18 mois. 

      • Collectif Convergence Habitat Jeunes à Mérignac, «100% jeunes engagés »
      • Cussac Fort-Médoc, « Territoire 100% Bio et local, zéro déchets et zéro gaspillage » *
      • Communauté de Communes haute-Gironde, « Territoire zéro gaspillage des énergies citoyennes »
      • Collectif AlimenTerre, Pays Barval, « Territoire 100% des communes signent le schéma de développement agricole et alimentaire territoriale, 100% des cantines font le tri des déchets de la restauration scolaire »
      • Castillon la Bataille, «Territoire zéro chômeur de longue durée »
      • Communauté de commune Médulienne « Territoire zéro phyto »
      • Communauté de Communes de Montesquieu « Accès pour 100% des habitants à une alimentation saine et durable »
      • Gradignan, « Territoire 100% partage »
      • Créon, « Zéro déplacement automobile individualisé sur la ville de Créon »

      * Labo'Mobile à Cussac-Fort-Médoc

      Découvrez le projet de la commune de Cussac-Fort-Médoc, Un village pour une alimentation 100% bio et locale. Tous mobilisés !

      Quelques mois après le lancement de l'expérimentation, nous retrouvons les Cussacais lors d’un apéritif pour la construction collective du projet. Objectif de la rencontre : se projeter ensemble dans un futur où l’intégralité de l’alimentation produite et consommée à Cussac serait biologique ; et écrire ensemble le chemin à parcourir pour y arriver.

      Comment la Mairie, les habitants, les acteurs économiques et institutionnels vont-ils s’unir pour atteindre ensemble cette ambition ?

      Quel rôle chacun veut-il, peut-il ou doit-il jouer ?

      De belles perspectives auxquelles le Département apporte son soutien avec enthousiasme.

      Les habitants de Cussac-Fort-Médoc se sont réunis le 27 juin pour discuter du projet de l'engagement de leur village pour une alimentation 100% bio et locale. La suite, à la rentrée !

      Suivez la démarche de Cussac sur leur page : Facebook Cussac

    • LaBase, laboratoire d’innovation publique territoriale interinstitutionnel
      ouvrir
      fermer

      LaBase est le laboratoire d'innovation publique territoriale en Nouvelle-Aquitaine, porté par le Secrétariat Général pour les Affaires Régionales (SGAR), la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL), le Département de la Gironde et Bordeaux Métropole. Après une période d'expérimentation de 18 mois soutenue par le PIA, programme d'investissements d'avenir, la Région Nouvelle-Aquitaine a rejoint LaBase. 

      C'est un projet expérimental ayant pour objectifs : 

      • 1 Simplifier et moderniser les relations entre administrations publiques et les usagers/citoyens,
      • 2 Installer une gouvernance multi-acteurs de l'innovation publique territoriale (géographiquement, à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine),
      • 3 Diffuser la culture de l'innovation publique au sein des 5 administrations co-pilotes du projet (Bordeaux Métropole, Département de la Gironde, Région Nouvelle-Aquitaine SGAR et DREAL Nouvelle-Aquitaine)

      La convention de partenariat identifie 4 axes prioritaires : 

      • Axe Planète : Accompagner la prise de conscience en élaborant et testant des dispositifs publics qui incluent dès leur conception les enjeux climatiques, écologiques et sociétaux. 
      • Axe Territoires : Renforcer la proximité et contribuer à la territorialisation des services publics au plus près des besoins dans une perspective d’efficience et de meilleure prise en compte des besoins des territoires et des citoyens. 
      • Axe Publics : Placer les publics au centre de la réflexion après avoir identifié leurs besoins et leurs attentes, en s’assurant de l’inclusion de l’ensemble des publics concernés, en particulier les publics en situation de fragilité, afin d’adapter, transformer les solutions existantes et de produire des solutions nouvelles portant sur les besoins émergents ou non couverts. 
      • Axe Simplification : Proposer des services publics simplifiés qui soient compréhensibles et faciles d’accès aux publics, afin de faciliter la vie des usagers et des agents publics.

      programme des animations

       

      Retrouvez en téléchargement ci-dessous le bilan des 18 premiers mois et quelques illustrations des actions incubées ou des chantiers de transformation conduits à LaBase.

