Aller au contenu principal
Communiqué de presse

Nouveauté en Gironde : un car roulant au marc de raisin

Depuis de nombreuses années, le Département s’engage dans une démarche volontariste pour réduire l’émission de CO² (covoiturage, vélo, développement des transports collectifs). Malgré le transfert des transports à la Région en septembre prochain, le Département a choisi de continuer jusqu'au bout à innover pour réduire l’impact environnemental de la circulation des cars.

C’est pourquoi Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, va visiter vendredi 28 avril le site de production de Raisinor à Coutras, en présence d’Anne-Laure Fabre-Nadler, vice-président chargée des mobilités, Michelle Lacoste et Alain Marois, conseillers départementaux du canton.

Des carburants alternatifs : GNV, bioéthanol…

2017 est l’année des expérimentations de carburants innovants pour la Gironde.

En mars, une première expérimentation a été lancée avec la mise en circulation d’un car alimenté au Gaz naturel (GNV) sur la ligne 401 Bordeaux – Branne.

A partir de juin, le Département va expérimenter, un car Scania, dont la motorisation a été adaptée pour rouler à l'ED 95, bioéthanol de génération avancée (produits non alimentaires) issu de résidus viniques homologué en France en 2016. En partenariat avec Citram Aquitaine et Raisinor France, ce car circulera sur la ligne régulière TransGironde n°201 Bordeaux - Saint-André de Cubzac – Blaye.

Les avantages de l’ED 95

  • Pas de pétrole : Ce nouveau biocarburant est composé de 95% de bioéthanol et de 5% d’additif non pétrolier, il est destiné principalement aux véhicules de transport collectif et de marchandises.
  • Réduction des déchets de la production viticole : l’ED95 est issu de la distillation de résidus viniques (marcs de raisin et lies de vin).
  • Origine non alimentaire : ce carburant n’empiète pas sur la production agricole destinée à l’alimentation.
  • Aucune émission de particule : les analyses de cycle de vie prenant en compte toutes les étapes (de la matière première au produit final) ont permis de mettre en évidence une réduction de 85% des émissions de gaz à effet de serre et de 50% d’oxyde d’azote (Nox) par rapport au diesel fossile.
  • Une production locale : la SICA Raisinor est basée à Coutras, proche de la ligne de car concernée.
  • Réduction de la dépendance énergétique : 30 à 40 millions de litres de biocarburant sont produits chaque année en France.
  • Avantageux financièrement : l’ED95 est peu coûteux à produire et a obtenu les avantages fiscaux liés aux carburants renouvelables, ce qui devrait permettre sa commercialisation à un prix comparable voire inférieur à celui du gazole.

Repères - Transgironde : une fréquentation et des services en hausse

Sur le réseau TransGironde, les innovations ont été nombreuses et ont porté leurs fruits : fréquentation multipliée par deux en 4 ans (5 millions de voyageurs en 2016).

Parmi ces innovations, on peut noter la mise en place :

  • d’un Système d’information voyageurs et site de covoiturage départemental,
  • de cars à Haute Qualité de Services avec services à bord alimentés par panneaux solaires
  • de l’information temps réel du prochain passage de car pour le voyageur sur les lignes structurantes,
  • de lignes péri-urbaines et l’expérimentation de lignes transversales empruntant la rocade bordelaise depuis le Créonnais et la Haute Gironde,
  • de l’intermodalité avec le TER et le réseau TBM (tram, bus, vélo) au niveau des pôles d’échanges de la métropole bordelaise,
  • d’un titre intermodal modalis (TransGironde – TBM) favorisant à un prix attractif les déplacements des girondins à destination de la métropole bordelaise.

Contact Presse

Portrait de Typhaine Cornacchiari

Typhaine CORNACCHIARI

05 56 99 65 26

06 18 18 22 44

typhaine.cornacchiari@gironde.fr

Portrait de Laurent Gazal

Laurent GAZAL

05 56 99 33 59

06 10 78 76 02

l.gazal@gironde.fr

Site : Gironde.fr - Facebook : Département de la Gironde - Twitter : @gironde