Aller au contenu principal

Les pleurs du bébé

S’occuper d’un enfant n’est pas toujours facile, c’est une tâche exigeante qui demande beaucoup d’énergie et de patience.

QUELQUES PRÉCONISATIONS À DESTINATION DES ASSISTANTS MATERNELS 

En tant que professionnel·le petite enfance, vous pouvez être confronté·e à des situations difficiles comme des pleurs incessants d’un bébé.

 Que faire pour calmer le bébé :

  • Parlez-lui
  • Bercez-le dans vos bras, en lui massant le ventre
  • Proposez- lui à boire
  • Promenez- le
  • Chantez- lui des chansons
  • Faites-lui écouter de la musique douce

Que faire s’il continue à pleurer, qu’il n’arrive pas à s’apaiser :

  • Couchez-le dans son lit, sur le dos
  • Faites appel aux professionnels de PMI, au RAM...

Connaître ses limites est une preuve de professionnalisme. Il ne faut jamais secouer un bébé pour quelque raison que ce soit, mieux vaut le laisser pleurer.

En effet, chez le nourrisson, les muscles du cou ne sont pas suffisamment toniques pour maintenir sa tête. Son cou est faible, son cerveau est fragile. C’est pourquoi, le secouer provoque des lésions qui peuvent se révéler irréversibles, voire provoquer le décès.

N’hésitez pas à échanger avec les parents sur ce sujet.

Source : pages extraites du carnet de santé 

 

Pour rappel, dans tous les cas, si un bébé présente des symptômes comme un malaise, des convulsions, des vomissements, des troubles respiratoires, un état de conscience altérée …composez de toute urgence le 15.