      Contact

      LaBase
      Laboratoire d'innovation publique de Nouvelle-Aquitaine
      Immeuble Gironde - Rez de dalle - aile est
      1 Esplanade Charles de Gaulle
      CS 71223
      33074 BORDEAUX Cedex
      0556996617
      contact@labase-na.fr

  • Proximité, participation, initiatives de transitions

    ouvrir
    fermer

    Contribuer à l’élaboration des décisions qui nous concernent, être reconnu pour l’expertise de sa propre vie et ses capacités, trouver sa place dans les transitions, exprimer et partager ses contraintes et ses choix, explorer les controverses et les possibles, connaître les initiatives girondines proches de chez soi, valoriser ses actions de développement durable, rencontrer les acteurs locaux des transitions, partager les meilleures expériences et nos ingéniosités.

    • Participation citoyenne, repères et expériences
      ouvrir
      fermer

      Le chapitre 28 de l'Agenda 21 mondial (Rio 1992) fait de la participation citoyenne un déterminant  de la démarche des Agendas 21 locaux.

      "La concertation et la recherche d'un consensus permettraient aux collectivités locales de s'instruire au contact des habitants et des associations locales, civiques, communautaires, commerciales et industrielles, et d'obtenir l'information nécessaire à l'élaboration des stratégies les plus appropriées."

      La participation est un chantier engagé par le Département de la Gironde et par le réseau des Agendas 21 de la Gironde depuis  de nombreuses années. Deux cahiers d’expériences ont été édités :

      • un cahier sur la participation citoyenne dans les Agendas 21 de Gironde
      • un cahier sur la participation citoyenne dans les projets et politiques du Département de la Gironde

      En 2016, le Département de la Gironde est Lauréat du Prix de la participation et de la concertation (communiqué de presse disponible ci-dessous).

      Suite à ces travaux et au test de démarches participatives sur ses politiques, le Département a adopté en 2014 une politique départementale de la participation citoyenne.  La participation citoyenne est ainsi affirmée en tant qu’élément constitutif des politiques départementales. Le processus participatif est considéré comme un outil d’aide à la décision.  Ainsi, le Département de la Gironde, garant des solidarités humaines et territoriales, poursuit son ambition de permettre à tous les girondins sans distinction de trouver leur place et leur pleine légitimité dans le processus de construction des décisions qui les concernent.

      • Reconnaître une expertise citoyenne et la faire dialoguer avec les expertises politiques, scientifiques et techniques
      • Faire émerger les débats, entendre et comprendre les intérêts divergeants
      • Construire collectivement les politiques publiques
      • Développer une culture de la participation et de la citoyenneté active
      • Favoriser la connaissance réciproque : pour le département, mieux comprendre les attentes spécifiques des habitants, et pour les girondins, mieux connaître les actions départementales
      • Innover et concevoir les projets au plus près des besoins réels, pour le bien être des girondins pour aujourd'hui et pour demain

      La décision de concerter engage à questionner pour chaque projet les espaces de concertation et d’identifier en amont du processus de participation le degré de participation adapté.

      Cet engagement se concrétise dans de nombreux espaces participatifs départementaux et dans l’élaboration de nombreux projets territoriaux d’intérêt départemental : la politique de l’habitat, la politique jeunesse, la politique d’insertion.

      Cela suppose également une montée en compétences. Le processus de concertation des publics autour d’un projet, d’une action ou d’une politique départementale répond à des objectifs de démocratie et d’efficacité.

