Aller au contenu principal

Politique pour l’Autonomie des Personnes âgées et des Personnes adultes handicapées

Le Département a la responsabilité de relever le défi de l'autonomie des personnes âgées et handicapées. Pour répondre à cet enjeu majeur de solidarité et s'adapter aux spécificités girondines, la collectivité s'est engagée à élaborer un nouveau schéma départemental d'organisation sociale et médico-sociale pour la période 2017-2021. En plaçant l'usager au centre de la démarche, la Gironde a choisi l'innovation sociale, la concertation et la proximité.

  • Schéma départemental d’organisation sociale et médico-sociale 2017-2021

    ouvrir
    fermer

    La mise en oeuvre de la politique en faveur de ceux et celles qui se voient privés de leur pleine autonomie représente un enjeu de solidarité majeur pour le Département de la Gironde.

    LE DÉPARTEMENT, CHEF DE FILE DE L'ACTION SOCIALE

    À l’échéance du volet « personnes âgées – personnes adultes handicapées 2012-2016 » du schéma départemental d’organisation sociale et médico-sociale adopté le 26 mars 2012, le Département a engagé, en avril 2016, les travaux d’élaboration du nouveau schéma couvrant la période 2017-2021.

    Ce schéma constitue un outil de planification pour le Département, l’État, les organismes de protection sociale dans leurs responsabilités respectives d’organisation et de financement.

    La révision et l'actualisation du schéma pour les années 2017-2021 prend en considération l'évolution des besoins et des demandes des personnes âgées, des personnes handicapées et de leur famille : celle de l'allongement de la durée de vie et les conséquences du vieillissement de la population sur notre société mais aussi celle de la demande de plus en plus tournée vers des projets de vie à domicile.

    L'USAGER AU CENTRE DE LA DÉMARCHE

    Autour de la notion d'autonomie et dans un souci de "décloisonnement" et de coordination élargie de l'offre médico-sociale, le Département a souhaité un schéma conjoint sur les problématique liées à l'âge et au handicap.

    La démarche de concertation a ainsi débuté par une première consultation, en avril 2016, et s'est poursuivie avec le croisement des réflexions issues des pactes territoriaux et des projets sociaux de territoires. Trois préoccupations en ressortent :

    • l'accessibilité qu'elle soit géographique, financière ou numérique pour l'accès à l'information
    • la notion de parcours de vie autour des questions de maintien à domicile, de la prise en compte des enfants et des jeunes en situation de handicap et des formes innovantes d'accueil
    • l'amélioration de la coordination entre les acteurs du secteur.

    Ce document voté à l'unanimité par les élus départementaux, lors de la plénière du 9 novembre 2017, s'appuie sur deux axes forts déclinés en 51 propositions d'actions :

    • Encourager l'innovation sociale pour faciliter les parcours de vie : elle vise à faciliter l’accès aux droits, simplifier les démarches, coordonner les relations entre professionnels mais aussi avec les bénéficiaires et leurs familles, expérimenter des solutions alternatives, structurer une coordination efficiente.
    • Permettre la vie à domicile et accompagner l'évolution des dispositifs d'accueil : c’est agir sur le logement, lutter contre l’isolement, encourager la participation active des personnes âgées et des personnes handicapées à la vie de la cité. Mais aussi appliquer une stratégie territoriale avec les maisons du Département des Solidarités, adapter l’offre, soutenir les aidants…

    DES EXPÉRIMENTATIONS INNOVANTES ET REMARQUABLES

    La maison collective, avenue Thiers à Bordeaux

    Chaque personne met en commun sa prestation de compensation du handicap (PCH) pour permettre le fonctionnement de la maison avec plusieurs auxiliaires de vie dont l'amplitude horaire s'en trouve ainsi élargie. C'est la 23e maison collective en Gironde, seul département identifié et reconnu par la Direction générale de la cohésion sociale et la Caisse nationale de solidarité autonomie comme territoire témoin de ce dispositif innovant. En savoir plus

    L'EHPAD-Foyer occupationnel et d'hébergement Bossège à Saint-Laurent-Médoc

    Un accueil conjoint pour personnes âgées et leurs enfants adultes handicapés. Le caractère inédit et exceptionnel de ce foyer, géré par l'ADGESSA (Association pour le développement et la gestion des équipements sociaux, médico-sociaux et sanitaires) est d'apporter, au-delà de l'hébergement, un soutien social et éducatif à la personne handicapée, tout en maintenant ou en restaurant le lien social avec sa famille, ses proches et l'environnement extérieur, notamment en créant un accueil conjoint parents âgés / enfants adultes handicapés.

