Aller au contenu principal

Sport et réussite

Roland Beka est animateur sportif. Solide et apprécié, celui qui fut confié au service de l’aide sociale à l’enfance, à son arrivée en France, témoigne d’une réussite qui rime avec passion. Rencontre 20 ans après...

Il y a deux ans, on en dénombrait 8 000, cette année, ils seront 25 000 à avoir rejoint la France dans l’espoir d’une vie meilleure. Jusqu’à il y a peu appelés mineurs isolés étrangers (MIE), ils sont désormais nommés mineurs non accompagnés (MNA). Ils sont confiés au service de la protection de l’enfance du Département. La Gironde, par sa taille, est le quatrième territoire départemental de l’Hexagone accueillant le plus de mineurs étrangers, la plupart du temps âgés de 15 à 17 ans. Ainsi la Gironde reçoit-elle 2,61 % des jeunes entrants, soit pour la seule année 2017, 23 000 arrivées et ce chiffre est appelé à grossir.

Pour veiller sur eux, le Département met en œuvre tout une batterie de dispositifs et mobilise aussi bien le Centre départemental de l’enfance et de la famille (CDEF), les Maisons d’enfants à caractère social, que les familles d’accueil et les associations. La montée en première ligne des acteurs de la protection de l’enfance est d’ailleurs légitime puisque la loi rend directement responsable le président du Conseil départemental des enfants et mineurs confiés, quelle que soit leur origine.

Roland Beka, lui, originaire du Kosovo, est arrivé en Gironde en 1999. Il avait 15 ans et était donc Mineur Isolé Étranger. Recueilli dans un foyer de Langoiran, il passe un CAP de boulanger mais se révèle assez vite doué pour la pratique du football. Il réussit peu à peu à concilier passion et objectifs professionnels en rejoignant Créon où il sera, après moult expériences, animateur sportif au sein de l’association du Football Club Créonnais.

Retrouvez l'article complet dans le numéro spécial de Gironde Mag n°124