    • Cousinade inter-réseaux "La Gironde s'invente"
      ouvrir
      fermer

      La cousinade réunit une grande famille de plus de 200 collectifs engagés pour les transitions sociales, écologiques, alimentaires, pédagogiques, énergétiques, démocratiques, économiques, etc en Gironde : Territoires en transition, colibris, Agenda 21 locaux, actrices et acteurs de l'éducation pour un développement durable et de l'éducation populaire,  exploratrices et explorateurs de l'écosystème d'innovation publique LaBase, acteurs et actrices de l'innovation sociale, collectivités girondines, associations et collectifs citoyens, acteurs publics et privés, animatrices et animateurs de la participation citoyenne (groupe d'échanges de pratiques avec l'institut de la concertation), acteurs de la responsabilité sociétale, jardiniers alimentaires, chercheuses et chercheurs, change makers, porteurs d'envies et de projets, tribu du changement, témoins inspirants du film Ici et maintenant, la Gironde s'invente et leurs complices...

      Elle est ouverte à toutes et tous.

      La première cousinade du 30 mai 2018 a été l'occasion d'explorer collectivement les questions brûlantes des acteurs et citoyens engagés dans les transitions en Gironde et d'esquisser les pistes d'actions commune pour gagner en impact. 

      La deuxième cousinade du 20 novembre 2018 a creusé les pistes d'actions en les passant au crible des 17 objectifs de développement durable (ODD) et des capacités d'actions individuelles et collectives.

      La troisième cousinade inter-réseaux du 14 juin 2019 a testé des outils permettant la transformation à la hauteur des enjeux sur 6 projets locaux volontaires et permis de poser autrement les questions de la coopération en explorant les serious game (jeux sérieux).

      La quatrième cousinade inter-réseaux du 26 novembre a été une expérience immersive de mise en récit d'imaginaires positifs d'une gironde 100% résiliente en 2030. De cet exercice collectif inédit est née une première nouvelle qui ouvre un recueil de nouvelles à 1 000 mains : l'exercice d'écriture est proposé à tous les Girondines et Girondins, acteurs, actrices et collectifs....

      Retrouvez les échos de cette cousinade ci-dessous en téléchargement ainsi que la première nouvelle de Sophie Poirier, auteure embarquée, cousine girondine.

      La cinquième cousinade inter-réseaux aura lieu le 15 juin et s'inscrira dans un contexte inédit de déconfinement progressif. L'organisation sera expérimentale en associant des petits présentiels, de la visio-conférence et de nouveaux outils collaboratifs. Si vous souhaitez contribuer au prototypage de cette rencontre, contactez la mission Agenda 21.

       

    • Le réseau des Agenda 21 locaux et des acteurs des transitions
      ouvrir
      fermer

      Le Conseil Départemental des Agenda 21 locaux, CDA21, est mis en place par délibération départementale en mars 2005. Il a pour objectif d’échanger sur les bonnes pratiques, de monter ensemble en connaissance et en expérience, de rechercher une cohérence des initiatives aux différents échelons de l’action publique dans un écosystème territorial en mouvement.

      Le CDA21 fonctionne à travers trois instances :

      • un comité de pilotage annuel élus et partenaires engagés,
      • des ateliers techniques mensuels à destination des chargés de mission Agenda 21
      • des groupes de travail thématiques.

      L’instance de pilotage est composée des élus des collectivités et des partenaires techniques, associatifs et institutionnels du Comité de pilotage de l’Agenda 21. Chaque rencontre oscille entre 80 et 120 participants. Il produit chaque année un rapport d’activité du réseau.

      L’instance technique prend la forme d’ateliers avec  tous les chargés de mission Agenda 21 et leurs collègues selon le thème.

      Un Agenda 21 de réseau annuel guide la démarche collective. Des groupes de travail le mettent en œuvre. Ils réunissent entre 12 et 50 personnes avec des objectifs de production  sous forme d’expérimentations et de cahiers d’expériences.

