Aller au contenu principal

Réunion publique – gestion des matières et déchets radioactifs

Dans le cadre de la 5e édition du Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs 2019-2021 (PNGMDR), la Commission nationale du débat public (CNDP) a décidé d’organiser un débat public à l’échelle nationale, et a mis en place une commission particulière pour l'organisation de ce débat. Ainsi, depuis le 17 avril 2019, les membres de cette commission se déplacent dans toute la France et vont à la rencontre des citoyens.

Une réunion publique a eu lieu à Bordeaux le 2 juillet 2019.

Cette rencontre généraliste fut l’occasion d’un échange constructif entre les citoyens et les acteurs du secteur :

  • Les maitres d'ouvrage du plan : le Ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Autorité de sûreté nucléaire ;
  • Les producteurs : EDF, Orano, CEA, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA), l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) ;
  • Des associations : France Nature Environnement (FNE), Greenpeace, Global Chance, Wise Paris, l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest (ACRO), l'Association nationale des comités et commissions locales d'information (ANCCLI) ;
  • Des organisations syndicales…

Le débat continue en ligne

Continuez à vous informer et participez aux échanges sur la plateforme.

Consulter le site du débat public

À propos de la commission PNGMDR

Comprenant huit membres, dont sa présidente Isabelle Harel-Dutirou, la commission particulière du débat public PNGMDR a pour mission d’organiser le débat et d’en assurer les meilleures conditions pour :

  • Informer le public aussi largement que possible sur les enjeux du plan, de façon objective, complète et accessible ;
  • Donner la parole à tous les acteurs en veillant au respect du principe de l'équivalence de traitement ;
  • Permettre au public de poser des questions, d’obtenir des réponses et de s’exprimer en formulant librement des avis, observations, critiques et suggestions sur tous les aspects du PNGMDR ;
  • Rendre compte des débats et restituer rigoureusement et en toute transparence les points de vue exprimés.

À l’issue du débat, la commission particulière dispose de deux mois pour établir un compte-rendu faisant état des différents échanges et points de vue exprimés par les citoyens.