Aller au contenu principal
Communiqué de presse

Le Département obtient le feu vert pour la déviation Saint Aubin - Le Taillan, sur la RD1215.

Le conseil national de protection de la nature (CNPN) vient de rendre un avis favorable sous conditions concernant la déviation de Saint Aubin - Le Taillan, sur la RD1215. Cet avis favorable traduit la bonne prise en compte par le département des impératifs de protection de la biodiversité.

Le 23 mai dernier, Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde, s'était rendu, accompagné des services départementaux et aux côtés des services de l'Etat, devant le CNPN afin de lui apporter toutes les garanties quant au suivi environnemental du projet.

 

Notamment :

  • Un suivi du chantier par une équipe d'écologues mis en place pendant toute la durée des travaux et au-delà de la mise en service (a minima 30 ans)
  • Des mesures de compensation ambitieuses : acquisition de parcelles favorables au développement de la biodiversité à proximité du projet
  • Des mesures de protection : favoriser la continuité des corridors de biodiversité (écopont (ouvrage de franchissement réservé à la faune), passages à petite faune sous la chaussée), écrans de protection...
  • La mise en place d'un comité de suivi et de gestion

Comme il s'y était engagé, le président du Département confirme que "toutes les remarques émises par le CNPN seront prises en compte pour accroître l'exigence environnementale de ce projet."

Sur cette base, Jean-Luc Gleyzesollicitera prochainement Fabienne Buccio, préfète de la région Nouvelle Aquitaine, pour prendre l’arrêté indispensable au lancement des travaux. 

 

Repères :

 

Longue de près de 8 kilomètres, cette route nouvelle attendue et portée par l’ensemble du territoire, reliera la route départementale 1215 actuelle au Nord du carrefour de Germignan, à la route départementale 1215 E1 à l’extrémité du créneau à 2x2 voies d’Arsac. Elle permettra de désenclaver le Médoc, de mieux desservir le nord de la métropole en évitant et en sécurisant ainsi la traversée du Taillan-Médoc, empruntée au quotidien par plus de 20 000 véhicules (dont plus de 1000 camions).

 

En 2014, l’aménagement de cette voie a fait l’objet de travaux de défrichement et de fouilles archéologiques avant arrêt du chantier suite à l’annulation partielle de l’arrêté de dérogation au code de l’environnement, autorisant la destruction d’habitats d’espèces protégés.

 

Depuis, des études complémentaires ont été menées afin d’évaluer l’impact du projet routier sur le papillon Azuré de la Sanguisorbe. Elles ont permis de déposer auprès des services de l’Etat, un nouveau dossier de demande de dérogation.

 

Les travaux à réaliser sont évalués à 23 millions d'euros pour une mise en service prévisionnelle fin 2021.

Contact Presse

Portrait de Typhaine Cornacchiari

Typhaine CORNACCHIARI

05 56 99 65 26

06 18 18 22 44

typhaine.cornacchiari@gironde.fr

Portrait de Laurent Gazal

Laurent GAZAL

05 56 99 33 59

06 10 78 76 02

l.gazal@gironde.fr

Site : Gironde.fr - Facebook : Département de la Gironde - Twitter : @gironde