    Zoom sur de nouvelles pistes d'innovation pour un meilleur accueil des seniors

    Dans un contexte national très complexe - niveau de dépendance élevé des résidents, épuisement des professionnels, pénurie de personnels soignants, normes très contraignantes..., le Département entend porter plusieurs propositions globales pour contribuer à renforcer la qualité d'accueil des seniors, et améliorer les conditions de travail des personnes. En savoir plus.

    Simplification des procédures et des écrits

    Faciliter l’accès aux droits, limiter les courriers, améliorer l’information : la relation avec le public devient plus claire, plus efficace. Découvrez ci-dessous les évolutions du système, présentées par Francine Bureau, chef du service de la gestion des droits des personnes âgées au Département.

    Mobilisation des acteurs locaux

    David Lenorcy évoque ci-dessous le CPOM du Sud-Gironde et le groupement Génération à domicile qui permet de coordonner les actions de 5 structures territoriales de service à la personne.

    Retrouvez un article dédié aux défis de l'autonomie dans RESSOURCES & TERRITOIRES - HIVER 2017-2018

  • Schéma départemental du vivre à domicile

    ouvrir
    fermer

    Le volet du Schéma Départemental pour l’Autonomie 2017-2021 intitulé « Vivre à Domicile » s’inscrit pleinement dans les évolutions d’une Société Inclusive ouverte à tous et vient réaffirmer une politique départementale de l’Autonomie engagée et volontariste afin de répondre au souhait des personnes de pouvoir vivre « chez soi » le plus longtemps possible.

      Le schéma du « Vivre à domicile », un schéma spécifique de l’aide à domicile.

      Le Schéma du « Vivre à Domicile » 2019-2021, adopté par le Conseil départemental le 24 juin 2019, vient renforcer les engagements et les orientations pris dans le cadre du Schéma Départemental pour l’Autonomie 2017-2021 qui visent à réunir les conditions d’un environnement favorable pour un choix de vie à domicile de qualité par :

      • L’amélioration du cadre de vie ;
      • Le développement d’actions visant à lutter contre l’isolement, encourager le lien social et prévenir la perte d’autonomie en lien avec la Conférences des Financeurs ;
      • La mise en œuvre de dispositifs permettant la participation des personnes âgées et des personnes vivant avec un handicap à la vie de la cité (solutions facilitant la mobilité, l’accès à la culture, aux activités sportives, au numérique…) ;
      • L’adaptation et l’optimisation de l’intervention des services médico-sociaux à domicile (SSIAD, SAVS, SAMSAH…) dont les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD).

      Les objectifs du schéma du « Vivre à domicile »

      Les personnes ayant besoin d’un accompagnement et qui souhaitent vivre à domicile, et bénéficier à ce titre d’un soutien particulier, doivent pouvoir avoir accès à des prestations de qualité et adaptées auprès des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) quel que soit leur lieu d’habitation.

      Ce nouveau volet souhaite pouvoir répondre à cette ambition à travers ce document qui s’articule volontairement en plusieurs niveaux de lecture pour permettre à la fois de :

      • Poser quatre grandes priorités de la stratégie départementale de manière synthétique et claire pour tous ;
      • Préciser les modalités de mise en œuvre de ces grandes orientations stratégiques en outils de travail pour l’administration et les services, via les fiches techniques annexées.
      • Les modalités du « travailler ensemble » à travers la mobilisation de l’ensemble des citoyens et de nos partenaires pour mettre en œuvre et faire vivre ce Schéma.

