Aller au contenu principal

Centrale nucléaire, 20 km de sécurité

L’État a décidé de porter de 10 à 20 km le périmètre de sécurité autour de la centrale nucléaire de production nucléaire du Blayais. L’inclusion de nouvelles communes dans ce cercle, accentue la sensibilisation de la population à réagir en cas d’alerte.

Les préfets de Gironde et de Charente-Maritime ont approuvé, ces derniers mois, le nouveau Plan particulier d’intervention (PPI) de la centrale nucléaire du Blayais. Ils ont décidé de réviser le dispositif de protection des personnes. De fait, l’extension de 10 à 20 km améliore la réactivité des communes, et sensibilise la population concernée.

Information, suivi et concertation, en matière de sûreté et d’impact des activités nucléaires sur l’environnement, ce sont les engagements du Département et de ses partenaires. Ils composent la Commission locale d’information nucléaire (CLIN).

Alain Renard, vice-président du Département, en charge de la préservation de l’environnement, de la gestion des risques et des ressources, et des infrastructures routières, en assure la présidence.

Brève à retrouver dans le GIRONDE MAG N°128