Aller au contenu principal

Climat et transition énergétique

Raréfaction des ressources fossiles, augmentation du prix du pétrole et réchauffement climatique font désormais partie de notre quotidien, et l'adaptation des sociétés à cette réalité constitue un enjeu fort pour les prochaines décennies. Le Département s'implique et accompagne les Girondins vers les nouvelles solidarités qu'appellent les changements à venir.

  • Transition énergétique / Précarité énergétique

    ouvrir
    fermer

    Le Département est reconnu Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte, un label du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

    Ce label consacre les territoires d’excellence de la transition énergétique et écologique. La Gironde s’est engagée dans ce domaine ces dernières années, en commençant par l’exemplarité de l’Institution : baisse des émissions de gaz à effets de serre, bâtiments à Haute Qualité Environnementale, à basse consommation, voire à énergie positive, gestion des fluides, électrification de la flotte automobile...

    Cette exemplarité s’inscrit dans les objectifs fixés à la délégation de la « transition énergétique et précarité énergétique », créée en 2015.

    La feuille de route votée en Assemblée en juin 2016 fixe le cadre d’action avec 4 orientations stratégiques adoptées pour la période 2016 - 2020 :

    • être exemplaire et contribuer à l’atteinte des objectifs nationaux ;
    • impulser l’exemplarité sur les territoires et accompagner les collectivités dans leur stratégie de transition énergétique ;
    • lutter contre la précarité énergétique dans un contexte de transition énergétique ;
    • sensibiliser et mobiliser à la lutte contre le changement climatique et favoriser le pouvoir d’agir ensemble.

     

    • Cocon 33 : pour isoler des bâtiments publics
      ouvrir
      fermer

      Les combles des bâtiments publics - écoles, salles des fêtes, gymnases, locaux techniques…- sont parfois de véritables passoires énergétiques par manque d’isolation. Outre le gaspillage d’énergie, ces pertes représentent un coût de fonctionnement important pour les collectivités.

      Inspiré d’une mesure expérimentée avec succès dans le Puy de Dôme, l’opération Cocon 33 vise à aider les communes et EPCI de Gironde à réduire leur consommation énergétique en isolant les combles perdus de leurs bâtiments.

      À partir de travaux simples, peu coûteux et rapides, les objectifs principaux sont de :

      • contribuer à réduire les charges énergétiques en hausse qui pèsent sur les budgets des collectivités ;
      • réduire les gaz à effet de serre générés par des bâtiments publics non isolés ; 
      • activer une dynamique locale pour engager les collectivités et les acteurs du territoire girondins autour des enjeux de dans la transition énergétique.

      62 collectivités ont composé le groupement de commande de l'opération Cocon 33, pour 500 000 € TTC de travaux et 195 bâtiments isolés en 9 mois, soit :

      • 84 % d’Établissements recevant du public : bâtiments scolaires, hôtels de ville, équipements culturels et sportifs, accueils de loisirs sans hébergement, crèches…
      • 6% de logements sociaux, de fonction ou résidences pour personnes âgées.

      La performance de l’isolation va au-delà des exigences réglementaires, avec un Coefficient de résistance thermique (R) de 8 exigé pour la majorité des bâtiments (près de 38 cm). 

      Contact

      Direction de l'Environnement
      Délégation Transition Énergétique et Lutte contre la Précarité Énergétique
      05 56 99 33 33
      dgac-de@gironde.fr
      Gwenaëlle Tudal

      Accéder à la page de contact
    • SLIME 33 : Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Énergie
      ouvrir
      fermer

      Dans le cadre de son chef de filât Lutte contre la précarité énergétique et de ses politiques en matière d’habitat et de transition énergétique, le Département a expérimenté en 2017 un nouveau service visant à repérer et accompagner les propriétaires et locataires en situation de précarité énergétique.

      Ce service consiste, via un réseau de donneurs d’alerte principalement composé des travailleurs sociaux du Département et de ses partenaires (Fonds Solidarité Logement, CAF, MSA, …) :

      • au repérage de ménages en situation de précarité énergétique,
      • à la réalisation d’un diagnostic énergétique du logement des ménages repérés,
      • à un accompagnement de ces derniers vers les solutions les plus adaptées à leur situation (aides à la rénovation du logement, médiation avec le propriétaire bailleur, remplacement d’appareils électroménagers vétustes et énergivores avec la Fondation Abbé Pierre, auto-réhabilitation accompagnée avec les Compagnons Bâtisseurs…).

      Lors du diagnostic énergétique du logement, le ou la chargé•e de visite installe un kit économies d’eau et d’énergie (lampes à LED, multiprises coupes-veilles, joints de fenêtres, bas de porte, thermomètres, hygromètre, mousseurs, douchette, …) afin de réaliser des économies immédiates d’eau et d’énergie ainsi que d’améliorer le confort du ménage. Le ou la chargé•e de visite prodigue également sur place au ménage des conseils d’utilisation des différents équipements consommateurs d’eau et d’énergie dans le logement.

