Vie au collège

  • Trouver son collège

    ouvrir
    fermer

    Un élève dépend d’un collège en fonction de son adresse. La sectorisation permet donc de proposer aux familles une place dans un collège public proche de leur domicile.

    Trouvez votre collège de rattachement pour la rentrée 2017 à l'aide de la carte ci-dessous en commençant par renseigner votre adresse.

    Le Département définit le secteur géographique dans lequel tous les habitants vont être rattachés à un collège d’inscription.

    La Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale procède aux affectations des élèves dans un collège, gère les inscriptions et les dérogations.

    Critères de sectorisation

    La sectorisation des collèges est définie selon :

    • l’accessibilité géographique des familles,
    • la répartition équilibrée des effectifs de collégiens en respectant la capacité d’accueil de chaque établissement,
    • la mixité sociale.

    Évolution de la sectorisation

    La Gironde compte environ 15 000 habitants de plus chaque année, et les collèges publics girondins accueillent en moyenne 700 élèves supplémentaires par an. Pour équilibrer les effectifs des collèges, il est donc indispensable de modifier la sectorisation régulièrement.

    Pour redéfinir la sectorisation d’un collège, le Département :

    • Élabore un diagnostic sur l’évolution de la population scolaire en tenant compte des effectifs maternels et primaires, des choix d’inscription des familles (public, privé, collège hors secteur…), de la démographie, des projets de logements des communes, des transports existants ;
    • Construit un projet qui répond aux objectifs d’équilibre entre collèges (répartition des élèves et mixité sociale) et d’organisation des transports scolaires ;
    • Anime la concertation avec l’ensemble des acteurs concernés pour rester en cohérence : les services de l’Éducation Nationale, les communes, les parents d’élèves.

    Le projet est ensuite soumis à l’avis du CDEN avant le vote par les élus départementaux en Commission permanente.

    Lorsque les capacités d’accueil des collèges d’un territoire sont atteintes et remettent en cause l’équilibre global, il peut alors être décidé la construction d’un nouveau collège ou l’extension d’un collège existant. Dans ce cas, la sectorisation des collèges voisins peut également être revue.

  • Des collèges aux normes Haute Qualité Environnementale (HQE)

    ouvrir
    fermer

    Pour permettre aux jeunes Girondins d’étudier dans un environnement plus sain, le Département construit et restructure depuis plusieurs années des collèges aux normes Haute Qualité Environnementale (HQE). Cahier des charges écologique et durable, nouveau contrat de chauffage, économies d'énergie, préservation des ressources, intégration dans l’environnement… le Département exige des constructions responsables, soucieuses de l’environnement en lien avec le développement durable.

    • Des constructions responsables
      ouvrir
      fermer

      Pour atteindre ces objectifs environnementaux, le Département applique trois critères Haute Qualité Environnementale :

      • La mise en place d'un système de management d'opérations, associant les techniciens chauffage, les usagers et les services du Département.
      • Le recours à des sources d'énergie renouvelables ou locales, par le fonctionnement du chauffage et la production d'eau chaude (bois, éolien, solaire, etc).
      • Une meilleure maîtrise de la consommation d'eau potable (par la réutilisation des eaux pluviales, l'optimisation des réseaux, la mise en place de matériels préservant les ressources en eau) et une meilleure maîtrise de la consommation d'électricité.

      Contrat de chauffage : budget maîtrisé et environnement préservé

      Le Département renouvelle les installations techniques de l'ensemble des collèges de la Gironde en s’appuyant sur un contrat de chauffage, intégrant un plan d'économies de ressources et de préservation de l'environnement.

      Ce contrat de chauffage s’appuie tout particulièrement sur trois critères :

      • La gestion rationnelle des équipements et un confort au plus près des besoins (gestion efficace de l'intermittence, gestion des températures, conduite performante des équipements, optimisation tarifaire, comptage).
      • La mise en œuvre des technologies et concepts les plus performants en matière d'énergie (chaudière haut rendement, séparation de réseau, récupération sur air extrait, télégestion, etc.), d'électricité (programmation, asservissement, détecteur de présence, etc.) et d'eau (maîtrise sur réseau, limiteur de débit et de pression, équipement économe en eau).
      • L’utilisation d’énergies renouvelables (chaudière bois, eau chaude sanitaire solaire, petit éolien, géothermie, électricité verte).

