Reprise des cours au collège Val des Pins au Teich

Suite à la fermeture du collège Val des Pins du Teich en raison de la contamination de plusieurs espaces intérieurs et de la prolifération importante de moisissures, le collège a pu rouvrir ses portes et reprendre ses activités d’enseignement à compter du lundi 8 novembre 2021. Détails.

Les analyses réalisées au cours de la dernière semaine d’octobre montrent l’absence de contamination fongique. La fermeture a ainsi permis de mettre en place les actions curatives et correctives nécessaires. Après consultation des services de l’Éducation nationale, du Département et de l’Agence régionale de santé, il apparaît que le risque sanitaire est écarté.

Le collège a pu donc rouvrir ses portes et reprendre ses activités d’enseignement à compter du lundi 8 novembre 2021.

Rappel des faits

Plusieurs espaces intérieurs du collège ont été contaminés par des moisissures potentiellement pathogènes, à court terme pour les personnes sensibles, asthmatiques notamment, et à plus long terme pour les personnes exposées quotidiennement. Il s’agit d’un champignon naturellement présent dans l’air qui ne pourrait pas provoquer de maladie grave. Face à cette situation inédite, en concertation avec les services de l’Éducation nationale, du Département et l’Agence régionale de santé, la préfète de la Gironde a décidé la fermeture du collège du 4 octobre au 7 novembre 2021.

Pendant cette période, le Département de la Gironde a réalisé l’ensemble des travaux prescrits selon le protocole et la méthodologie établis par l’autorité sanitaire :

  • les causes de l’humidité ont été recherchées et traitées
  • la ventilation a été améliorée
  • les locaux et supports ont été désinfectés.

Durant la fermeture, le Département a mis à disposition de l’établissement des locaux pour favoriser la continuité pédagogique. Les élèves ont été redéployés, dès le 11 octobre, sur les collèges d’Arcachon (4 classes de 6e) et de Gujan-Mestras (1 classe ULIS), pour 4 jours par semaine. La demi-pension est assurée pour ces élèves. Le transport des élèves en car ou taxi a été pris en charge par le Département. Une dizaine d’ordinateurs a été mise à disposition des familles pour assurer les cours à distance. Le Département a équipé en informatique la salle municipale du Teich pour permettre un appui scolaire ponctuel des 5e, 4e et 3e.

Pourquoi ces moisissures se sont-elles répandues dans le collège ?

Une recherche de l’origine de la propagation a été réalisée au sein de l’établissement, qui a été construit en 1997 dans un environnement boisé. 6 points se détachent :

  • Quelques points de fragilité concernant une fenêtre d’une salle de sciences, au niveau des joints de dilation provoquant une infiltration de l’humidité.
  • La fermeture du bâtiment importante au cours des derniers mois, notamment durant la crise sanitaire avec des conditions hygrométriques défavorables. La fermeture des volets réduit les possibilités de ventilation.
  • 2 épisodes d’inondation ayant impacté le collège en mai 2020 et juillet 2021.
  • Les débits d’air de la ventilation (extraction) insuffisants provoquant l’encrassement des installations.
  • Des germes de champignons présents en forte concentration en extérieur des bâtiments.
  • Des regards de désenfumage obstrués.

Les actions mises en œuvre pendant la fermeture du collège

La fermeture du collège a permis au Département de réaliser des actions curatives, correctives et préventives afin de limiter toute prolifération importante de moisissures dans l’établissement et cela de manière pérenne. Et ainsi d’éliminer les risques pour la santé, de traiter l’hygrométrie du bâtiment, d’améliorer la ventilation des salles contaminées et de procéder à une désinfection globale du collège.

Dans le détail :

  • Des carottages ont été réalisés afin d’identifier l’origine du problème.
  • Le curage du réseau de drainage a été fait.
  • Tous les faux plafonds du collège ont été enlevés pour être changés une fois les lieux assainis. En parallèle, un nettoyage des avants toits et toitures terrasses a été réalisé.
  • L’ensemble du réseau de ventilation du bâtiment a été nettoyé et désinfecté, les volets ont été ouverts en continu.
  • Deux importantes phases de désinfection successives, une par projection de gouttelettes et l’autre par gaz, ont été réalisées. Puis un nettoyage par lessivage de l’ensemble des zones infectées (20% du bâtiment environ) et enfin un nettoyage complet du bâtiment ont suivi.
  • La déshydratation du bâtiment a été mise en œuvre durant 16 jours.
  • Des capteurs de suivi à distance des températures et de l’hygrométrie des locaux ont été installés.

Ces actions ont été coordonnées par un bureau d’études (Greease) spécialisé dans les pathologies du bâtiment et la qualité de l’air et elles ont fait l’objet d’une validation par le Centre hospitalier universitaire de Bordeaux et
Biodiv’airsanté.

Les actions à venir

Dans une démarche de prévention, le Département met en place des actions de surveillance et de contrôle de mesure en continu. Les résultats feront l’objet d’échanges réguliers avec l’ensemble de la communauté éducative.

Dans le détail :

  • De nouveaux prélèvements d’air concernant les moisissures mi-novembre pour une remise à l’ARS le 29 novembre 2021.
  • Des résultats de prélèvements demandés par le préventeur du collège et les parents d’élèves prochainement disponibles : ozone et dichlore.
  • Des mesures avec capteurs et pose de prélèvement passif pour l’ozone (capteur Uhoo et capteur Rubix).
  • Des prélèvements avec une pompe sur un support sur une durée de 5 h pour les résiduels chlorés.
  • Le suivi de la concentration du CO2, de l’hygrométrie de l’air, de la température.
  • Des contrôles visuels périodiques par l’agent de maintenance.
  • La poursuite du suivi par la société Greease au côté du Département.
  • L’information – suivi pour et par le personnel et les élèves de l’établissement.

Le Département de la Gironde a consacré une enveloppe de 290 000 € pour la mise en œuvre de l’ensemble des actions. Le problème a été résolu avec rapidité et efficacité grâce à la mobilisation et l’implication de tous, Madame la Principale et son équipe, les enseignants, les parents d’élèves et les agents du Département.