      Les quatre grandes priorités de la stratégie départementale

      Priorité 1 : Donner à tous les girondins le droit à un accompagnement de qualité

      Des prestations de qualité et une réponse adaptée

      • Une qualité fondée sur le parcours et le projet de vie de la personne
      • Développer la réponse globale à la personne par la mise en œuvre d’une coordination renforcée et adaptée
      • Contrôler l’effectivité et la qualité des prestations des SAAD

      Priorité 2 : Instaurer une offre en SAAD lisible et adaptée quel que soit le territoire

      Une péréquation de l’offre pour une réponse de proximité adaptée

      • Structurer à l’échelle des territoires l’offre de service
      • Rendre lisible l’offre aux girondins et aux professionnels en créant un annuaire en ligne des SAAD avec leurs caractéristiques et le coût
      • Développer la coordination des SAAD notamment via la généralisation du CPOM Territorial

      Priorité 3 : Agir sur les métiers du domicile pour renforcer la qualité de l’environnement humain intervenant auprès des girondins

      Une politique engagée visant à soutenir les intervenants de l’aide à domicile

      • Favoriser l’accès à l’emploi et valoriser les métiers
      • Promouvoir la professionnalisation du secteur via la formation et la qualification
      • Renforcer la démarche qualité des SAAD
      • Renforcer les engagements liés à l’habilitation à l’aide sociale

      Priorité 4 : Encourager l’innovation et l’expérimentation pour une meilleure réponse

      Parce que expérimenter, c’est imaginer le monde de demain

      • Soutenir l’innovation dans l’organisation des conditions de travail et la gestion des services
      • Expérimenter de nouveaux modes de financements
      • Expérimenter le CPOM Ressources à l’échelle départementale
      • Accompagner la politique Habitats Inclusifs portée par le Département
    • LA CONFÉRENCE DES FINANCEURS

      ouvrir
      fermer

      Mise en place par la loi d’adaptation de la société au vieillissement (28 décembre 2015), la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie soutient des actions collectives et individuelles destinées aux personnes de 60 ans et plus.

      La Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie a pour objectifs :

      • d’établir un diagnostic des besoins des personnes âgées de 60 ans et plus résidant sur le territoire départemental ; 
      • de recenser les initiatives locales ;
      • de coordonner les financements de la prévention de la perte d’autonomie autour d’une stratégie commune.

      Elle couvre notamment le champ de l’accès aux équipements et aides techniques individuelles, l’attribution du forfait autonomie, les actions de prévention des SAAD (Services d’aide et d’accompagnement à domicile) et des SPASAD (Services polyvalents d’aide et de soins à domicile), l’accompagnement des proches aidants…

      Elle est présidée par le président du Conseil Départemental. Le directeur général de l’Agence Régionale de Santé ou son représentant en assure la vice-présidence. Au sein de cette conférence siègent des représentants des régimes de base d’assurance vieillesse et d’assurance maladie, de l’Agence nationale de l’habitat, des fédérations des institutions de retraite complémentaire, de la Mutualité française, de la CNRACL, de l’UDCCAS Gironde et de l'association des Maires de Gironde.

      Les actions de prévention de perte d'autonomie près de chez vous

       

      Retrouvez les actions de prévention de perte d'autonomie financées par la conférence des financeurs, près de chez vous, dans notre agenda des animations réservées aux plus de 60 ans. 

      Je découvre l'agenda

      • RETOUR SUR LES ACTIONS ACCOMPAGNÉES EN 2018
        ouvrir
        fermer

        74 projets ont été retenus en 2018 : 34% concernent des actions pour garantir la santé des seniors, et 28 % pour lutter contre l'isolement et favoriser le lien social.

        L’Accorderie à Canéjan

        L’Accorderie de Canéjan propose aux habitants d’un même territoire d’échanger des services sur la base de leur savoir-faire, de leurs potentialités et d’une rémunération en temps.

        L’Accorderie développe par l’échange de services et la coopération, les conditions d’une amélioration réelle, et au quotidien, de la qualité de vie de ses membres, les Accordeurs.

        Pour les plus âgés, elle est un espace de rencontres intergénérationnelles, un moyen de redonner de la valeur aux expériences de chacun et un lieu de réalisation personnelle.

        Le Café des échanges dans le Nord Médoc

        Le Club de Foot Médoc Côte d’Argent situé à Soulac-sur-mer propose un échange de savoirs intergénérationnels une fois par semaine : une semaine les enfants apprennent aux personnes retraités à se servir d’une tablette tactile et l’autre semaine les aînés font de l’aide aux devoirs des enfants.

        Ainsi, le club de foot devient un lieu d’échanges et de rencontres multi-générationnelles entre enfants, parents et seniors aussi pour des temps forts de l’année comme préparer la fête de fin d’année.