      Le SLIME33 est opérationnel depuis le 1er janvier 2020 sur tout le territoire girondin hors Métropole (Bordeaux Métropole animant sur son territoire son propre SLIME intitulé « Mon énergie Bordeaux Métropole ») avec un objectif annuel de 960 à 1000 ménages bénéficiaires.

      Le Département a mis en place en 2018 des critères d’évaluation de « sortie de la précarité énergétique » afin d’estimer l’impact du SLIME33 après 1 an d’accompagnement auprès des ménages bénéficiaires. Ces critères sont au nombre de 3 :

      • confort amélioré (+ travaux d’urgence réalisés si des travaux d’urgence avaient été prescrits) ;
      • « factures acceptables » avec 2 indicateurs : gain énergétique et diminution du taux d’effort énergétique du foyer (Taux d’Effort Energétique du Foyer ou TEEF = part des ressources du ménage consacrées aux énergies du logement : chauffage, eau chaude, éclairage, électroménager, … Généralement, on considère qu’un ménage ayant un TEEF supérieur à 10% est en situation de précarité énergétique.) ;
      • pas de demande d’aide auprès du Fonds Solidarité Logement (FSL) en année N+1 ou diminution du montant de l’aide demandée.

      Un ménage bénéficiaire du SLIME33 est considéré comme « sorti de la précarité énergétique » lorsque les 3 critères sont remplis. Les résultats de cette évaluation sont détaillés dans le document à télécharger.

       

      Regards croisés à retrouver dans le Gironde Mag n°125

      Contact

      Direction de l'Environnement
      Délégation Transition Énergétique et Lutte contre la Précarité Énergétique
      05 56 99 33 33
      dgac-de@gironde.fr
      Laurent VITRY
      Lucie RAGOT

      Accéder à la page de contact
    • Démarche design sur la précarité énergétique
      ouvrir
      fermer

      Le Département a mené de mai 2017 à mai 2018, avec l’ensemble de ses partenaires acteurs de la lutte contre la précarité énergétique (État, Agence Régionale de la Santé, Fonds Solidarité Logement, bailleurs publics, associations, …), une démarche de design de service public pour questionner ce système complexe aux multiples acteurs et dispositifs et concevoir une solution opérationnelle originale complémentaire aux dispositifs existants.

      Cette méthode originale du design de service public est issue du design industriel et basée sur les 4 grands principes suivants :

      1. Observation / immersion (observation des usages, des pratiques. Méthode qui mobilise les compétences et outils des sciences humaines : anthropologie, sociologie, …)
      2. Co-conception (avec les usagers et les agents qui sont ou seront en charge du service)
      3. Créativité (le design mobilise différents outils afin de libérer la créativité, de sortir des sentiers battus)
      4. Prototypage / tests (on prototype et teste très vite les solutions imaginées. On améliore ces solutions et on les teste à nouveau et ainsi de suite…)

      Veuillez trouver ci-après les résultats de cette démarche : l’analyse des observations et des résultats d’enquête, les 4 projets co-conçus en atelier de créativité et l’expérimentation du projet retenu : le Capteur Bon'air, dispositif léger de détection et de communication sur la précarité énergétique.

      Contact

      Direction de l'Environnement
      Délégation Transition Énergétique et Lutte contre la Précarité Énergétique
      05 56 99 33 33
      Laurent VITRY

      Accéder à la page de contact
    • Schéma de déploiement de stations GNV-BioGNV en Gironde
      ouvrir
      fermer

      La Gironde lance son schéma de déploiement GNV-BioGNV : un potentiel de 15 stations à compter de 2020.

      Le gaz naturel véhicule (GNV) et le BioGNV : de nombreux avantages

      Le Gaz Naturel Véhicule (GNV) est un carburant alternatif aux produits pétroliers, pour une mobilité plus propre et le verdissement des flottes professionnelles  :

      • Qualité de l’air : de l’ordre de 95% de particules fines et 50% de NOx en moins par rapport à la norme VI,
      • Émissions CO2 : 10% en moins pour le GNV et 80% en moins pour le BioGNV par rapport aux produits pétroliers,
      • Bruit : les moteurs GNV sont 2 fois moins bruyants que les moteurs diesel,
      • Autonomie : un plein de GNV, c’est environ 500 km parcourus en moyenne (bus, cars, bennes à ordures...).

      Pourquoi un schéma de déploiement de stations GNV-BioGNV ?

      L’objectif de l’étude lancée par le Département est de repérer des zones favorables à l’implantation de stations publiques GNV-BioGNV en Gironde, ce qui suppose d’identifier les acteurs clefs, le modèle économique le plus adapté pour une évaluation du potentiel GNV de chaque zone.

      L'étude vise en priorité le verdissement de flottes professionnelles. Les stations doivent être situées à des endroits stratégiques, pour favoriser la conversion au GNV des véhicules des collectivités (Cars, Bennes à Ordures Ménagères (BOM), véhicules légers et utilitaires…) et d’entreprises (Camions, Véhicules utilitaires…) tout en garantissant les investissements.

