Aller au contenu principal

Vélodyssée, la côte atlantique à vélo

La Vélodyssée, c’est une belle véloroute qui longe l’Atlantique, traversant la France, du nord au sud, de Roscoff en Bretagne, à Hendaye au pays Basque. Son étape girondine mérite l’attention de tous, cyclotouristes aguerris ou pratiquants amateurs…

Pistes cyclables, voies vertes : 70% de son parcours - 90% en Gironde ! - est en site propre, à l'écart des automobiles. Ses nombreuses étapes, son balisage soigné et son faible dénivelé la rendent accessible à tous.  Balade en famille ou aventure au long cours, la Vélodyssée propose une expérience unique.

Ainsi, depuis le Verdon et le phare de Cordouan, on peut descendre sur 170 km le long des lacs médocains dans l'odeur mêlée des pins et des immortelles des sables, sous le concert des cigales. Après le tour du Bassin d'Arcachon ponctué des ports ostréicoles, on peut longer la Dune du Pyla, puis continuer la route vers Biscarrosse et l'Espagne. Gironde Tourisme propose une carte précise et un site internet pour préparer son itinéraire.

La marque Accueil Vélo

On trouve sur ce site les adresses utiles : camping, hôtels, restauration, location et réparation de vélo, office de tourisme, sites remarquables. La marque nationale Accueil Vélo garantit la qualité des services proposés. Par exemple, un gîte doté du label Accueil Vélo offrira un garage sécurisé, des outils pour une maintenance simple, un petit-déjeuner consistant.

La Vélodyssée est le fruit des efforts mutualisés des départements qu'elle traverse. Le premier prix du trophée d'itinérances lui a été attribué par la Fédération française de Cyclotourisme en 2017. Le Département de la Gironde, quant à lui, consacre 15 000 euros à la maintenance, au développement et à la création de voies.

[VIDÉO] La Vélodyssée, 1 250 km à vélo le long de l'Atlantique !

Favoriser le déplacement à vélo

Désormais la Gironde explore de nouvelles pistes telle l'intermodalité : aller de Bordeaux à Andernos en car, louer un vélo en sortie de gare, rouler jusqu'à Biganos, déposer le cycle là et revenir à Bordeaux en train. On pense aussi au vélo électrique avec l'installation de bornes d'alimentation en cours d'expérimentation, pour aller de la Norvège au Portugal, une véritable odyssée ! Voilà qui donne une sérieuse envie de se dégourdir les mollets.

 

Retrouvez l'article complet dans le GIRONDE MAGAZINE N°119