      L'énergie est la première dépense de fonctionnement d'un collège ; la consommation et le coût de l'électricité et de l'eau potable étant en constante augmentation. Par ailleurs, la limitation des gaz à effet de serre (GES) constitue un enjeu déterminant pour le futur.

      Avec le contrat de chauffage, le Département permet donc de faire d'importantes économies d'énergie, d'électricité et d'eau potable, tout en limitant les rejets de GES.

      Exemples d’aménagements

      Le collège de Carbon-Blanc

      Le collège de Carbon-Blanc a été le premier établissement de Gironde à s'inscrire dans la démarche HQE. Au cours de la construction du bâtiment, les critères d'éco construction et d'éco gestion ont été privilégiés (gestion des énergies, d'entretien, de confort acoustique, gestion de l'eau, etc).

      Un puits canadien a notamment été réalisé. Constitué de deux réseaux de tubes issus de deux prises d’air extérieures, situées au niveau de la cour de récréation, ils aboutissent à une trémie localisée au centre du bâtiment. Celle-ci permet une prise d’air neuf à l’ensemble des caissons de traitement d’air assurant ainsi le renouvellement d’air sain du collège, grâce au raccordement des dispositifs de ventilation.

      Le gymnase du collège Jules Chambrelent à Hourtin

      L'ensemble du bâtiment a été conçu pour réduire l'impact environnemental : choix des matériaux, gestion de l'énergie, confort hygrothermique, confort visuel.

      Un mur trombe Michel (du nom de son inventeur) a été réalisé, pour obtenir une régulation de la température par la ventilation mécanique.

      600 m² de panneaux photovoltaïques de production ont été installés pour une puissance garantie de 78 400 kwh par an qui représente 80% de la consommation annuelle estimée de la salle.

      Remplacement des chaudières fioul par des chaudières bois sur plusieurs collèges

      Installation de 4 chaufferies bois, aux collèges de Coutras, Libourne Les Dagueys, Lesparre et Saint-Ciers-sur-Gironde, permettant de réduire par 2 la facture énergie et de faire appel aux ressources locales de la filière bois.

      À la suppression des chaudières fuel s'ajoutent :

      • Mise en place de matériels hydro économe dans tous les établissements
      • Éclairage photovoltaïque au collège de Castelnau

      Ces opérations font, lorsque c’est possible, l’objet d’actions de sensibilisation auprès des collégiens et des personnels des collèges.

      • Pose de sous compteurs pour identifier les consommations par zone et par usage
      • Mise à disposition d’un logiciel de suivi des consommations énergétiques (DELTA CONSO)

      Depuis 2004, le Département est engagé dans une démarche Agenda 21, qui se traduit notamment par la construction de collèges éco-conçus et pourvus de grandes capacités énergétiques.

      Malgré ces efforts, les économies d’énergie des nouveaux bâtiments n’atteignent pas pleinement leurs objectifs. C’est pour répondre à cet enjeu que le Département a décidé de mettre en place le bail vert des collèges.

      Le dispositif global consiste à sensibiliser les usagers des collèges vers un comportement pour un usage éco-responsable des collèges.

      Enfin, les nouveaux collèges qui seront restructurés ou construits dans les années à venir seront tous des bâtiments BEPOS (Bâtiments à Énergie Positive).

      Contact

    • Entretien des équipements pédagogiques et sportifs
      ouvrir
      fermer

      Les collèges publics girondins représentent plus de 711 000 m² de surfaces bâties que le Département doit gérer pour accueillir 59 862 jeunes dans des conditions optimales d’enseignement (rentrée 2016).

      L’entretien du parc immobilier, y compris les logements de fonction et les installations sportives, est également pris en charge par le Département.

      Chaque année, les établissements scolaires sont contrôlés et leurs besoins identifiés. Dans le cadre du Programme Prévisionnel d’Investissement (PPI), la communauté éducative, les représentants des parents d’élèves, les communes et les syndicats intercommunaux sont systématiquement associés au projet de construction ou d’équipement de collège. Les travaux vont de la reconstruction complète à la restauration partielle, ou à la maintenance de l’établissement.

      Soutien financier

      La dotation globale de fonctionnement

      La dotation globale de fonctionnement des collèges est la principale ressource financière des établissements scolaires. Versée par le Département, elle permet de financer leur fonctionnement en toute autonomie : dépenses liées à la pédagogie, à l'administration et à leur entretien courant (dépenses d’électricité, d'eau et de chauffage). Ces charges communes sont ainsi couvertes par cette dotation. En 2017, l'enveloppe représente 12 millions €.

