Patrimoines culturels

Le Département mène des actions pour sauvegarder le patrimoine culturel bâti, documentaire, archéologique… pour assurer sa protection, sa conservation et sa valorisation. Ces patrimoines culturels doivent être accessibles à tous. Retrouvez ci-dessous toutes les informations concernant la villa gallo-romaine de Plassac et les archives départementales de la Gironde.

Les Archives départementales

ouvrir
fermer

INFO COVID : présentation du pass sanitaire obligatoire excepté pour l'accès à la salle de lecture.

Créées en 1796 pendant la Révolution française, elles ont été constituées par le rassemblement au chef-lieu du département des papiers des administrations anciennes et établissements ecclésiastiques supprimés. Elles relèvent d’une compétence obligatoire et assurent, sur l’ensemble du territoire girondin, la mise en œuvre des missions de collecte, de conservation et de mise à disposition des archives publiques (services de l’État, établissements publics, notaires, collectivités territoriales) et privées.

Les missions des archives départementales

La collecte

Les Archives départementales collectent, traitent et rassemblent les documents produits par les administrations et les services à caractère public du Département : préfecture, rectorat, universités, notaires, communes, etc. Et notamment les registres anciens et contemporains d'état civil qui permettent au grand public de remonter à ses origines.

Elles accueillent aussi des archives privées, personnelles et familiales qui présentent un intérêt historique, ou des archives d'entreprises et d'associations qui témoignent de l'activité économique, politique et sociale.

La conservation

Les Archives départementales mettent tout en œuvre pour que chaque document soit conservé intact pour les générations futures : elles restaurent, microfilment, numérisent et protègent les documents en veillant au respect des meilleures conditions de stockage.

Le classement et la publication

Les Archives départementales répertorient tous les documents entrants et les classent selon des nomenclatures destinées à faciliter les recherches et à absorber le flux continu de nouveaux documents. Elles créent également tous les outils qui permettent la recherche : inventaires papier ou informatisés, moteurs de recherche, etc.

La communication des documents

Les archives sont librement accessibles à tous les citoyens sur présentation d'une pièce d'identité. Certains documents ne sont consultables qu’à l’expiration d’un délai de 25 à 100 ans.

Un espace ouvert au public

Le bâtiment du cours Balguerie-Stuttenberg est un pôle numérique régional avec :

  • un service de consultation et de reproduction numérique à destination des publics : 40 postes équipés pour la consultation en ligne des fonds d’archives
  • une base d’images numériques
  • une équipe technique dédiée à la numérisation
  • un réseau documentaire
  • un outil de stockage numérique de 6 millions d’images
  • un site internet thématique : archives.gironde.fr

Ce lieu a aussi pour vocation d’ouvrir les Archives départementales à un public très large comprenant :

  • l’amphithéâtre « Jean Cayrol » d’une capacité de 100 places accueillant des conférences grand public
  • un espace pédagogique réservé à l’accueil des scolaires
  • la salle des Voûtes Poyenne, salle d’exposition accueillant les expositions imaginées par les Archives départementales
  • la salle de lecture, équipée de 84 postes de travail permettant au public d’avoir accès aux fonds consultables

Contact

Archives départementales de la Gironde
72 Cours Balguerie-Stuttenberg
33 300 Bordeaux
05 56 99 66 00
archives.gironde@gironde.fr
archives.gironde.fr
Du lundi au jeudi, de 8h30 à 17h.
Le vendredi, de 8h30 à 15h.

Durant les expositions, les Archives départementales ouvrent leurs portes le week-end.

Accéder à la page de contact

La Villa Gallo-Romaine de Plassac

ouvrir
fermer

Classé Monument historique et propriété du Département de la Gironde, le site recèle les vestiges de trois états principaux de construction d'une villa gallo-romaine, érigée entre le Ier et les IV – Ve siècles après J.C. Les vestiges correspondent à la partie résidentielle d'une villa (domaine agricole). Le site se trouve sur la rive droite de l'estuaire de la Gironde, à environ 3 km au sud de Blaye dans le centre bourg de la commune de Plassac.