        Spectacle « avant, j’étais vieux » - sur tout le département

        Un spectacle musical gratuit proposé sur tout le département.

        12 représentations pour ce spectacle parlant de l’histoire de Pierre, un sexagénaire à la retraite depuis peu qui devient irascible. Ce spectacle alliant théâtre et musique avec pour objectifs de sensibiliser le public à la prévention, promouvoir le bien-vivre et plus globalement inciter chacun d’entre nous à prendre soin de soi et des autres.

        Des ateliers sur le déplacement des seniors - sur tout le département

        L’Association Maison Sécurité Routière Aquitaine anime 42 ateliers sur l’ensemble du département jusqu’à fin 2019 pour assurer une meilleure prévention des seniors sur tous les risques inhérents à leur circulation en milieu urbain et rural. Ces ateliers se décomposent en une partie théorique et une partie pratique avec le simulateur de conduite, la valise alcool, le réactiomètre et le testochoc.

      • RETOUR SUR LES ACTIONS ACCOMPAGNÉES EN 2017
        ouvrir
        fermer

        77 projets ont été accompagnés en 2017 par la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie dont ces quelques actions innovantes : 

        Ateliers Les sens des arts

        L’action consiste à mettre en place des ateliers Les sens des arts pour la prévention des troubles auditifs, visuels avec une approche interactive et attractive auprès des personnes âgées de plus de 60 ans autonomes.

        2 types de séances (3h) sont réalisées avec 15 participants pour chacune avec un total de bénéficiaires de 60 personnes pour l’action :

        • « L'art d'entendre » une animation par un musicien et un chargé de prévention. Un audioprothésiste est également présent pour effectuer des tests auditifs et le bilan est transmis aux personnes à la fin de l’atelier.
        • « L'art d'y voir » une animation par un graphiste ou un photographe et un chargé de prévention. Un opticien est présent pour effectuer des tests visuels et le bilan est transmis aux personnes à la fin de l’atelier.

        Recyclothèque

        Le projet La Recyclothèque correspond à la phase d’expérimentation de la mise en place d’un dispositif innovant et pérenne de collecte et de remise en circulation des aides techniques à destination des personnes âgées.

        L’objectif consiste dans le développement d’un service de proximité afin d’assurer la collecte, la maintenance, l’hygiène et la remise en circulation des aides techniques peu ou pas utilisées. Il s’agira également de sensibiliser le public sur ces matériels en apportant aux bénéficiaires des conseils et des informations. Cette expérimentation, d’une durée de 6 mois s’est déroulée sur le territoire Sud Gironde et sur Mérignac. 100 aides techniques ont été collectées. La 2e phase en 2018 sera le nettoyage, la réparation et la vente.

        Activité Physique Personnes Âgées, Prévention de la perte d’autonomie

        Cette action consiste à proposer un programme Activité Physique Adaptée Santé composé de séances individuelles et collectives d’activités physiques pour les seniors.

        Action Préven’Bus seniors par actions collectives (APSAC)

        Ce projet vise à proposer à bord d’un bus des ateliers collectifs de prévention globale en santé incluant le bien-être physique, psychique et social animés par une équipe pluridisciplinaire de professionnels mobilisée en ruralité.

        Le bus restera un jour sur chaque commune de 9h30 à 17h30. Chaque journée permettra la mise en œuvre de 3 types d’action :

        • Les entretiens collectifs restreints sur des thèmes sensibles ;
        • Les petites conférences locales sur des sujets de promotion de la santé, prévention et réduction des risques ;
        • Les ateliers d’appropriation avec mise en pratique des conseils et mesures de prévention.

        Retrouvez ci-dessous d'autres exemples de projets accompagnés par la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie en Gironde :

    • Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA)

      ouvrir
      fermer

      Le Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA), nouvelle instance de concertation réunissant une centaine de membres représentants d'usagers, de professionnels, d'organisations syndicales, doit permettre d’allier l’expérience des usagers à l’expertise des professionnels afin d’évaluer les besoins puis de proposer des initiatives adaptées.  

      Créé par la loi du 28 décembre 2015 d’adaptation de la société au vieillissement (dite « loi ASV ») et par un décret du 16 septembre 2016, le Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) résulte de la fusion du Comité départemental des retraités et des personnes âgées (CODERPA) et du Conseil départemental consultatif des personnes handicapées (CDCPH).