      • L’aménagement durable : référentiel et expérimentations
      • La nature en ville et la gestion saine et écologique des espaces verts
      • Droit et développement durable
      • Solidarités écologiques
      • Santé environnement
      • Participation citoyenne
      • Évaluation
      • Consommation responsable : achats publics, restauration collective, manifestations responsables
      • Éducation pour un développement durable
    • Trophées Agenda 21 et carte des initiatives de développement durable
      ouvrir
      fermer

      Les Trophées Agenda 21

      Depuis 2007, le Département lance chaque année les Trophées Agenda 21 de la Gironde. L’objectif est de repérer, valoriser et récompenser les acteurs et projets de développement durable menés sur le territoire girondin.


      Qui peut participer aux Trophées Agenda 21 de la Gironde ?

      4 catégories d’acteurs :

      • citoyens et collectif citoyens ;
      • associations et structures de l’ESS ;
      • établissements scolaires et universitaires ;
      • entreprises et structures privées.

      Déposez votre dossier

      Les dossiers de candidature devront être remis au plus tard le 30 juillet 2020.

      Palmarès 2019

      13 trophées ont été remis le 26 novembre dernier lors de la remise des Trophées Agenda 21 de la Gironde. Une belle soirée au cours de laquelle les Girondins engagés pour la transition sociale écologique étaient mis à l’honneur. Découvrez le palmarès complet ci-dessous.

      CATÉGORIE ASSOCIATIONS

      Lauréat : Les recyclettes : collecte et valorisation de biodéchets en milieu urbain 

      Coups de cœur :

      • La Cloche : lutter contre l’isolement des personnes sans domicile.
      • La Fumainerie : réseau de collecte et valorisation des déchets de sanitaires écologiques

      CATÉGORIE TIERS LIEUX

      Lauréat : Tiers lieu Castillonnais, épicerie participative bio locale, café associatif, espace de travail partagé

      Coups de cœur :

      CATÉGORIE ENTREPRISES

      Lauréat : Ze Drive : création d’un drive zéro déchet à St André de Cubzac

      Coups de cœur :

      • Aquitaine Culture : Plateforme Synapsae, ressources et services gratuits à destination des associations girondines
      • Toopi – Organics : valorisation de l’urine humaine en biostimulants

      CATÉGORIE ÉTABLISSEMENTS PUBLICS

      Lauréat : Cussac-Fort-Médoc : un village engagé pour une alimentation 100% bio locale, tous mobilisés !

      Coups de cœur : 

      Les actions récompensées sont valorisées au travers d’une fiche action géoréférencée sur la carte La Gironde s'invente et au sein du Guide des solutions et des acteurs du développent durable.

      La Gironde est reconnue comme un laboratoire d’innovations des transitions sociales et écologiques. Cette carte met en lumière les acteurs et les initiatives qui partout sur le territoire contribuent à l’amélioration sociétale et collective. 

      C’est une carte participative donc par définition toujours en construction ! Nous invitons tous les planteurs de graines de solutions à partager les projets en émergence ou existants que vous souhaitez voir référencés (Mode d'emploi détaillé en cours de construction).

      Cartographie La Gironde s'invente

       

      Le guide des solutions et des acteurs de développement durable

      Depuis plus de 12 ans, l’Agenda 21 de la Gironde met en lumière le pouvoir d’agir à son échelle pour un développement durable. D’innombrables acteurs publics et privés participent à cette démarche collective. Le guide et la cartographie des initiatives de développement durable vous permettent d’apprécier l’étendue et la diversité des projets de développement durable menés sur le territoire girondin.

      Partez à la découverte des centaines de porteurs de projets et d'expériences recensées près de chez vous dans le guide des solutions et des acteurs du développement durable.


      Véritable annuaire des solutions développement durable en Gironde, il permet une entrée par territoire ou une entrée par défi de l'Agenda 21 : capacité alimentaire, mobilités choisies et autonomie énergétique. Ce document est une version « en chantier » car incomplet dans son recensement des acteurs et des solutions et «enchantée » devant la diversité des graines de possibles déjà semées sur notre territoire.