      S’y ajoutent d’autres dotations permettant aux établissements de faire face à leurs dépenses de fonctionnement.

      Par ailleurs, chaque fois qu’un établissement est en difficulté, le Département, après instruction de la demande, est amené à verser une aide exceptionnelle pour permettre au collège de faire face à d’éventuelles problèmes financiers.

      Pour les 28 collèges privés sous contrat, une dotation de fonctionnement, appelée forfait d’externat, est attribuée pour les 12 385 élèves dans le privé. (Source : DSDEN - Direction des Services Départementaux de l'Éducation Nationale, enquête rapide septembre 2015).

      Au total, ce sont 132 établissements girondins publics et privés qui bénéficient de l’ensemble des interventions du Département.

       

      La dotation spéciale de maintenance

      Pour les petits travaux d’entretien des établissements publics, le Département complète ce dispositif par une dotation spéciale de maintenance. Cette dotation est une spécificité girondine, qui donne aux collèges la possibilité de gérer eux-mêmes l'entretien courant, en toute réactivité.

      En 2015, la dotation spéciale de maintenance s'élève à 2,17 millions €.

      Soutien pédagogique

      Pour garantir l’égalité des chances pour tous les collégiens girondins, le Département multiplie ses actions auprès de la communauté enseignante, particulièrement auprès des collèges classés en Réseau Ambition Réussite (RAR) et en Réseau de Réussite Scolaire (RSS). Il valorise continuellement le développement de l’enseignement technologique des Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) par différents moyens, notamment une bourse aux familles d'aide à l'achat de matériel scolaire.

      Son soutien pédagogique s’étend également aux projets de pratique artistique et culturelle.
      Pour 2015-2016, 920 demandes de soutien de projets ont été déposées par les collèges. Plus de 80% sont soutenus chaque année par le Département.

      Plus d'information sur ces dispositifs sur l'Espace jeunesse.

      Contact

    • Les collèges numériques
      ouvrir
      fermer

      Le Département prend en charge l'équipement informatique dans les collèges publics. L’objectif est de permettre à chaque collégien de bénéficier d’infrastructure et d’équipement numérique adaptés et performants, pour étudier dans les meilleures conditions partout en Gironde.
       

      Le Plan collèges numériques en Gironde, pour l’équité territoriale

      Le Plan collèges numériques a débuté en 2012, en concertation avec les collèges, le Rectorat de Bordeaux et la Direction des services départementaux de l’Education nationale de la Gironde (DSDEN). Pour mettre en œuvre ce plan, le Département a investi 3,14 millions €.

      Grâce à ce plan chaque collège public dispose :

      • d’un accès à Internet à Haut Débit et d’une infrastructure réseau adaptée
      • d’équipements informatiques homogènes et performants
      • d’un espace numérique de travail (ENT)

      Dès 2004, le Département a confié au Syndicat mixte Gironde Numérique la mission de développer un réseau en fibre optique permettant potentiellement l’accès à Internet à très haut débit dans tous les territoires hors métropole, y compris les collèges.

      Cet abonnement Internet Haut Débit pour l’ensemble des collèges publics représente 660 000 € par an. Pour tirer profit du Haut Débit, chaque collège doit également disposer d’un réseau informatique interne performant et sécurisé.  

      En 2013-2014, en concertation avec les services informatiques du Rectorat un diagnostic a été réalisé sur les réseaux des collèges. Un plan pluriannuel de mise en conformité des réseaux des collèges a permis de déployer les travaux pour un montant global de 17 millions €.
       

      Un équipement informatique performant

      Les collèges disposent d’équipements informatiques de plus en plus pointus pour un usage pédagogique adapté à toutes les activités du collège. Les tableaux numériques sont aujourd’hui courants, et même systématiques dans les collèges reconstruits ou nouveaux. Des matériels mobiles comme la mallette de 9 ou 16 portables ou celle de baladeurs multimédias sont aussi utilisés pour l’apprentissage des langues par exemple.

      Désormais, le Département achète le matériel informatique pour les collèges. Cette démarche permet de réaliser des économies d’échelle, avec une qualité de service exigeante dans la livraison, l’installation et le service après-vente.