      Il est chargé, dans le département, de participer à l’élaboration et la mise en œuvre des politiques liées à l’autonomie et la citoyenneté des personnes âgées et des personnes handicapées.

      Cette instance doit permettre d’allier l’expérience des usagers à l’expertise des professionnels afin d’évaluer les besoins puis de proposer des initiatives adaptées. Leur mise en place rénove la concertation entre ces différents acteurs au niveau départemental. 

      Le CDCA assure la participation des personnes âgées et des personnes handicapées à l'élaboration et à la mise en œuvre des politiques de l'autonomie dans le département. Il est compétent en matière de prévention de la perte d'autonomie, d'accompagnement médico-social et d'accès aux soins et aux aides humaines ou techniques. Il est également compétent en matière d'accessibilité, de logement, d'habitat collectif, d'urbanisme, de transport, de scolarisation, d'intégration sociale et professionnelle et d'accès à l'activité physique, aux loisirs, à la vie associative, à la culture et au tourisme. 

      En Gironde, Edith Moncoucut préside cette instance mise en place en mai 2017.

    • Territoire 100 % inclusif

      ouvrir
      fermer

      Gironde, territoire 100 % inclusif est une démarche forte que porte le département. Elle vise à faciliter l'inclusion des personnes en situation de handicap dans la société en améliorant leurs conditions de vie et en évitant les ruptures dans leur parcours de l'enfance à la vie adulte.

      La démarche Territoire 100 % inclusif interroge les politiques publiques et leur transformation afin d'apporter des réponses adaptées aux besoins des personnes. L'ensemble des acteurs de la société civile sont concernés que ce soit les usagers, institutionnels, associations et collectivités car la démarche repose sur une construction collective et participative.

      Cette démarche s'appuie sur 5 axes :

      1. L’accès à la scolarisation et le soutien à la petite enfance pour une évolution des représentations dès le plus jeune âge
      2. L’accès à un « chez soi » pour garantir une logique domiciliaire
      3. L’accès à la culture et sa valorisation par la mise en réseau des acteurs
      4. L’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi
      5. L’accès aux droits et l’adaptation de l’information pour accompagner l’exercice de la citoyenneté

      La Feuille de route

      Pour dessiner la Gironde, territoire 100% inclusif, une feuille de route a été élaborée à partir des propositions des usagers et des professionnels, à l'issue de 2 journées de concertation (14 février et 22 mars 2019) qui ont eu lieu aux salons de l’hôtel du département.  Cette feuille de route décrit l'itinéraire et le cap pour atteindre "une société inclusive". Elle témoigne également de l'engagement des institutions co-signataires à coordonner leurs actions. 

      Vous pouvez la découvrir ci-dessous.

      Retour sur la construction de la feuille de route

      Feuille de route en concertation sur les territoires

      La démarche Gironde Territoire 100% Inclusif est allée à la rencontre des Girondins et Girondines du territoire à l'occasion des Conseils de territoire du 15 octobre au 13 novembre 2019.

      Un atelier Territoire 100% inclusif a été proposé pour permettre d'ajuster la feuille de route.

      Notre objectif à travers cet atelier est d'identifier ce qui améliore les conditions de vie des personnes et ce qu'il faudrait améliorer et développer. Pour que cette rencontre dans les territoires favorise au mieux les échanges et rassemble les différents acteurs qui interviennent dans la vie des personnes, nous vous invitons à vous inscrire et à relayer cette rencontre auprès de tous vos contacts sensibilisés à la question du handicap.

      Vous pouvez également répondre à l'enquête ci-dessous.

      Je réponds à l'enquête

       

      Cette démarche est portée par le Département de la Gironde et a réuni, dès son lancement, l'Agence Régionale de Santé, (ARS), la Direction départementale de la Cohésion Sociale (DDCS), le Rectorat, l’association Nationale de Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH), le Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), la Caisse d'Allocations Familiales (CAF), et l’Université de Bordeaux.

