Aller au contenu principal

Partenariat territorial pour l'accompagnement du parcours de vie des résidents

Les résidences autonomie sont désormais appelées à s’inscrire dans une offre territorialisée, facilitant une logique de parcours pour la personne âgée, afin à la fois de garantir aux résidents de vivre le plus longtemps possible à domicile mais aussi afin d’organiser dans les meilleures conditions la mobilité des personnes les plus dépendantes.

S'adapter pour accompagner des résidents dépendants

Les résidences autonomie ont en effet désormais la possibilité d'accueillir des personnes remplissant les conditions de perte d'autonomie ouvrant droit au bénéfice de l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) et relevant, par conséquent, des GIR 1 à 4.

Pour ouvrir cette possibilité, les résidences autonomie doivent remplir deux conditions. Tout d'abord, adapter en conséquence leur projet d'établissement. Ensuite, conclure une convention de partenariat avec, d'une part, un EHPAD et, d'autre part, un service médico-social, un centre de santé, un établissement de santé ou des professionnels de santé.

La résidence autonomie ne disposant d'aucun moyen sanitaire, il s'agit en effet :

  • d’assurer l’intégration de la résidence autonomie dans un réseau gérontologique suffisamment solide pour assurer un bon accompagnement et une bonne prise en charge des personnes âgées dépendantes accueillies
  • de définir les modalités d'intervention de ces structures auprès des résidents et favoriser la continuité de la prise en charge
  • d’anticiper le futur parcours de vie de la personne âgée au delà de la résidence autonomie et éviter les ruptures dans ce parcours 

En Gironde, un groupe de travail composé d’une quinzaine de gestionnaires de résidences volontaires a permis d’aboutir à l’élaboration et la diffusion de modèles de convention s’appuyant sur les expériences concrètes destinés à devenir de véritables outils de travail pratiques pour les gestionnaires.

Pour aller plus loin