      Une étude sur la maintenance informatique a été menée en 2014 pour identifier les pistes d’évolution avec l'Éducation nationale pour une prise en charge départementale, en cohérence avec les principes émis par la loi Peillon du 8 juillet 2013 dans ce domaine. Deux collèges en site pilote sont actuellement en cours d’expérimentation avant de déterminer la solution qui pourra être déployée.

      Avec une dépense en moyenne de 1,8 millions € par an depuis 5 ans, le Département poursuit l’installation d’équipements numériques de qualité dans les collèges. L’effort a été porté à 2.8 millions € sur 2017.
       

      Concertation, dialogue et pilotage avec les établissements

      Dans le cadre réglementaire de la loi du 13 août 2004, deux instances de concertation répondent au nécessaire renforcement des relations entre les EPLE et le Département. Elles ont été mises en place pour faire face aux enjeux et contraintes nés des derniers transferts de compétences qu’elle instaure.

      • L’Observatoire

      L’Observatoire est une instance d’évaluation et de concertation, présidée par le Vice-président chargé des collèges et les représentants des syndicats des chefs d’établissement et des adjoints gestionnaires. Sont abordées les grandes problématiques relatives aux relations entre les EPLE et le Département.

      • La Commission Technique Départementale des Collèges (CTDC)

      Il s’agit de groupes de travail techniques chargés d’émettre des propositions dans divers domaines. La périodicité est fixée en fonction des échéances des thématiques abordées. Chaque groupe de travail donne lieu à un compte-rendu diffusé à l’ensemble des membres de la CTDC.

      Contact

  • Restauration scolaire

    ouvrir
    fermer

    Le coût des repas réduit pour tous

    Le Département a mis en place dès janvier 2012, la tarification unique dans les collèges de Gironde pour favoriser l’équité de traitement des collégiens.

    Le coût réel d’un repas coûte plus de 8 €. Le Département le subventionne à hauteur de 65 %, ce qui représente un budget annuel de plus de 40 560 000 € pour les 8 millions de repas préparés.

    Le prix du repas est donc identique pour toutes les familles dans les 105 collèges publics, soit :

    • 2,67 € pour un forfait 5 jours
    • 2,87 € pour un forfait 4 jours

    Aide supplémentaire pour les boursiers d’État

    Pour garantir l’accès à la cantine pour tous et soutenir les familles en difficulté, une aide supplémentaire du Département est apportée aux élèves boursiers d’État. Pour savoir si votre enfant peut être boursier d’État, un dossier doit être demandé dès la rentrée scolaire dans le collège d’affectation.

    Pour les boursiers d’État dans les collèges publics :

    • le repas revient à 1 € pour la famille, pour les boursiers de taux 2,
    • le repas est gratuit pour la famille, pour les boursiers de taux 3,

    Pour les boursiers d’État dans les collèges privés sous contrat :

    Le même effort financier est appliqué par le Département pour les familles boursières de taux 2 et 3. Cependant, le prix du repas étant différent dans les collèges privés, les familles boursières ne peuvent prétendre à la gratuité ou au repas à 1 €. Grâce à l’aide du Conseil départemental le coût de la restauration scolaire est tout de même réduit.

     

    Contactez votre collège

    Les demandes d'aide complémentaire à la demi-pension sont sollicitées directement et uniquement par le collège au Département. Les familles doivent prendre contact avec le service d'intendance de leur collège pour savoir si elles relèvent de ce dispositif.

    Dans un cas avéré d’impossibilité de paiement, les familles en difficulté, même non boursières, issues des collèges publics et privés sous contrat de Gironde peuvent solliciter, via l'adjoint-gestionnaire du collège, la commission d’accès à la demi-pension.

    Charte de la restauration scolaire

    Le 30 juin 2016, l'Assemblée départementale a adopté une charte de la restauration « Vers une restauration durable, équitable, évaluée et justement déployée sur le territoire », co-élaborée avec les collèges publics girondins.

  • Bourses départementales

    ouvrir
    fermer

    Pour réduire les frais et permettre l'accès de tous les jeunes Girondins à la scolarité, le Département attribue des bourses départementales aux familles les plus modestes.

    La Bourse départementale

    La bourse départementale concerne les familles domiciliées en Gironde, boursières de l’Éducation Nationale, qui ont un ou plusieurs enfants scolarisés dans un collège public, ou un collège privé sous contrat. Cette aide forfaitaire directe, destinée à couvrir les frais de scolarité, varie selon le taux de la bourse nationale qui tient compte des revenus de la famille.