      Une étude en plusieurs étapes

      L’étude de faisabilité confiée à CONSOPTIMA, s’est appuyée à chaque étape sur un comité technique et un comité de pilotage associant de nombreux acteurs : Région Nouvelle-Aquitaine, ADEME, collectivités, syndicats de déchets, représentants des transporteurs, Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux…

      Près de 500 personnes ont été consultées par un questionnaire approfondi et par des entretiens.

      Une analyse multicritères

      Une analyse multicritères a été menée sur plusieurs zones repérées comme favorables : pollution de l’air, pollution sonore, présence d’activités logistiques, de flottes captives, importance du trafic, accessibilité aux poids lourds, stations et installations de méthanisation (en exploitation ou projet), proximité du réseau gaz.

      Le schéma : répartition de stations territoires et de stations de marché

      À partir de cette analyse, de la concertation avec les différents acteurs qui a permis à la fois de sensibiliser aux enjeux du GNV-BioGNV et de mieux identifier leurs besoins, un schéma d’implantation a pu être élaboré à l’horizon 2020 – 2025.

      Ce schéma prend en compte un maillage sur le territoire girondin et ses liaisons avec les départements limitrophes, afin d’offrir à tous les usagers une sécurisation de leurs trajets.

      Il distingue 2 types de stations :

      • les stations « territoires » : elles répondent aux enjeux des territoires de logistique urbaine, de verdissement de flottes de collectivités ou de syndicats, d'implantation de projets de méthanisation et permettent un maillage du département ;
      • les stations « marché » : situées le long des axes routiers et aux abords des grandes agglomérations, elles sont attractives pour les porteurs de projet.

      Objectif : 300 camions à court terme

      Selon l’estimation de la Région Nouvelle-Aquitaine, d’ici à 2018, 6 unités de méthanisation devraient être en service et produire du biométhane (BioGNV) équivalent à la consommation en carburant d’environ 300 camions, pour l’ensemble du territoire aquitain.

      Le schéma du Département vise à accélérer le développement de la filière en Gironde, en complémentarité des initiatives régionales et nationales.

      Dernière étape : la faisabilité de 2 stations

      À partir d’avril 2018, 2 projets, qui restent à préciser, vont faire l’objet d’une étude de préfaisabilité, menée avec les acteurs concernés sur le territoire.

       

      Retrouvez ci-dessous le schéma d’implantation des stations GNV-BioGNV en Gironde.

      Contact

      Direction de l'Environnement
      05 56 99 33 33
      dgac-de@gironde.fr
      Valérie RAMBAUD

      Accéder à la page de contact
  • Espaces Info Énergie

    ouvrir
    fermer

    Vous souhaitez bénéficier d'une aide et de conseils pratiques pour réaliser des économies d'énergie ? Que vous soyez propriétaire ou locataire, les Conseillers Info Énergie vous accueillent dans les six Espaces Info Énergie du département.

    Des Conseillers Info Énergie à votre écoute

    À votre disposition, gratuitement, au téléphone ou sur rendez-vous personnalisés, les conseillers sont compétents pour vous offrir des conseils sur la maîtrise de l'énergie ou les énergies renouvelables. Des réflexes simples à adopter quotidiennement au projet de construction ou de rénovation de votre logement, ces spécialistes vous aident à maîtriser les effets de votre consommation énergétique.

    Les conseillers répondent à vos questions pratiques. Ils vous informent sur les différents types d'équipements et vous orientent vers les professionnels compétents du département. En formation continue sur les nouvelles technologies, en lien avec les certificateurs Qualit'EnR, présents sur les animations importantes de la Gironde, les Conseillers Info Énergie vous guident pour agir sur votre facture d'énergie et sur l'environnement.

    Ils vous informent également sur les aides locales existantes et les crédits d'impôts en vigueur.

    Onze Conseillers Info Énergie peuvent vous recevoir : près de chez vous, sur rendez-vous auprès de votre mairie ou auprès du siège du Pays ou de la Communauté de communes de votre secteur.

    Un réseau d'information développé et coordonné par l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie).

    Liste des Espaces Info Énergie

     

    CREAQ
    4 et 5 rue de Tauzia
    33 800 Bordeaux (quartier Ste Croix)
    05 57 95 97 04
    Courriel : asso@creaq.org 
    www.creaq.org

    CLCV
    2 terrasse du 8 mai 1945
    33 000 Bordeaux (quartier Mériadeck)
    05 56 90 74 73
    Courriel : eie.bordeaux@clcv.org 
    www.clcv.org               

     

    SOLIHA Gironde
    211 cours de la Somme
    33800 Bordeaux (quartier Victoire)
    05 56 33 88 88
    Courriel : f.mujezinowich@soliha.fr
    gironde.soliha.fr

    6 bis rue Maucoudinat
    33 000 Bordeaux (quartier St Pierre)
    05 56 30 06 31
    Courriel : d.vignaud@clcv.org

     

    MPS
    24 avenue de Virecourt
    33370 Artigues près de Bordeaux
    05 56 77 33 23 ou 05 56 77 33 80
    Courriel : eie@mps-aquitaine.org
    www.maisondelapromotionsociale.org

    1 rue F. Joliot Curie
    33700 Mérignac
    05 56 97 79 46
    Courriel : eie.merignac@clcv.org