Le Département recrute

Le Département de la Gironde recrute dans le cadre de la protection de l'enfance mais aussi au sein des collèges (agents d’entretiens, de maintenance et chefs de cuisine) et des médecins autonomie et de PMI sur tout le territoire. Postulez en ligne facilement.

Métiers de la protection de l'enfance

ouvrir
fermer

Le Département de la Gironde recrute dans les métiers de la protection de l'enfance en 2022. 150 postes sont à pourvoir, rejoignez-nous.

Parmi les métiers qui recrutent dans le cadre de la protection de l'enfance, notons les cadres administratifs en charge de la protection de l'enfance, agents et agentes de protection de l'enfance, assistants familiaux et assistantes familiales, auxiliaires de puériculture et éducatrices et éducateurs.

Découvrir les métiers d'auxiliaires de puériculture, éducatrices et éducateurs

Retrouvez les offres d'emploi et candidatez en ligne.

Je postule

Vous souhaitez accueillir des enfants à votre domicile et découvrir un métier du travail social ?

Devenez assistant familial

Découvrir les métiers de cadres administratifs, agentes et agents de protection de l'enfance

Retrouvez les offres d'emploi et candidatez en ligne.

Je postule

NOUS RÉPONDONS À VOS QUESTIONS - REDIFFUSION

Lundi 2 mai 2022, nous avons pu répondre à vos questions en direct sur nos réseaux sociaux.

Retrouver ces échanges en cliquant ici.

Métiers du médico-social

ouvrir
fermer

Le Département de la Gironde recrute dans les métiers du médico-social cette année. De nombreux postes sont à pourvoir, rejoignez nos équipes sur le territoire.

À l'image de Sophie, assistante de service social au Département de la Gironde, dont le témoignage vidéo est à découvrir ci-dessous, vous pouvez postuler en ligne facilement.

Notons parmi les postes vacants, 20 postes d'assistants sociaux, mais également des infirmières et infirmiers de puéricultrice, des médecins de PMI et autonomie, des secrétaires du médico-social.

Je postule

Agents d’entretien, de maintenance et chefs de cuisine

ouvrir
fermer

Le Département de la Gironde recrute plus de 100 agents et agentes pour ses collèges sur l’ensemble du territoire en 2022.

JE POSTULE

Découvrez des témoignages vidéos ci-dessous.

Nous répondons à vos questions - Rediffusion

Mardi 1er mars, nous avons pu répondre à vos questions en direct sur nos réseaux sociaux.

Retrouver ces échanges en cliquant ici.

Médecin autonomie

ouvrir
fermer

Vous êtes médecin, pédiatre, généraliste, médecin de santé publique et vous souhaitez travailler en équipe et vous engager pour donner une dimension humaine et sociale à votre travail ?

Le Département de la Gironde vous offre un métier pluridisciplinaire, tout en ayant une sécurité d’emploi, un accès facilité à la formation continue et des conditions de travail conciliables avec une possibilité de contrat de vacataire.

Le contrat de vacataire est exclusif à la fonction publique, vous êtes recruté pour une mission précise et déterminée. Vous pouvez travailler en vacation un à plusieurs jours par semaine.

Découvrez ci-dessous des témoignages écrits ou en vidéo des médecins autonomie et de PMI du Département de la Gironde.

Échange avec Jean-Michel Segretin, médecin autonomie

« Pendant 25 ans de médecine générale je pouvais apporter une réponse médicale pour mes patients, mais j’étais démuni quand ceux-ci rencontraient des problèmes de précarité, d’isolement ou de logements indignes. »

Quel est votre rôle ?

« En 2016 j’ai décidé de changer d’orientation et de devenir médecin Autonomie au Département de la Gironde. Je suis responsable d’une équipe médico-sociale qui comprend des travailleurs sociaux, des psychologues et un médecin. Notre rôle est d’évaluer la perte d’autonomie des personnes âgées et de proposer des solutions pour qu’ils puissent rester le plus longtemps possible à leur domicile. 

Suite à cette évaluation nous proposons une aide financière sur la forme d’Allocation Personnalisée d’Autonomie pour des aides pour les actes de la vie quotidienne ou des solutions de répit. Nous regardons aussi l’état du logement et évaluons l’état d’épuisement de l’aidant.

Contrairement à la médecine libérale où l’exercice est solitaire, le médecin responsable autonomie travaille en équipe, où le croisement des regards entre les psychologues, les travailleurs sociaux est très riche. »

Que faites-vous comme mission ?