Une restauration récente
ouvrir
fermer

Après 5 ans de travaux de restauration et de mise en valeur, le site archéologique de Plassac a rouvert ses portes en juillet 2014. Le public peut y découvrir et admirer les magnifiques mosaïques antiques qui ornaient les pièces d’apparat de la villa gallo-romaine.

L’intérêt historique, patrimonial et paysager du domaine archéologique départemental permet d’y développer des actions de médiation culturelle en direction de différents publics.

En outre, grâce aux outils et aux ateliers pédagogiques développés à Plassac par le Département, le public scolaire est sensibilisé au respect du patrimoine dans son environnement et découvre la civilisation gallo-romaine.

De mars à octobre, des visites sont organisées et accompagnées par les services du Département.

Musée archéologique
ouvrir
fermer

Entre 1963 et 1978 plusieurs campagnes de fouille ont permis de dégager les vestiges de la villa ainsi qu’une importante collection de mobilier archéologique.

Installé dans une dépendance de l'ancien presbytère à proximité de la villa, un musée géré par l’Association des Amis du Vieux Plassac permet d’admirer cette collection. Vous pourrez découvrir des fragments architecturaux, des  objets de la vie quotidienne, ainsi qu’une des plus grande collection d’enduits peints trouvés en France sur un même site.

 

Toutes les infos sur le musée

Visite 3D de la villa
ouvrir
fermer

Grâce à la réalité virtuelle, des infographistes et chercheurs ont redonné vie à la villa gallo-romaine de Plassac. À découvrir ci-dessous.

Réalisation : Archéotransfert

Accès et tarifs
ouvrir
fermer

Ouverture au public

  • Mars à octobre : 10h à 12h30 - 14h à 17h30 tous les jours
  • Mai, juin, juillet, août : 10h à 12h30 - 14h à 18h30 tous les jours
  • Le reste de l’année, les groupes sont reçus sur réservation auprès du musée

Visites

  • Les visites du site sont gratuites. La visite de la collection du musée associatif est, elle, payante. Tarifs.
  • Dernière visite 3/4 d’heure avant la fermeture.
  • La visite du site est accompagnée par un guide (durée : environ 40 minutes).
  • Les horaires de visites et d’ouverture peuvent varier. Il est recommandé de vérifier auprès du musée.
  • Le public scolaire est accueilli pendant la période d'ouverture de la villa sur réservation.

Accès

Depuis Bordeaux, sur l’autoroute A10, prendre la sortie 40a (direction Royan - Blaye). Suivez la direction Blaye. Vous pouvez également prendre la sortie 40b et passer par Bourg/Gironde.

Deux parkings proches du site archéologique sont à votre disposition (près de l’église ou près de la mairie).

Médiation et sorties scolaires
ouvrir
fermer
Youtube :

Trois agents saisonniers du patrimoine du Département assurent les actions de médiation et d'animation autour du site.

Les visites proposées aux scolaires comprennent un visionnage commenté de la reconstitution 3D, une visite du site archéologique et une visite de la collection du musée accompagnée de fiches pédagogiques complétées par les élèves.

Les animateurs proposent également deux types d’atelier :

  • Un atelier mosaïque : Les élèves réalisent un détail 20X20 cm d'une des mosaïques découverte à Plassac (choix du motif, pose et fabrication du mortier de chaux).
  • Un atelier peinture : Les élèves réalisent un motif 20x20 cm d'un des enduits peints découvert à Plassac (choix du motif, des couleurs et application des pigments).

Chaque atelier reçoit environ 8 élèves à la fois. Une classe de 30 est donc séparée en deux groupes sur la journée. Pendant la matinée un premier groupe effectue la visite du site et du musée pendant que l'autre est scindé en deux petits groupes qui réalisent chacun un atelier. L'après-midi les rôles sont inversés.

Pour pouvoir effectuer les ateliers en plus de la visite du site et du musée, nous acceptons maximum 32 élèves. Pour les groupes excédant ce nombre nous proposons uniquement une visite du site et du musée qui peut se dérouler sur une demi-journée.

Dans le cadre des appels à projet collège, il vous est possible d’obtenir des subventions pour votre visite.

