Aller au contenu principal

Vote du Budget Primitif 2018

Le Conseillers départementaux se sont réunis en séance publique les 18 et 19 décembre au Département de la Gironde, pour examiner et voter le Budget Primitif 2018, ainsi que 59 autres dossiers à l’ordre du jour.

 

1,69 MILLIARD D'EUROS POUR LA GIRONDE EN 2018

Le Budget Primitif 2018 proposé les 18 et 19 décembre 2017 par le Président du Département de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, aux élus départementaux s’équilibre à 1,69 milliard d’euros (1,64 milliard d’euros en 2017).

Le budget primitif 2018 se caractérise par les points suivants. Les fondamentaux de la mandature sont préservés : 

  • Maintien d’un niveau de désendettement très faible ;
  • Forte et durable maîtrise des dépenses de fonctionnement relevant des décisions des élus départementaux, tout en garantissant toutes les politiques publiques du Département ;
  • Épargne brute de 100 millions d’euros minimum ;
  • Investissement de 200 millions d’euros par an, soit 1 milliard d’euros investis durant la mandature.
  • 0% d’augmentation de la fiscalité pour les Girondins en 2018.

Services aux publics, mobilités, numérique, la Gironde innove encore

Le président a annoncé notamment le lancement des « Contrats ville d’équilibre » dès 2018. L’objectif de ce contrat sera de renforcer les pôles urbains via le déploiement d’infrastructures et de service publics, notamment hors métropole : La Réole, Lesparre, Pauillac, Castillon, Saint-Denis-de -Pile, etc. 

Retrouvez ci-dessous les autres dossiers novateurs proposés par le président lors de la séance plénière :

À travers ces actions, et le vote du budget primitif, la collectivité défend plus que jamais les solidarités humaines et territoriales en garantissant un maillage équilibré de l’offre de services aux Girondin·e·s.

Enfin, deux motions présentées par le groupe Socialiste et le groupe Europe Écologie Les Verts ont été votées à l'unanimité de l’assemblée départementale.

REPLAY DE LA SÉANCE DU 18 et 19 décembre 2017