Aller au contenu principal

Retour sur les assises girondines des résidences autonomie

Le 2 juillet 2018 ont eu lieu les Assises girondines des résidences autonomie qui avaient pour objectif de rassembler les gestionnaires des résidences autonomie et d’autres structures partenaires pour échanger autour de plusieurs thèmes qui représentent la résidence autonomie d’aujourd’hui et celle de demain. Retrouvez ci-dessous un bilan de ces échanges.

Ces assises ont rassemblé 99 personnes dont 70 % représentaient des Résidences autonomie. Étaient également présents dans l'assistance des représentants d'EHPAD, de collectivités, de résidences seniors, de caisses de retraite et des entreprises immobilières.

Cette journée est une partie de l’accompagnement proposé par le Département en plus des groupes de travail réalisés (le guide girondin des bonnes pratiques, les conventions de partenariat, les évaluations), le suivi du forfait autonomie dont le concours s’élève à 1 445 000 euros en 2018 (bilan des actions de prévention de la perte d’autonomie), des formations à la grille AGGIR, le suivi pour l’utilisation de Via Trajectoire et l’élaboration d’un bilan d’activité des résidences autonomie.

43 CPOM ont été signé depuis 2016.

Le Département met tout en œuvre pour accompagner chaque gestionnaire de résidence autonomie en vu du renouvellement de leur autorisation au 1er janvier 2023 et à la mise en conformité aux dispositions concernant les Prestations minimales avant le 1er janvier 2021.

Retour sur les tables rondes

Retrouvez ci-dessous les idées à retenir pour chaque table ronde proposée lors de cette journée.

Table ronde 1 : stratégique autour de la place de la résidence autonomie dans l’accompagnement du parcours de vie de la personne âgée

Table ronde animée par Stéphanie BONAVENTURE, Département de la Gironde, intervenants : Luc BROUSSY, Président de France Silver Eco, Nathalie MAUBOURGUET, Présidente de la FFAMCO et Delphine DUPRE LEVEQUE, Cheffe de service, Haute Autorité de Santé.

Idées à retenir :

  •  La résidence autonomie est un acteur dans le parcours de vie de la personne âgée pour garantir la continuité de son accompagnement notamment en s'appuyant sur des partenariats avec les acteurs des secteurs sanitaire et médico-social.
  •  La résidence autonomie doit se doter des prestations et services minimums pour être attractives face à la présence croissante des résidences services et face à la génération des babyboomers qui ont vu leurs besoins et leurs attentes évoluées : ils vont anticiper leur dépendance. Il y a 15 ans on comptait 155 000 logements foyers, aujourd’hui  moins de 110 000. 
  • La future loi sur le financement de la dépendance prévue pour 2019 pourra apporter des éléments de réponses sur les moyens financiers mis à disposition.

Table ronde 2 : les actions de prévention de la perte d’autonomie, la participation des résidents. Outils et partenariats utiles

Table ronde co-animée par Marie-Christine BOISSE et Corine POLLET, Département de la Gironde, intervenants : Nathalie GREBIL, Chargée de mission Santé Publique France, Elodie GUYON, Responsable de la résidence autonomie de Bazas, Laetitia GUILIATO, Directrice du CCAS de Créon, Maryse PICHON, Directrice de l’EHPAD de Créon, André NEBLE Directeur du CCAS de Libourne, Représentant de l’UDCCAS.

Retour sur les échanges :

  • Le Forfait autonomie a permis de faire appel à des professionnels de l'animation, de la prévention pour construire et mettre en œuvre des actions de prévention de la perte d’autonomie.
  • Le développement d’un réseau partenarial local intégré permet une mutualisation des compétences et d’adapter les actions aux résidents (ex : expérience de la résidence autonomie de Créon et l’EHPAD le Hameau de la Pelou avec l’action bilans buccodentaires).
  •  La participation des résidents peut être encouragée en les sensibilisant directement (réunions, Conseil Vie Sociale..) , la professionnalisation du personnel et un réseau dynamique de communication sont également des vecteurs importants.
  •  Réflexion en cours entre le CNFPT et l’UDCCAS de la Gironde pour la création d’un parcours de formation en direction des personnels des résidences autonomie.
  • Santé Public France proposera une boîte à outils sur l’animation d’actions de prévention et de la promotion de la santé sur le site pourbienvieillir.fr en décembre 2018.

