Agriculture

L'agriculture, la viticulture et la sylviculture jouent un rôle déterminant dans l'économie et le dynamisme des territoires du département. Fort de ce constat, le Département mène une politique solidaire en direction de ces secteurs qui demeurent inévitablement soumis aux aléas.

Gironde Alimen'terre, pour une alimentation locale et de qualité

ouvrir
fermer

Gironde Alimen’terre, programme transversal porté par le Département, vise à accompagner une meilleure alimentation des Girondines et Girondins, soit manger local et manger sain. Mais il s’agit aussi de permettre aux agriculteurs de mieux vivre de leur travail, dans le strict respect de l’environnement.

Le programme Gironde Alimen’terre porte sur toute la chaîne de valeurs, de la production à la consommation. Il est mis en œuvre via quatre axes stratégiques : 

  • Accompagner l'agriculture biologique et les démarches environnementales en agriculture,
  • Développer le foncier agricole responsable pour des projets respectueux de l'environnement et de la santé humaine,
  • Soutenir et valoriser les circuits courts afin de permettre à tous les Girondines et Girondins d’avoir accès à une alimentation locale et de qualité,
  • Déployer un approvisionnement de qualité au sein du département.
Encourager les pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement
ouvrir
fermer

La Gironde compte 5 800 exploitations agricoles sur une superficie de 272 000 hectares.

Ces dernières années, un effort collectif a été conduit pour accélérer la transition en agriculture biologique : le département compte aujourd’hui 1 431 exploitations certifiées en agriculture biologique ou en conversion pour 35 701 hectares au total.

La Gironde est ainsi le premier département bio en Nouvelle-Aquitaine en nombre d’exploitation certifiées et le 3e en France.

Subventions aux producteurs et agriculteurs

Aujourd’hui, 100 % des producteurs soutenus par le Département sont désormais soit en bio, soit en démarche de qualité (IGP, Label Rouge...) et/ou en circuits courts (Bienvenue à la ferme, Marché de Producteurs, marchés communaux, vente directe sur l'exploitation, points de vente collectifs, groupes de consommateurs, Associations pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne (AMAP)...). En 2021, au total, 3,86 million d’euros vitalisent la production et l’agriculture girondine.

Pour plus d’informations sur nos dispositifs de soutien à l’agriculture cliquez ici.

Projets alimentaires de territoire

Le Département accompagne également les projets alimentaires de territoire.

Les projets alimentaires de territoire (PAT) ont pour objectif de relocaliser l'agriculture et l'alimentation dans les territoires en soutenant l'installation d'agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines. Il s’agit de rapprocher les producteurs, les transformateurs, les consommateurs et tous les acteurs de l’alimentation ainsi que de modifier des pratiques agricoles et alimentaires, notamment via le développement de circuits courts et le recours aux produits locaux et de qualité.

La Gironde compte à ce jour 9 PAT ou démarches alimentaires portées par des collectivités qui couvrent la quasi-totalité du territoire girondin.

Pour en savoir plus sur les démarches alimentaires en Gironde vous pouvez consulter le site de l’Essaimeur.

Le Département propose depuis 2020 un outil d’échange et de partage pour les territoires via l’InterPAT. 7 sessions ont eu lieu depuis 2020 et ont rassemblé entre 60 et 80 élus. Si vous souhaitez être informés des prochaines sessions, écrivez-nous à l’adresse suivante : dgat-dcdt-saft@gironde.fr

 

Développer les terres agricoles
ouvrir
fermer

Le Département soutient la mise en place des projets de préservation et de reconquête des espaces à vocation agricole.

Avec un objectif de zéro artificialisation des terres agricoles, le Département soutient la mise en place d’observatoires et comités fonciers locaux. Il aide les collectivités à l’acquisition foncière à des fins agricoles et à la signature de baux avec des nouveaux installés en production nourricière.