      En lien avec la démarche

      Handiparentalité, le Département de la Gironde innove

      Le Département de la Gironde a mis en place l'un des tout premiers dispositifs d'aide à l'handiparentalité en France. Il accompagne notamment le Centre papillon de Bordeaux, lieu d’écoute de soutien et d’accompagnement à la parentalité et à l’handiparentalité. Le Centre papillon rassemble une équipe pluridisciplinaire, composée majoritairement de bénévoles et offre un accompagnement spécifique pour les parents, et futurs parents, en situation de handicap, afin de les soutenir dans le désir d’enfant, lors de l’arrivée de l’enfant et jusqu’aux 9 ans de l’enfant. Il intervient sur l’ensemble de la Gironde. 

      Pour aider les familles à disposer de matériel de puériculture adapté, le Département de la Gironde soutient le Centre Papillon dans ses acquisitions de matériels de prêt, par l’attribution d’une subvention à hauteur de 10 000 euros.

      Le Département accompagne également la parentalité dans le cadre de la prestation de compensation du handicap en majorant, à titre expérimental, d’une à deux heures par jour le plan d’aides humaines de la PCH pour les futurs parents et parents bénéficiaires d’un plan d’aides humaines. 

      Colloque Regards croisés sur le handicap

      Dans le cadre de leur partenariat, l’Université de Bordeaux et le Département de la Gironde ont organisé, en janvier 2019, un colloque "Regards croisés sur le handicap : Osons ensemble une société inclusive !"

      Ce rendez-vous avait pour vocation de dégager des savoirs et constats communs, en mêlant des interventions de témoins concernés, de professionnels, de décideurs et universitaires. De l’école à la vie professionnelle, il s'agissait d'identifier ce qui aide ou freine la réalisation de projets de vie pour aller au-delà et initier des chantiers concrets à mener ensemble pour une société où chacun à sa place et ses rêves. Le colloque s’est articulé autour des constats posés par les Girondins en début de matinée et auxquels les universitaires et décideurs ont tenté de répondre tout au long de cette journée.

      Habitat inclusif innovant en milieu rural

      La commune de Marcheprime et le Département travaillent depuis 2018 à l’émergence de deux habitats inclusifs pour personnes en situation de handicap situés en centre bourg. L’implantation de logements sociaux en centre bourg a été l’opportunité d’envisager la création de deux habitats de type colocation, destinés à accueillir pour l’un des personnes cérébrolésées, et pour l’autre, des personnes vieillissantes en situation de handicap avec déficience mentale.

      Mobalink, premier réseau social du handicap

      Grâce à une convention signée en novembre 2019, le Département va accompagner pendant 18 mois, l'entreprise Mobalib et son réseau social Mobalink. 

      Mobalink, plateforme numérique d'entraide, vise à créer une communauté et des outils numériques pour faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de handicap. Elle permet de chercher des bons plans, partager des questions avec la communauté et bientôt connaître les endroits accessibles en Gironde grâce à un GPS type Waze... tout ceci gratuitement. En savoir plus.

      2e rencontres nationales Départements / CNSA sur les politiques de l'autonomie et coopérations

      L’Assemblée des départements de France et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie organisent le 3 décembre les 2e rencontres nationales sur les politiques de l'autonomie, un temps d'échange entre acteurs des territoires sur les politiques départementales et les coopérations. Le Département de la Gironde sera présente et partagera sa feuille de route. Retour sur cette journée

      Colloque Vivons la cité inclusive

      Dans le cadre de leur partenariat, l’Université de Bordeaux et le Département de la Gironde ont organisé, le 23 janvier 2020, un colloque "Vivons la cité inclusive !"

      Ce colloque poursuit l’ambition de transformer le projet en réalité et d'acculturer les personnes concernées à l’expression de leur citoyenneté, condition préalable à cette transformation. Chaque intervention est construite sous la forme d’un dialogue entre un citoyen concerné par le handicap et un professionnel de la société civile.

      Retrouvez la restitution de ce colloque en téléchargement ci-dessous.

      Contact

      Équipe départementale Territoire 100% inclusif
      05 56 99 33 33
      Amélie Laborde, cheffe de projet
      Nadine Palard, chargée de mission

      Accéder à la page de contact

    Contact

    Pôle Solidarité Autonomie - Direction de la mutualisation et des actions transversales
    Service de la Coordination des Partenariats et du Schéma de l’Autonomie
    05 56 99 33 33

    Accéder à la page de contact