Table ronde 3 : Les résidences autonomie de demain. Agréments et  Exigences architecturales et environnementales

Table ronde animée par Marie-Christine DARMIAN, Département de la Gironde, intervenant : Pierre BONNEMORE Directeur maîtrise d’ouvrage et patrimoine Logévie

Idées à retenir :

  • Les résidences autonomie sont implantées en harmonie avec les projets urbains en Gironde.
  •  Le Département est en réflexion avec la Région Nouvelle Aquitaine, Bordeaux Métropole et les bailleurs sociaux pour envisager les logements adaptés de demain.
  •  Les critères d’agrément du Département pour la construction de résidence autonomie sont : un projet d’établissement basé sur l’accessibilité et l’adaptation, des équipements domotiques, prise en compte des liaisons douces par exemple.

Dialogue entre Jean Luc GLEYZE, Président du Département de la Gironde et Luc BROUSSY sur la politique en faveur des personnes âgées

Idées à retenir :

  • Le département girondin est attractif, il connaît un phénomène de vieillissement auquel il faut répondre en terme d’accompagnement des personnes et facilité leurs accès aux équipements adaptés. Pour leur permettre le maintien d'une vie à domicile, qui répond à leurs besoins, à leurs attentes et à leurs revenus, la résidence autonomie peut être une solution
  •  La notion de domicile est redéfinie, elle est plus près de l’usage que de la propriété. La personne âgée recherche un logement de plus en plus par rapport à ses facultés, ses capacités, un lieu de vie adapté et qui offre des services de proximité.
  •  Importance de numérique dans les établissements car il est vecteur de lien social, de prévention et d’ergonomie.
  •  La résidence autonomie de demain doit être adaptée (équipements domotique..) et accessible (intégrée dans  la ville). Les collectivités devraient  prendre en compte le vieillissement dans leurs plans ou programmes urbains. Le Département de la Gironde a intégré cette dimension dans son plan départemental de l’habitat.
  • Pour favoriser la fluidité des parcours résidentiels et de soins des personnes âgées, un Contrat Pluriannuel d’objectifs et des moyens a été signé par plusieurs acteurs du secteur gérontologique sur le territoire du Sud Gironde (objectif de décloisonner  et construire un réseau d’acteurs fort et à l’écoute de la personne).
  • Sur le financement de la dépendance, les collectivités ne pourraient pas continuer à supporter un désengagement de l’État par un transfert des compétences sans une dotation financière adaptée.

Suggestions des participants

Une enquête de satisfaction a été diffusée aux participants lors de ces assises. Celle-ci montre une grande satisfaction des participants tant sur les choix des thèmes abordés que sur la qualité des échanges.

Retrouvez les quelques suggestions phares proposées par les participants ci-après :

  • Approfondir les sujets suivants : les besoins spécifiques des territoires, la professionnalisation du personnel, la mutualisation des compétences, la création de réseaux de partenaires, la résidence de demain (inter génération, la domotique, les intervenants pluridisciplinaire), le bilan d’activité Forfait autonomie à 3 ans d’existence
  • Proposer des journées à thèmes sous forme d’ateliers pour rassembler les personnels des résidences autonomie et favoriser les échanges de pratiques
  • Diffuser un film sur l’évolution d’un projet de réhabilitation d’une résidence pour informer sur les différentes étapes
  • Échanger sur l’accueil des seniors non retraités en résidence autonomie
  • Aborder le retour à domicile après hospitalisation, le maintien à domicile des personnes très dépendantes, le parcours vers l’EHPAD, l’accompagnement à la fin de vie
  • Aborder le thème de la sécurité au sein de la résidence autonomie
  • Avoir des éléments de bilans à N+2  des projets L’un et L’autre
  • Évaluer l’impact et l’utilisation de Via Trajectoire par les organismes gestionnaires
  • Aborder le passage d’une gestion publique à une gestion privée d’une résidence autonomie

Dates à retenir

  • Octobre 2018 - février 2019 : lancement de 3 appels à projets pour la création de 400 places en résidences autonomie (projet de construction ou projet d’extension)
  • Décembre 2018 : envoi des données de girage annuel (évaluation de la dépendance)
  • Janvier- juin 2019 : réalisation de l’évaluation interne des résidences autonomie
  • Avril 2019 : transmission du bilan des actions de prévention perte d’autonomie 2018
  • Juin 2019 : versement forfait autonomie
  • Avant le 1er janvier 2021 : mise en conformité des résidences autonomie aux dispositions  concernant les Prestations minimales.
  • 2021 : réalisation de l’évaluation externe des résidences autonomie
  • 1er janvier 2023 : renouvellement des autorisations