Aller au contenu principal

Assistants maternels et assurance chômage

En mars 2019, alors qu’il était envisagé avec la réforme de l’assurance chômage de réduire l’indemnisation en cas de cumul emploi-chômage, le Président du Département Jean-Luc Gleyze, en lien avec Martine Jardiné, avait interpellé la Ministre du Travail sur la situation des assistantes et assistants maternels, qui sont plus de 11 000 en Gironde.

Elles sont 11 000 à exercer partout en Gironde, en très grande majorité des femmes. Souvent, elles sont employées directement par les parents qui leur confient leurs enfants. De ce fait, elles cumulent plusieurs contrats, qui peuvent être interrompus en cas d'évolution dans la vie des parents.

En tant qu’autorité d’agrément et d’accompagnement des assistantes maternelles, le Département de la Gironde est pleinement conscient de leur rôle majeur dans la diversification des solutions d’accueil et dans le développement des jeunes enfants. 

LA MOBILISATION POUR LES ASSISTANTES MATERNELLES A PAYÉ

Grâce à leur mobilisation et avec le soutien d’élus locaux conscients du rôle clé qu’elles jouent dans la société, la Ministre a finalement annoncé que les assistantes maternelles continueraient à bénéficier des mêmes règles d’indemnisation en cas de perte d’une partie de leurs contrats. Une telle décision aurait conduit à précariser davantage ces professionnels dont les contrats sont souvent tributaires d’évolutions dans la vie des parents qui les emploient.

Une victoire pour la profession et pour tous les salariés ayant plusieurs employeurs, malheureusement à nuancer par le durcissement à venir des conditions d’accès à l’assurance chômage pour l’ensemble des Françaises et des Français.