Accompagnement global et renforcé pour l'inclusion active des jeunes en situation d'hébergement

Proposer aux jeunes confrontés à des difficultés d’insertion un logement et un accompagnement socioprofessionnel individualisé et renforcé adapté à leur situation en appréhendant les difficultés de manière globale.

contexte

Les jeunes peu qualifiés sont des publics surexposés au chômage et à l’inactivité et subissent en premier lieu la détérioration du marché de l’emploi aggravée par la crise sanitaire.

Bien que le taux de chômage en France ait connu une baisse au quatrième semestre 2019 (8,6%), il restait élevé en particulier pour les groupes défavorisés. Parmi les chômeurs, 900 000 déclarent rechercher un emploi depuis au moins un an. Le taux de chômage de longue durée s'établit à 3,0 % de la population active au quatrième trimestre 2020. Le taux de chômage des 15-24 ans en France reste de plus de 5 points supérieur à la moyenne de l’Union européenne (20,9% contre 15,6%) et concerne principalement les moins qualifiés.

La France affiche en effet le taux de chômage des jeunes (18-34 ans) peu qualifiés (diplôme inférieur ou égal au bac) le plus élevé de l’Union européenne (33,6% soit 11 pts de plus que la moyenne), un niveau stable par rapport à 2013 alors que sur le même temps une baisse de 9 points est observée chez ses voisins.

Avec les femmes, les jeunes constituent les groupes les plus concernés par le chômage dans tous les cantons du département. Le public jeune est plus particulièrement touché par la pauvreté que d’autre et le cumul des difficultés aggrave la situation des personnes défavorisées et contribue à freiner leur insertion sociale ou professionnelle. Les jeunes sont fortement concernés par les emplois de courte durée et leur emploi peut se traduire par un déclassement par rapport à leur niveau initial de qualification.

Face à cette situation, une action ciblée en faveur de l’inclusion active des jeunes confrontés à des problématiques liées à la fois au logement et à l’emploi peut participer à la lutte contre la pauvreté des jeunes et à la promotion de l’inclusion sociale en Gironde. Ce type d’action répond à l’objectif thématique N°9 de l’axe III du programme opérationnel national du Fonds Social Européen 2014-2020. De plus, le Plan national de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion met en avant la pertinence des parcours intégrés et renforcés dans une perspective d’accompagnement global de la personne pour permettre aux personnes éloignées de l’emploi d’accéder à l’emploi, considérant que l’accès à l’emploi est le facteur premier d’insertion et de prévention de la pauvreté.

Territoire visé

Le département de la Gironde.

Les objectifs opérationnels

Objectifs stratégiques

  • Proposer aux jeunes confrontés à des difficultés d’insertion un logement et un accompagnement socioprofessionnel individualisé et renforcé adapté à leur situation en appréhendant les difficultés de manière globale
  • Trouver des solutions coordonnées à la levée de tous types de freins à l’emploi, sociaux comme professionnels en travaillant avec des partenariats élargis sur le territoire (intervenants du domaine social et de l’emploi) ; s’appuyer sur les pôles territoriaux de la jeunesse porteurs de la politique jeunesse sur les territoires et sur les pôles territoriaux de solidarité
  • Lutter contre la pauvreté des jeunes : aider les jeunes en situation de précarité (bénéficiaires d’aides matérielles d’urgence, personnes isolées, en rupture sociale et familiale, ayant des ressources modestes ou étant endettées...), dans leur recherche d’emploi mais aussi dans la concrétisation de leur trajectoire vers l’emploi afin d’anticiper tout risque de dégradation de leur situation sociale, de sécuriser et de pérenniser ainsi un emploi.

Moyens mobilisés

Moyens humains

Le suivi au quotidien sur le lieu d’hébergement des jeunes doit être réalisé par des professionnels en capacité de réaliser un accompagnement global et renforcé auprès des jeunes les plus en difficulté d’insertion et d’emploi.

Au sein de la structure d’hébergement, cet accompagnement peut être réalisé par un référent unique de parcours d’insertion pour amener les participants au dispositif à conduire un projet social et professionnel construit. Ce référent peut s’appuyer sur d’autres professionnels qui peuvent l’aider à consolider ce projet.

Ce référent et les autres intervenants du dispositif doivent être qualifiés dans le domaine de l’accompagnement à l’insertion sociale et  professionnelle et ils doivent maîtriser le domaine de l’emploi.

Moyens matériels

Des logements temporaires destinés à loger les participants et favorisant un accompagnement au quotidien des jeunes.

Des services et des locaux adaptés pour proposer des animations ou des ateliers collectifs autour des problématiques de l’accès aux droits, de la santé, de la gestion financière, de la mobilité et de la recherche d’emploi (espace multimédia).

Les conditions d’éligibilité

Types d'opérations prévues

Opérations d'assistance aux personnes menées sous mode de subvention par des organismes tiers :

  • Opération offrant aux jeunes des solutions pour la levée des freins à l’emploi
  • Opération sécurisant les parcours d’inclusion sociale et professionnelle des jeunes en situation d’hébergement
  • Opération visant la formulation d’un projet professionnel réaliste pour le jeune le temps de l’hébergement

Critères de sélection

  • Opération co-construite avec les missions locales du territoire concerné pour favoriser la coordination des actions  d'insertion professionnelle et pour une meilleure structuration des actions d’accompagnement réalisées auprès des jeunes sur le territoire
  • Opération ciblant les jeunes visés par l'axe III du PO national FSE 2014-2020, c'est-à-dire les personnes en situation, ou menacées, de pauvreté, en âge d’intégrer le marché du travail et confrontées à des difficultés de nature à compromettre fortement les possibilités d’un retour à l’emploi durable 
  • Conception, suivi et évaluation de l’opération en partenariat élargi sur le territoire pour communiquer sur l’intervention du FSE et pour amener à la concertation entre acteurs de l’accompagnement social et/ou professionnel à chaque moment clé de l’opération

Types de bénéficiaires visés

  • Structures associatives agréées œuvrant pour le logement et l’inclusion active des jeunes en Gironde
  • Capacité juridique, financière et administrative de l’opérateur
  • Expérience de l’opérateur dans le domaine de l’accompagnement socioprofessionnel des jeunes

L’attention des candidats est attirée sur les obligations relatives au cofinancement du FSE qui leur incomberont. Les obligations communautaires sont explicitées sur le portail dématérialisé « Ma Démarche FSE ».

La période de mise en œuvre du projet

Le projet devra s’exécuter sur la période 2021.

Le financement

Le projet sélectionné sera soutenu par le Fonds Social Européen, à hauteur maximale de 50% du coût total. 

Les modalités d’attribution

Une recevabilité et une instruction seront réalisées par le Service Europe et International. L’avis sera soumis à une Commission Permanente.

Condition de remise

Les candidats doivent déposer leur demande de subvention sur le portail dématérialisé Ma Démarche FSE

  • Créer un compte
  • Sélectionner Programme Opérationnel National en cliquant sur « Déposer une demande subvention »
  • Sélectionner la région administrative : « 072 – Aquitaine »
  • Dans la liste déroulante « référence de l’appel à projet » sélectionner l’appel à projets correspondant

Afin de vous aider dans la saisie de votre demande de subvention sur Ma démarche FSE, les guides sont disponibles dans la rubrique « aide » de Ma Démarche FSE.

Contact

Service Europe et International
05 56 99 33 33
Pascale EMARS REPARAT, Sophie IVALDI

Accéder à la page de contact