Aller au contenu principal

Nouveau calendrier vaccinal des enfants

Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle obligation vaccinale pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, retrouvez quelques préconisations à destination des assistants maternels pour mettre en œuvre l'obligation vaccinale des enfants.

OBLIGATIONS VACCINALES : CE QUI CHANGE EN 2018

L’obligation vaccinale qui n’était appliquée jusqu’alors qu’au vaccin DTP (Dipthérie-Tétanos-Poliomyélite) a permis d’atteindre un taux de couverture vaccinale supérieur à 95 % (couverture recommandée par l’OMS) et ainsi faire disparaître la dipthérie et la poliomyélite de notre pays. Néanmoins, pour les autres vaccins seulement recommandés, la couverture est globalement insuffisante avec pour conséquence la recrudescence de certaines maladies.

Ce constat a poussé la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, à faire de l’amélioration de la couverture vaccinale une priorité de santé publique et à étendre l’obligation vaccinale pour les enfants à 11 vaccinations avec la coqueluche, le ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole), l’Haemophilus influenzae de type B, l’hépatite B, le pneumocoque et le méningocoque C.

Or, 70% des enfants sont déjà vaccinés contre ces 11 maladies. Il ne s’agit donc pas de nouveaux vaccins, mais d’une extension de l’obligation aux 8 vaccins supplémentaires qui étaient déjà recommandés et présents dans le calendrier vaccinal. En pratique, 6 rendez-vous suffisent entre la naissance et les 18 mois de l’enfant pour l’immuniser contres ces 11 maladies.
 

Préconisations à destination des assistants maternels

La loi du 30 décembre 2017 et le décret n° 2018-42 du 25 janvier 2018 imposent que vous vous assuriez de la réalisation
des vaccins obligatoires pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 et que vous allez accueillir, à compter du 1er juin 2018.

Pour vous aider à appliquer cette nouvelle réglementation, retrouvez ci-dessous quelques préconisations du service de PMI du Département de la Gironde.

Les parents doivent fournir au plus tard à la date de début de contrat de travail, au choix : 

  • un certificat médical attestant de la réalisation des vaccinations obligatoires au regard de l'âge de l'enfant
  • la photocopie des pages du carnet de santé
  • un certificat médical de contre-indication à la vaccination

Si l'enfant est à jour de ses vaccinations, il peut être accueilli.

Si l'enfant n'est pas à jour de ses vaccinations : 

  • les parents doivent régulariser la situation dans les 3 mois, en présentant un nouveau certificat médial
  • en cas de refus persistant de procéder à la vaccination et sans certificat de contre-indication, l'enfant ne peut plus être accueilli et le contrat est rompu sur le seul motif de non respect de l'obligation vaccinale.

Les professionnels de PMI restent à votre disposition pour répondre aux questions que vous pourriez vous poser et notamment l'information à donner aux parents.