Aller au contenu principal

Clémentine à Juliette : Merci pour l’invit’

Arrivée du Cameroun après un parcours chaotique, Clémentine* a pu quitter la rue grâce au dispositif d’hébergement citoyen “Merci pour l’invit” de l’association Solinum, à Bordeaux.

Clémentine a connu le sort de nombreux migrants. En 2016, elle doit fuir le Cameroun, son pays, et rejoint le Maroc avec son fils, Noé*. Durant cette escale, elle se lie avec un compatriote dont elle est bientôt enceinte. Le couple se retrouve en Espagne où femmes et hommes sont séparés. Lui rejoint l’Allemagne et, elle, qui n’aura plus jamais de ses nouvelles, se retrouve à Bordeaux, un matin de janvier.

Alors sans papier, hébergée par le Samu social, commencent les galères. Noé puis sa fille, Léa*, née en Gironde, sont placés. De foyers en lieux précaires puis dans la rue, Clémentine, avec courage, rebondit :

« Il y a deux ans, j’ai rencontré Juliette, chez Solinum, et j’ai pu être hébergée. Enfin, avec des papiers, j’ai fini une formation d’aide à la personne. Je veux trouver du travail et récupérer mes enfants. »

Une autre histoire peut s’écrire et le dispositif Merci pour l’invit’ a parfaitement fonctionné en proposant un hébergement chez l’un des particuliers bénévoles qui forgent toute l’originalité du dispositif.

Vers l’hébergement citoyen

Solinum (Solidarité du Numérique) a vu le jour simultanément à Paris et Bordeaux, il y a cinq ans. L’objectif de cette start-up solidaire : développer des outils innovants pour renforcer l'action sociale et lutter contre la pauvreté en France.

À Bordeaux, Juliette Lautrain est chargée du développement de l’association, épaulée par deux volontaires en service civique. Elle revient sur Merci pour l’invit’, processus de mise en relation avec des hébergeurs solidaires pour sortir des femmes de la rue :

« Quatre femmes sont actuellement hébergées. Nous avons pu accueillir et aider 50 personnes à ce jour, des femmes et leurs enfants, sur Bordeaux et Paris. Comme Clémentine, elles nous rejoignent grâce à une de nos structures partenaires qui nous garantissent un suivi social. »

« Nous assurons leur suivi en lien avec des travailleurs sociaux au sein de différentes structures comme le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles. » ajoute-t-elle. 

Juliette, en pleine période d’épidémie peu propice à l’essor de nouvelles propositions d’hébergement, a fait candidater le processus innovant, Merci pour l’invit’ et Solinum aux Trophées Agenda 21 édition 2020 du Département. Elle a bien fait puisque l’association est l’une des lauréates, avec une aide de 2 500 euros, une large reconnaissance et un éclairage légitime sur une action solidaire et citoyenne.

*Tous les prénoms ont été changés par souci de confidentialité

À découvrir dans le Gironde Mag n°133

Contact

Solinum Bordeaux
La Ruche
66 rue Abbé de l’Epée
33000 Bordeaux

www.solinum.org