Un peu d'histoire
ouvrir
fermer

Le premier état de la villa (20-40 ap. J.-C.) est construit par un riche propriétaire probablement d’origine italique. Il est d’ailleurs possible que le nom de Plassac soit dérivé de celui de ce propriétaire nommé Blattius. Cet état se caractérise par une façade concave dominant l’estuaire, le plan copiait celui des palais maritimes qui florissaient alors depuis un siècle en Italie centrale et méridionale. De somptueux décors d’enduits peints ornaient les murs de cet état. Cette collection exceptionnelle présentant, des motifs architecturaux, des animaux, ainsi que des figures mythologiques sur fond noir est encore en cours d’étude (menée par Alix BARBET) mais certaines pièces sont visibles au musée.

Le deuxième état de la villa (IIe siècle ap. J.-C.) est plus vaste que le premier et relève d’un plan s’inspirant du palais impérial de Rome.  La façade, concave dans le premier état, donnant sur l’estuaire est désormais rectiligne. Les pièces organisées autour d’une double cour à péristyle sont décorées de mosaïques noires et blanches.

Le troisième état (fin IVe- Ve siècle ap. J.-C.) nous permet de découvrir un système de chauffage par le sol (hypocauste) dans les pièces de l’aile est. Deux techniques cohabitent, par pilettes et par canaux rayonnants. Ces pièces d’apparats, prolongées par différentes formes d’absides sont pavées de mosaïques polychromes caractéristiques de l’école d’Aquitaine.

Document à télécharger :

Contact

Villa gallo-romaine de Plassac
5 allée de la Mairie
33 390 Plassac
villagalloromaine-plassac@gironde.fr
Musée : Association des Amis du vieux Plassac : 05 57 42 84 80

Accéder à la page de contact

Le patrimoine architectural

ouvrir
fermer

Le Département participe à la sauvegarde et la mise en valeur des patrimoines bâtis anciens en Gironde.

Le patrimoine culturel, qu’il soit bâti, documentaire, archéologique ou ethnologique, culturel, matériel ou immatériel (langue et cultures locales) fait partie de notre espace de vie. Il constitue un bien commun sur lequel repose la construction de nos identités individuelles et collectives.

C'est à ce titre que le Département intervient, en liens avec l’État (Direction Régionale des Affaires Culturelles), dans la restauration des patrimoines classés, monuments historiques ou inscrits à l’inventaire.

Beaucoup de petits patrimoines appartenant au patrimoine rural non protégé (lavoirs, mobiliers anciens) ont pu être restaurés et retrouver leur place au sein de leur commune.

Le Département soutient également la restauration extérieure de bâtiments pour les propriétaires privés présentant un intérêt architectural et s’intégrant dans leur environnement urbain et paysager dans les 19 communes de moins de 15 000 habitants labellisées « villages anciens ».

Le Département apporte son soutien financier aux associations de mise en valeur du patrimoine et à l’animation du patrimoine local.

Phare de Cordouan, inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco

Le Phare de Cordouan est le plus ancien des phares français toujours en activité (1611). Il a été classé monument historique dès 1862, en même temps que la cathédrale Notre-Dame de Paris. Surnommé « Le roi des phares, le phare des rois » ou encore « Le Versailles des Mers », il se dresse sur 67,50 mètres de haut dans l'embouchure de l'Estuaire. Il offre au sommet de ses 311 marches, un exceptionnel panorama sur l’Estuaire de la Gironde et les plages de l'Atlantique.

Depuis 2010, le Département de la Gironde soutient le SMIDDEST, dont il est membre, avec l'État, la Région Nouvelle-Aquitaine et le Département de la Charente-Maritime, afin de préserver et valoriser cet édifice. Il a ainsi participé à un important programme de travaux de rénovation et favorisé l'émergence d'une démarche environnementale, culturelle et touristique.

Après Bordeaux Port de la lune, la Juridiction de Saint-Émilion, le Verrou Vauban de l'Estuaire, les sites girondins des Chemins de Compostelle et la Cité Frugès de Le Corbusier à Pessac, l'inscription du Phare de Cordouan au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO, en juillet 2021, est une nouvelle reconnaissance du patrimoine architectural et naturel exceptionnel en Gironde.