Dans son objectif de préserver et de développer les terres agricoles, le Département met en œuvre deux dispositifs de compétence départementale :

Le PEANP

Le Département peut créer des Périmètres de protection et de valorisation des Espaces Agricoles et Naturels Périurbains (PEANP) pour pérenniser les zonages agricoles et naturels des documents d’urbanismes, instaurer un droit de préemption au Département, en partenariat avec la SAFER, et adopter un programme d’action multi enjeux et multi partenarial.

Le Département a ainsi créé le PEANP des Jalles en 2012 sur 785 ha de 6 communes de la métropole bordelaise. Le PEANP des Jalles permet de protéger au PLUi le site de captage d’eau potable des sources de Thil gamarde et la vallée maraîchère des Jalles.

Suite à une concertation des communes concernées et de la profession agricole, menée avec Bordeaux Métropole, une étude sur l’extension du périmètre du PEANP des Jalles sera lancée en 2022 sur 8 communes, soit environ 3 000 ha supplémentaires, dont 600ha de propriétés publiques.

La procédure TIMSE

Le Département a mis en œuvre la procédure des terres incultes ou manifestement sous-exploitées (TIMSE) sur le périmètre du PEANP. Cette procédure, peu mise en œuvre à l’échelle nationale, est de compétence départementale et encadrée par le Code Rural. Sa finalité est de permettre la remise en valeur agricole de parcelles en friches ou sous-exploitées depuis au moins trois ans, par la voie de l’autorisation d’exploiter.

Cette procédure permet de répondre à plusieurs problématiques prégnantes dans la vallée maraîchère des Jalles : limitation de la rétention foncière, libération de foncier à usage agricole, lutte contre la fermeture des milieux conduisant à la prolifération d’espèces susceptibles d’occasionner des dégâts, lutte contre le défaut d’entretien des fossés conduisant à des excès ou à des manques en eau pénalisant les exploitations agricoles, lutte contre le risque incendie…

Domaine de Nodris, un projet à vocation agricole, culturelle et sociale

Le domaine départemental de Nodris, d’une superficie de 43 hectares, est situé sur la commune de Vertheuil, au cœur du Médoc. Nodris accueille des activités agricoles, culturelles, sociales. Elles se mêlent les unes aux autres et donnent vie au site. Nodris est un lieu tourné vers le territoire et ses habitants.

En savoir plus.

Accéder à une alimentation locale et de qualité
ouvrir
fermer

Le Département de la Gironde entend promouvoir, auprès de tous les consommateurs girondins, la commercialisation des produits agricoles locaux et bio (vin, légumes, fruits, viande, produits laitiers...) à travers toute forme de circuit court : marchés, vente directe sur l'exploitation, points de vente collectifs, groupes de consommateurs, Associations pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne (AMAP)... 

On appelle circuit court et de proximité toute forme de vente qui rapproche producteurs et consommateurs, dans une volonté de consommer mieux et local.

Le programme Gironde Alimen’terre vise également à favoriser l’accès des personnes les plus vulnérables, à une alimentation de qualité. L’enjeu pour le Département est double : répondre à un besoin vital, de santé publique mais aussi envisager la solidarité alimentaire comme un outil de développement du pouvoir d’agir, de capacité citoyenne et de transformation sociale.

Ainsi, 40 épiceries solidaires sont soutenues par le Département. Elles accueillent 8 000 Girondines et Girondins, accompagnés par des professionnels et des bénévoles. Les épiceries solidaires sont à la fois des commerces de proximité à prix accessibles, mais aussi des lieux d’accueil, d’échanges et de renforcement du lien social à travers la santé et l’alimentation.

2022 : Appel à Manifestation d’Intérêt à destination des épiceries solidaires

5 épiceries sociales et solidaires sont aidées pour faciliter l’approvisionnement en local et/ou bio. Cette action est en phase expérimentale avant de l’ouvrir à l’ensemble des 40 épiceries solidaires girondines.

Cartographie Je m'approvisionne et je m’implique

Retrouvez dans la carte ci-dessous de nombreuses sources facilitant l'alimentation en circuits courts (épiceries solidaires, drive, AMAP, marchés de producteurs...) au travers de ces deux axes : je m'approvisionne ou je m’implique.

je découvre la carte

Vous connaissez une initiative non répertoriée sur la carte ? Vous souhaitez modifier une initiative déjà proposée ? Faites-nous part de vos suggestions via notre formulaire Suggérer une modification.