« Le médecin autonomie représente le Département dans des instances territoriales dans le cadre du Contrat local de santé et sur des projets innovants (habitats partagés, solution de répit pour les aidants). Nous intervenons aussi sur les situations de maltraitance et pouvons faire des signalements.

Aucune journée ne ressemble à l’autre nous pouvons être sur une réunion de coordinations autour d’une situation, en visite à domicile, à valider des dossiers d’APA ou à participer à une réunion sur le logement indigne. »

Qui sont vos collaborateurs ?

« Nous travaillons aussi beaucoup en réseau avec les partenaires d’un territoire : les Maisons du Département des Solidarités, les CLIC, les plateformes territoriales d’appuis de l’ARS, les professionnels de santé du territoire ainsi que les services d’aide à domicile. Nous avons aussi beaucoup de contact avec les centres communaux d’action sociale et les élus des communes rurales. »

Un exemple de situation traitée

« Un propriétaire a appelé la maison du Département des solidarités de Saint-André-de-Cubzac car son locataire de 67 ans dégradait son logement et semblait avoir des troubles psychiatriques, après une visite commune avec l’assistante sociale j’ai mis en place une APA en urgence ce qui a permis de bénéficier d’aide à domicile pour les courses, son linge et l’entretien du logement. J’ai aussi contacté la PTA et son médecin traitant pour mettre en place des soins infirmiers car ce monsieur diabétique avait une très mauvaise observance de son traitement. Ce monsieur n’a pas de troubles psychiatriques mais des troubles cognitifs débutants. Nous travaillons sur une mise sous protection (curatelle) et nous avons des pistes pour reloger ce monsieur qui est en danger chez lui du fait de la présence d’un escalier très dangereux. La présence de tous ces professionnels autour de lui a considérablement amélioré son état de santé. »

Vous souhaitez postuler pour devenir un médecin autonomie et vous engagez pour donner du sens à votre travail et une dimension sociale ?

Je postule

 

Médecin de PMI

ouvrir
fermer

Échange avec Dorothée Camou, médecin de PMI enfance

Que fait un médecin de Protection Maternelle Infantile (PMI) ?

« Une des caractéristiques de la fonction de médecin de PMI c’est l’absence de routine. Les missions du médecin de PMI sont multiples, on enchaine les consultations, on travaille en équipe et avec de multiples partenaires. »

Une journée avec un médecin de Protection Maternelle Infantile 

« Lors d’une journée, je peux consulter toute la matinée. Je vois alors des enfants accompagnés de leur(s) parent(s). Je prends le temps d’écouter les parents, de répondre à leurs questions, d’observer la relation parents-enfant, d’observer l’enfant qui joue sur un tapis ou qui marche, qui parle et interagit avec ses parents ou avec moi. 

Après la consultation, je contacte les professionnels médicaux ou paramédicaux afin de compléter la prise en charge de l’enfant et de ses parents. Il peut s’agir, par exemple, d’une orthophoniste et d’un pédopsychiatre qui suivent un enfant que j’avais orienté pour un retard de langage et des troubles du comportement, afin de faire un point sur son évolution. 

L’après-midi, j’ai un temps de régulation en équipe PMI avec la sage-femme, les puéricultrices et la psychologue du secteur, afin d’aborder les situations complexes du moment. Par exemple, il peut s’agir d’une femme enceinte, très inquiète, se posant beaucoup de questions et ayant peu de relais familial ou un enfant avec un retard de développement pour lequel nous sommes en lien avec le pédiatre libéral. 

Je peux également me déplacer durant ma journée pour aller à la crèche ou faire une évaluation pour un projet d’ouverture de maison d’assistante maternelle. Les missions sont variées et ne se ressemblent jamais, la routine n’existe pas dans ce métier. »

Pourquoi ce métier ?

« Ce que j’aime dans mon travail  : durant des consultations, je peux prendre le temps d’écouter les parents, prendre en compte leurs attentes, leurs besoins, tout en respectant leur culture, leur mode de vie et les réassurer dans leurs capacités parentales. Je n’ai pas de « recettes toutes faites », mais je m’adapte à chaque situation en tenant compte des réalités de vie des parents. Le travail en équipe me plaît énormément dans ce métier, ce qui permet une réflexion pour une prise en charge ajustée des situations complexes. »

Vous souhaitez postuler pour devenir un Médecin Protection Maternelle Infantile et vous engagez pour donner du sens à votre travail et une dimension sociale ?

JE POSTULE