      N’hésitez pas à nous faire part de correction ou nouvelle initiative.

      nouvelle initiative à référencer

      modification ou correction d'une fiche

  • Objectifs mondiaux de développement durable

    ouvrir
    fermer

    Adoptés par les Nations Unies en septembre 2015, les Objectifs mondiaux du développement durable (ODD) précisent avec des cibles chiffrées les orientations de l’Agenda 21 mondial. Chaque citoyen, chaque acteur, quels que soient ses compétences et ses moyens d’actions, est invité à contribuer à ces 17 objectifs interdépendants. A son échelle, le Département contribue à la sensibilisation des girondines et girondins de tous âges et ré-interroge ses politiques publiques au regard de ce nouveau référentiel commun.

    • Les 17 objectifs mondiaux : connaître et comprendre pour agir
      ouvrir
      fermer

      Le 25 septembre 2015, 193 dirigeants de la planète ont adopté un ensemble d’objectifs mondiaux de développement durable (ODD) pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous. Ce programme est composé de 17 objectifs que les états s’engagent à réaliser à l’horizon 2030.

      • Pas de pauvreté
      • Faim « zéro »
      • Bonne santé et Bien-être
      • Education de qualité
      • Egalité entre les sexes
      • Eau propre et Assainissement
      • Energie propre et d’un coût abordable
      • Travail décent et croissance économique
      • Industrie, Innovation te Infrastructure
      • Inégalités réduites
      • Villes et communautés durables
      • Consommation et production responsables
      • Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques
      • Vie Aquatique
      • Vie terrestre
      • Paix, Justice et institutions efficaces
      • Partenariats pour la réalisation des objectifs
    • La territorialisation des ODD
      ouvrir
      fermer

      Le Département de la Gironde a réuni les acteurs girondins autour des objectifs mondiaux de développement durable (ODD) à peine un mois après leur adoption par les Nations Unies en septembre 2015.

      Il s'engage dans son propre rapport annuel de redevabilité à rendre compte de son action au regard des ODD depuis l'exercice 2015.

      En partenariat avec la DREAL, la Région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole dans le cadre de LaBase, il a fait de la territorialisation des ODD un des chantiers de transformation prioritaire pour les années 2019-2020. Une première expérimentation a porté sur le prototypage et le test d'une boîte à outils ODD pour les documents d'urbanismes via le chantier SCOT-ODD mené avec la fédération des SCOT.

      En partenariat avec le réseau des Agenda 21 et les membres de la cousinade inter-réseaux La Gironde s'invente, il crée et teste des outils de sensibilisation et d'amplification des actions, projets et politiques au regard des 17 objectifs de développement durable auxquels il s'agit désormais d'adosser les outils d'évaluation et d'activation de la coresponsabilité territoriale.

      Il participe activement à la communauté des ODD animée par le Ministère des Transitions Écologiques et Solidaires afin de situer sa stratégie Agenda 2030 dans une perspective de contribution à fort impact à la feuille de route nationale.

      Comme Acte 4 de son Agenda 21, le Département a adopté son Agenda 2030 en décembre 2018. Adoptée fin 2019, la stratégie girondine de résilience territoriale se situe également dans sa contribution aux 17 ODD.

      Evénement ! 

      Le Département de la Gironde accueille le jeudi 2 avril 2020 une étape du tour de France des ODD. À marquer sur vos tablettes ! 

      Déjà 5 ans que l'ensemble des Etats de l'ONU, les représentants de la société civile et des ONG, ceux des entreprises et des collectivités, ceux des universités, de la recherche et des mouvements de jeunesse ont adopté pour l'Agenda 2030, 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) comme horizon pour construire un futur qui soit meilleur pour toutes et tous, pour tous les êtres vivants de la planète aussi...

      • Comment territorialiser les ODD pour en accélérer la mise en œuvre ?
      • Comment considérer l'indivisibilité de ces objectifs ?
      • Comment mobiliser toutes les catégories d'acteurs à toutes les échelles d'intervention pour des démarches à fort impact ?
      • Comment concrètement sortir des « silos », avec, d'un côté les militants, les experts et les professionnels de la solidarité internationale / coopération et de l'autre ceux de l'environnement, des territoires, des solidarités de proximité ?
      • Comment amplifier les cohérences et solidarités entre territoires et pays pour activer positivement nos interdépendances ?