Déployer un approvisionnement de qualité au sein du Département
ouvrir
fermer

Bien manger dans les collèges, c’est essentiel !

Le Département prend à cœur la sensibilisation des collégiens aux enjeux environnementaux afin de les encourager notamment à mieux manger et à moins gaspiller et plus globalement à prendre conscience des enjeux alimentaires.

Le Département prend à sa charge 65 % du coût réel d’un repas (8 € en moyenne). Pour les familles, le prix d’un repas est de 2,71 € pour 5 jours et 2,91 € pour 4 jours par semaine. Pour les élèves boursiers, le repas est gratuit ou revient à 1 euros en fonction des ressources des parents. 50 000 repas de qualité sont servis chaque jour en Gironde.

Établissement bio engagé

Déjà 16 collèges labellisés « établissement bio engagé » par l’association Interbio Nouvelle-Aquitaine avec plus de 20 % de produits bio dans l’assiette sur les 106 collèges publics de Gironde regroupant au total 64 407 collégiens. Le collège Fontaine de Monjous à Gradignan va même jusqu’à proposer aux collégiens des menus composés jusqu’à 61 % de produits bio. 15 collèges vont être accompagnés en 2022 afin d’améliorer la part de bio dans l’assiette.

L’objectif est d’avoir 100 % des collèges labellisés d’ici 2025.

Les cuisiniers des collèges sont formés notamment à la valorisation des produits bio par Interbio et Un plus bio.

Des projets avec les collégiens

Avec le dispositif 1 collège, 1 potager, 21 collèges travaillent en collaboration avec une association identifiée et rémunérée par le Département. L’accompagnement proposé permet d’appréhender les pratiques du maraîchage biologique et de découvrir la sphère professionnelle agricole. Il permet aussi de sensibiliser aux enjeux du développement durable et de la question écologique de l’alimentation en engageant une réflexion collective dans son aspect le plus large : de la graine jusqu’au déchet alimentaire. En 2020, 19 potagers ont été créés et 21 en 2021.

Pour retrouver tous les appels à projets à destination des collèges, cliquez ici.

Aides aux agriculteurs

ouvrir
fermer

Le Département de la Gironde accompagne les agriculteurs ayant une production à vocation alimentaire (éleveurs, maraîchers, …) dans leurs divers investissements à travers différents dispositifs d’aides qui visent à :

  • Accompagner, promouvoir et aider à la diversification des pratiques agricoles et des différentes filières de qualité ;
  • Innover dans des pratiques vertueuses pour une offre alimentaire de qualité et accompagner, valoriser les productions et consommation en circuits courts ;
  • Soutenir la lutte contre les risques sanitaires liés aux changements climatiques.

Cet accompagnement des exploitations agricoles et des structures collectives se décline selon 4 axes :

  • Exploitations : investissements immobiliers et matériels, privilégiant les projets en agriculture biologique privilégiant les projets en agriculture biologique ou s’inscrivant dans une démarche d’exemplarité (circuits-courts, démarches environnementales…)
  • Structures collectives : investissements des coopératives et des CUMA (Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole)
  • Démarches de production de qualité : prise en charge partielle des dépenses, liées aux certifications, aux études techniques, audits... nécessaires au maintien ou à l'engagement des exploitants agricoles dans une démarche de production qualité.
  • Pratiques agricoles durables : prise en charge partielle des frais liés à la gestion durable des espaces et à la préservation des ressources naturelles et des paysages (plantations de haies, agroforesterie…).

Toutes les informations sur nos dispositifs de soutien à l’agriculture ci-dessous ainsi que les formulaires de demande d’aide pour les exploitations individuelles et pour les pratiques agricoles durables en téléchargement ci-après.

