Aller au contenu principal

Les jardins de Bouet, une micro-ferme maraichère résiliente et durable

C’est à Lados, dans le Réolais et les Bastides, qu'Hélène d’Espalungue et Jacques Beaucé, vivent depuis sept ans sur une micro-ferme biologique organisée selon les principes de la permaculture et conduite selon les pratiques de l’agroécologie. Partez à la découverte des Jardins de Bouet, lauréat des Trophées Agenda 21.

Paris, fin du 19e siècle. Les maraîchers composent avec l’urbanisation galopante. Sur de petites surfaces, ils travaillent leurs cultures sur des planches entre lesquelles ils circulent. Pour seul engrais, ils utilisent après compostage le crottin des chevaux, qu’ils ramènent des Halles de Paris, où ils ont vendu fruits et légumes. Une station de métro Les Maraichers, sur la ligne 9, témoigne de leur histoire.

En 2021, c’est à Lados qu’une aventure ressemble un peu à la leur. Surfaces optimisées, engrais naturels, et associations entre les cultures, notamment…

Le maraîchage biointensif : une pratique pas ou peu mécanisée, respectueuse de la terre et des hommes.
Jacques Beaucé

Sébastien Anatole et Grégory Salomonovitch sont venus rejoindre Hélène et Jacques pour donner vie et muscles à leur groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) baptisé Les Jardins de Bouet.

Sur 4000 m² de planches, nous produisons 45 variétés différentes de légumes de saison sur toute l’année. Tout ou presque est fait avec des outils à main. C’est une pratique pas ou peu mécanisée, respectueuse de la terre et des hommes et qui de surcroit nous permet d’en vivre ! Nous arrivons à cultiver trois à quatre cultures différentes par an par mètre carré, commente Jacques Beaucé.

Résultat, ils proposent l’équivalent de 150 paniers de légumes bio par semaine à cinq Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne sur Bordeaux et en local, dont celles créées à leur initiative sur Bazas et Cadillac.

2 500 euros et un Trophée Agenda 21 dans la catégorie entreprises, sont venus soutenir l’aventure.

Jacques s’en réjouit :

Ce trophée est une reconnaissance mais aussi un soutien, notamment pour poursuivre notre programme de plantation d’arbres fruitiers dans et autour de nos jardins.