      Le temps presse - il reste 10 ans -, et nous sommes à l'heure des choix !

      Rendez-vous le 2 avril pour une journée de rencontres, d'analyses et d'échanges pratiques sur les nouveaux savoirs et le renouvellement des pratiques coopératives territoriales, inter-territoriales et internationales à la hauteur des enjeux.

      Afin d'accéder à cette communauté, demandez vos identifiants auprès du CGDD.

  • Responsabilite sociétale et rapport de redevabilité

    ouvrir
    fermer

    Selon la norme internationale ISO 26 000 adoptée en 2010, la responsabilité sociétale des organisations est définie comme « la contribution des organisations au développement durable ». C’est un référentiel commun aux organisations publiques et privées, quelle que soit leur taille. Le Département a fait le choix d’évaluer sa responsabilité sociétale avec AFNOR Certification. Cette évaluation est reconduite tous les 3 ans et ses résultats sont utilisés pour un plan d’amélioration concernant toutes les vice-présidences et tous les services du Département. Annuellement, le Département rend compte de la situation au regard du développement durable dans un rapport de redevabilité rendu obligatoire en 2011 pour toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants. Les Girondines et les Girondins sont invités à prendre connaissance de ces rapports publics et à contribuer à l’amélioration de la responsabilité sociétale du Département de la Gironde.

    • Norme ISO 26 000 de la responsabilité sociétale des organisations
      ouvrir
      fermer

      ISO 26000 est l’unique norme internationale qui vise à fournir aux organisations les lignes directrices de la responsabilité sociétale. Ce document décrit les principes et thèmes que recouvrent la responsabilité sociétale et propose une méthode d’appropriation et de mise en œuvre dans une organisation. Elle donne un cadre international de comportement à tout type d’organisation (entreprises, collectivités, ONG, syndicats, etc.) quelle que soit sa taille, ses domaines d’actions.

      La norme ISO 26000 respecte les grands textes fondateurs internationaux comme la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, les conventions de l’Organisation Internationale du Travail, etc.
      Fruit de 5 ans de co-construction initiée à la demande des consommateurs perdus dans les allégations « durables » des organisations publiques privés, l’ISO 26000 fixe une définition universelle de la responsabilité sociétale :
      « Responsabilité d'une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l'environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui: 

      • contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société;
      • prend en compte les attentes des parties prenantes;
      • respecte les lois en vigueur tout en étant en cohérence avec les normes internationales de comportement ;
      • est intégré dans l'ensemble de l'organisation et mis en œuvre dans ses relations »

      La responsabilité sociétale se fonde sur 7 principes: redevabilité, transparence, comportement éthique, respect des intérêts des parties prenantes, respect du principe de légalité, respect des normes internationales de comportement, respect des droits humains. Et elle couvre 7 questions centrales: gouvernance, droits de l’homme, relations et conditions de travail, environnement, loyauté des pratiques, participation/citoyenneté, territoires.

      Elle fournit des repères pour aider les organisations à :

      • améliorer leur contribution au développement durable
      • intégrer la RS dans leurs décisions et activités
      • évaluer les progrès réalisés
      • anticiper les risques
      • améliorer leur capacité d’adaptation

      Membre de la plateforme d’échanges ISO 26000 du sud-ouest, le Département de la Gironde a contribué à son échelle à l’élaboration de cette norme internationale et du référentiel français qui en découle (NF ISO 26000 – X30-026) adopté en novembre 2010. Il participe également à sa diffusion, notamment en faisant évaluer sa propre responsabilité sociétale tous les 18 mois depuis 2012.

Contact

Mission Agenda 21
05 56 99 33 33
agenda21gironde@gironde.fr

Accéder à la page de contact