    Pour l’année 2016-2017, le montant de cette aide départementale est de :

    • 70 € pour les familles bénéficiant du taux 1
    • 80 € pour les familles bénéficiant du taux 2
    • 100 € pour les familles bénéficiant du taux 3

    Les jeunes scolarisés dans les Maisons Familiales et Rurales et à l'Association Girondine pour la Formation et l'Insertion Agricole et Rurale, peuvent aussi bénéficier de la bourse départementale à hauteur de 80 €.

    Pour savoir si votre famille peut être boursière d’État, un dossier doit être demandé dès la rentrée scolaire dans le collège d’affectation.

    La Bourse de Section d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA)

    Le Département alloue également une aide spécifique pour une scolarisation dans le cadre des SEGPA, destinée à couvrir les frais de scolarité indispensables au suivi des enseignements.

    Les collégiens en classe de 4e et 3e SEGPA peuvent donc bénéficier d'une aide supplémentaire dont le montant annuel est de 90 €, que la famille soit boursière ou non.

    Cette aide peut être cumulée avec la bourse départementale, si la famille répond aux critères d’éligibilité.

     

    Demander une bourse

    Contact

    Service des bourses
    dgaj-djec-bourses@gironde.fr

    Accéder à la page de contact
  • Transports scolaires

    ouvrir
    fermer

    Pour se rendre dans leur établissement scolaire, près de 50 000 jeunes de la maternelle au lycée empruntent tous les jours plus de 1 000 itinéraires sur les lignes régulières et scolaires du réseau TransGironde ; circuits que le Département délègue à des organisateurs locaux ainsi que sur les lignes TER Aquitaine.

    Le Département consacre 30 millions € pour subventionner le transport scolaire.

    Transport scolaire et loisirs

    Grâce à son abonnement scolaire, un élève peut également voyager gratuitement, dans la limite des places disponibles, sur l'ensemble des lignes du réseau TransGironde durant son temps libre : les mercredis après-midi, les week-ends et pendant les vacances scolaires.

     

    Pour les élèves et étudiants handicapés

    Les élèves et étudiants présentant un handicap peuvent bénéficier d'un transport adapté depuis leur domicile jusqu’à l'établissement d'enseignement fréquenté. En fonction du taux d'incapacité, la participation du Département peut couvrir l'intégralité des frais de transports.

    La sécurité dans les transports scolaires

    Pour sensibiliser les élèves à la sécurité dans les transports, le Département organise chaque année des journées de sécurité routière dans les collèges (pour les élèves de 6e et 4e) et les écoles primaires (élèves de CM2) desservis par le réseau TransGironde (hors Métropole).

    Ils analysent la réglementation en vigueur dans les cars et décryptent les comportements à avoir pour éviter tout accident : savoir réagir en cas d’urgence, évacuer un car, adopter les bons comportements au point d’arrêt, traverser des chaussées, cheminer le long des routes, etc.

    Focus sur la loi « NOTRe »

    En matière de transports, la loi du 7 août 2015, dite « NOTRe », portant nouvelle organisation territoriale de la République, dispose, entre autres, que :

    • La compétence « transports scolaires » des Départements est transférée aux régions à partir du 1er septembre 2017.
    • Les régions auront la possibilité de déléguer cette nouvelle compétence à des organisateurs locaux (communes, communautés de communes, …)
    • La compétence des transports routiers interurbains, également à la charge des Départements, est également transférée, dès le 1er janvier 2017.
    • Le transport adapté des élèves en situation de handicap reste à la charge des Départements.

    Tarifs, formules, inscriptions

    TRANSGIRONDE
    0974 500 033
    TransGironde
    du lundi au samedi de 7h30 à 19h30, prix d’un appel local

    Accéder à la page de contact
  • ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLARITÉ

    ouvrir
    fermer

    Le Département soutient et structure les actions d'accompagnement à la scolarité pour les élèves de primaires et les collégiens, sur tout le territoire. L’objectif est de favoriser la réussite scolaire et garantir les principes d’équité sociale et territoriale.

    Pour réduire les inégalités, le Département en partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et la Mutuelle Sociale Agricole (MSA), organise et soutient les actions d’accompagnement scolaire qui proposent une ouverture culturelle.

