Aller au contenu principal

Des services de proximité partout, pour tous

La Gironde accueille plus de 20 000 nouveaux habitants chaque année. Cette dynamique modifie la structure démographique de certains secteurs et renforce l'attractivité résidentielle de territoires aussi bien périurbains que ruraux, faisant ainsi évoluer les besoins en matière d'accessibilité aux services, privés et publics. Dans le même temps, la réalité contrastée du département, en métropole et zones périurbaines ou rurales, crée une inégalité d'accès aux services.

 

Dans ce contexte, la Gironde et ses acteurs se sont saisis du Schéma départemental d'amélioration de l'accessibilité des services au public comme une opportunité. Mise en lumière.

Gironde attractive et défis majeurs

La Gironde se distingue par sa forte densité et par son poids démographique (plus d'1,5 million d'habitants). En dehors de la métropole bordelaise, plusieurs pôles urbains maillent le département : des villes moyennes, nommées pôles d'équilibre, qui organisent le territoire girondin avec néanmoins des disparités majeures en termes de dynamiques socio-démographiques, d'offres d'équipements et de services. Dans les intervalles vivent des franges rurales aux réalités géographiques particulières et parfois en déclin démographique.

Ce portrait permet de dresser une typologie précise des territoires selon les dynamiques démographiques et sociales, et des évolutions des attentes en service qui en découlent : services publics, santé, éducation-jeunesse, culture-sports-loisirs, commerce.

Conjuguer l'attractivité girondine avec un fonctionnement territorial durable est aujourd'hui un enjeu majeur. Il est urgent de corriger l'inégalité d'accès aux services. En effet, si la notion d'accessibilité renvoie en priorité vers l'accès physique aux équipements (temps et modes d'accès), la réflexion doit s'élargir à l'ensemble des dimensions de l'accessibilité qui ne se résument pas à l'accessibilité physique.

Légitime place du département

Le Département joue d'ores et déjà un rôle majeur en faveur de l'accessibilité des services au public. Il conjugue politiques de proximité - par la présence de ses services sur l'ensemble du territoire -, et vision globale. Il contribue à la réduction ou à la correction des inégalité territoriales, sociales et économiques. Il assure un lien de proximité avec les habitants par la présence et le maintien de ses services accessibles et déployés sur le territoire : maisons départementales de la solidarité et de l'insertion, collèges, routes...

La collectivité assure également l'accompagnement des acteurs locaux pour répondre aux besoins quotidiens des usagers : l'aide aux collectivités (maison de santé, aide aux commerces ruraux, équipements culturels et sportifs...), le Coefficient de solidarité (CDS), indice de correction des inégalités territoriales. Elle développe des outils de coopération territoriale au travers des différents schémas de politiques publiques existants, mais aussi via les Pactes qui nourrissent le dialogue et recensent les besoins réels des territoires. Gironde Ressources, l'agence au service des territoires, apporte également aide, conseil et ingénierie. Tout cela complété par les services départementaux qui travaillent dans la transversalité et la proximité.

    Nouveau schéma

    L'élaboration d'un Schéma départemental d'amélioration de l'accessibilité des services au public (SDAASP), inscrit dans la loi NOTRe, apparaît comme une opportunité qui légitime et conforte les missions de chef de fil des solidarités humaines et territoriales du Département. Les élus l'ont d'ailleurs voté à l'unanimité en décembre 2017.

    Le SDAASP est un document stratégique, élaboré conjointement par l'État et le Département. Cet outil décline un programme d'actions sur 6 ans (2018-2023) comportant des objectifs de renforcement de l'accessibilité et des mesures concrètes avec trois orientations : corriger les inégalités territoriales d'accès aux services, agir sur l'offre de services par des solutions solidaires et innovantes, agir sur les conditions d'accès à l'offre (physique, culturelle, financière), en faveur des publics en situation de fragilité. Surtout, il identifie et donne la priorité aux territoires présentant un déficit en matière d'offre et d'accès aux services aux publics.

    Pour quoi faire ?

    L'adéquation entre l'offre et la demande de services est globalement bonne en Gironde et il existe de nombreuses initiatives et projets - publics et privés- à l'échelle locale. Pour autant, il subsiste des pistes d'amélioration en termes d'accessibilité pour certains secteurs géographiques. Facteur de qualité de vie, de lien social, de solidarité, d'attractivité, les services sont appréhendés globalement, intégrant ceux du secteur public mais également ceux rendus par le secteur associatif et le secteur marchand. Le Département fait du cousu main en se basant sur le diagnostic et adapte ses pratiques aux besoins réels des territoires.

    La collectivité accueille d'ores et déjà les usagers dans ses bâtiments, elle ira plus loin en parlant à l'usager là où il est.

    Enjeux prioritaires

    • Améliorer l'accès aux droits
    • Déployer une offre de santé
    • Favoriser l'accès numérique
    • Agir sur l'offre de mobilité
    • Soutenir les services au quotidien

    Retrouvez l'article complet dans RESSOURCES & TERRITOIRES - PRINTEMPS 2018