Aides à la filière forestière

ouvrir
fermer

La forêt couvre environ la moitié de la surface du département. Conscient des enjeux économiques et écologiques, mais aussi de la fragilité du milieu, le Département agit en direction de la filière pour préserver et valoriser une richesse locale.

Promouvoir l'usage du bois, soutenir les organismes professionnels forestiers, diversifier les essences, inciter à la signature de plans simples de gestion volontaires, développer le bois construction et l'utilisation du bois dans les matériaux composites, tel est l'engagement du Département.

Diversifier les essences

Conscient que toute monoculture appauvrit le sol, les paysages et donc la diversité écologique, le Département souhaite dynamiser la diversification des essences forestières du massif girondin, en accompagnant notamment la sylviculture d'essences "nouvelles" autres que le pin maritime, et notamment le robinier faux acacia dont les multiples qualités sont avérées (croissance rapide, bilan agronomique positif, qualité de son bois).

Plus généralement, le Département accompagne la diversification vers d'autres essences dans le cadre de projets orientés vers la production de bois d'œuvre (plantation, protection, amélioration).

Aider les organismes professionnels et les sylviculteurs

Le Département soutient des organismes dans leur démarche d'animation, d'information et de prévention pour la filière forestière, notamment suite aux événements climatiques (tempête, incendies, sécheresse, …).

Il intervient pour favoriser la constitution d’ilots fonciers forestiers cohérents : procédures d’aménagement foncier, échanges amiables, aides pour l’acquisition de petites parcelles forestières.

Il accompagne les sylviculteurs qui signent un premier plan simple de gestion volontaire.

Agir pour le développement durable

L'évolution et la promotion de la filière bois vont de pair avec de nouvelles pistes écologiques. Parmi les retombées attendues :

  • une diminution de la pollution (le recours à la filière locale induit une réduction conséquente du transit des poids lourds venant du Nord de l'Europe),
  • des économies d'énergie (la transformation industrielle du bois nécessite beaucoup moins d'énergie que d'autres matériaux de construction et les chaufferies au bois sont une alternative propre à l'épuisement des énergies fossiles.

Toutes les informations sur nos dispositifs de soutien à la filière forestière ci-dessous ainsi que les formulaires de demande d’aide pour la diversification forestière et la signature d'un plan simple de gestion volontaire (PSG) en téléchargement ci-après.

Aides aux viticulteurs

ouvrir
fermer

Le Département de la Gironde accompagne les viticulteurs s’inscrivant dans une démarche « zéro herbicide ». En effet, en 2017, le Département de la Gironde a fait le pari d'une viticulture plus responsable en initiant de manière volontariste ce dispositif. Afin de poursuivre ses objectifs, dès 2020, le Département intensifie sa politique et accompagne désormais uniquement les viticulteurs engagés dans la démarche « Zéro herbicide, Zéro CMR, Zéro SDHI ».

Cet accompagnement des exploitations agricoles et des structures collectives se décline selon 3 axes :

  • Exploitations : investissements immobiliers et matériels, privilégiant les projets en agriculture biologique ou « Zéro herbicide, Zéro CMR, Zéro SDHI ».
  • Structures collectives : investissements des coopératives et des CUMA (Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole)
  • Démarches de production de qualité : prise en charge partielle des dépenses liées aux certifications, aux études techniques, audits, … nécessaires au maintien ou à l'engagement des exploitants agricoles dans une démarche de production qualité.
  • Pratiques agricoles durables : prise en charge partielle des frais liés à la gestion durable des espaces et à la préservation des ressources naturelles et des paysages (plantations de haies, agroforesterie…).

Toutes les informations sur nos dispositifs de soutien à la viticulture ci-dessous ainsi que les formulaires de demande d’aide pour les exploitations individuelles viticoles et pour les pratiques agricoles durables en téléchargement ci-après.

Contact

Direction de l'Aménagement du Territoire
05 56 99 33 33
dgat@gironde.fr

Accéder à la page de contact

Contact

Direction des Coopérations et du Développement des Territoires
Service Agriculture Foncier Tourisme
05 56 99 33 33
dgat-dcdt-saft@gironde.fr

Accéder à la page de contact