    Au-delà du soutien technique et financier aux acteurs locaux, publics et associatifs, le Département favorise les conditions d'un accompagnement à la scolarité de qualité, par la valorisation des compétences individuelles et la diversification des pratiques pédagogiques et culturelles des accompagnateurs scolaires, salariés et bénévoles.

    Cet accompagnement est dispensé hors du temps scolaire, par des intervenants extérieurs. Portées par des communes ou des associations, ces actions doivent impliquer l’entourage de l’élève (famille, école, lieux culturels...). Les bénévoles et salariés accompagnateurs à la scolarité bénéficient, pour leur part, de formations proposées par le Département.

    Cette démarche a été mise en œuvre progressivement sur les territoires des Pôles Jeunesse Territoriaux Sud Gironde, Haute Gironde-Libournais, Médoc et Gironde centre Bordeaux. Chaque Pôle Jeunesse Territorial organise des journées territoriales, des conférences thématiques ou des cafés pédagogiques pour les acteurs locaux, dont les familles.

    Pour y participer, consultez l'appel à projets sur l'Espace Jeunesse.

    Contact

    Direction de la Jeunesse, de l’Education et de la Citoyenneté
    Service des Actions Educatives et Pratiques Citoyennes
    05 56 99 33 33

    Accéder à la page de contact
  • Soutien aux projets des collèges

    ouvrir
    fermer

    Le Département de la Gironde accompagne techniquement et financièrement les projets éducatifs, citoyens, culturels, sportifs, environnementaux, scientifiques... mis en œuvre dans les collèges.

    Les projets particulièrement soutenus par le Département sont ceux qui favorisent la prise de responsabilité et l’acquisition de l’autonomie des jeunes, l’ouverture du projet à son environnement, le travail de collaboration avec des professionnels dans le domaine investi, la co-construction du projet entre la structure intervenante et la communauté éducative du collège.

    Les projets accompagnés doivent mettre en œuvre des actions visant à :

    • l’épanouissement des jeunes,
    • leur ouverture aux différentes formes d’expression artistique et culturelle,
    • l’appropriation des messages de santé publique,
    • la prise de conscience des enjeux environnementaux et de développement durable,
    • la transmission, le partage de la mémoire et de l’histoire collective,
    • l’appropriation des valeurs, des droits et des devoirs des citoyens.

    Un accompagnement au plus près des besoins des collèges

    Le Département souhaite accompagner au mieux les collèges qui sont des acteurs primordiaux des territoires. Outre le soutien financier, le Département, au travers de ses agents, renseigne et accompagne les professeurs, documentalistes, CPE, infirmiers scolaires… La Mission Jeunesse pilote, coordonne et anime les appels à projets collèges du Département avec l’ensemble des directions départementales concernées, l’IDDAC, les collèges, les partenaires institutionnels et associatifs.

    Localement, les agents des Pôles Jeunesse Territoriaux accompagnent les porteurs de projets pour trouver des ressources utiles, des partenaires associatifs et culturels pertinents, pour expliquer les procédures de saisie des projets en ligne, d’instruction et de décision.

    Toutes les infos sur l'espace jeunesse

    En chiffres

    En 2016-2017, 725 projets ont été soutenus par le Département dans 135 établissements scolaires.

    Une majorité de projets soutenus se situe hors Métropole, néanmoins certains collèges demeurent encore isolés, et constituent une priorité d’intervention pour les services du Département. L’objectif est de garantir une équité territoriale pour permettre aux collégiens girondins de bénéficier d’un égal accès aux projets éducatifs, culturels et citoyens.

    L'enveloppe globale consacrée aux appels à projets des collèges  est en moyenne de 500 000 € par an.

    Contact

    Direction de la Jeunesse, de l’éducation et de la Citoyenneté
    Mission Jeunesse
    05 56 99 57 76

    Accéder à la page de contact
  • SANTÉ CONSEIL

    ouvrir
    fermer

    La sexualité est un sujet sensible qui suscite toujours des interrogations. En Gironde, 22 centres de planification et d’éducation familiale accueillent les jeunes et leur apportent toute l’aide nécessaire.

    Avec ou sans rendez-vous, les  consultations sont gratuites, confidentielles et sans autorisation parentale.

    Les mineurs bénéficient de contraceptifs et d’examens de laboratoire gratuits et sont guidés par des professionnels de la santé (médecins, gynécologues, infirmières) dans le respect du secret médical.

    Toutes les infos Santé / Sexualité