Aller au contenu principal

Le Département s’engage pour un entretien des routes plus écologique

Dans le cadre de sa stratégie de résilience, le Département de la Gironde développe des actions plus respectueuses de la biodiversité et de l’environnement, notamment pour l’entretien de ses routes et dépendances vertes (talus, fossés...), à travers le fauchage raisonné et l'expérimentation d'éco-pâturage et de prairies fleuries.

« Faucher moins, pour faucher mieux »

Pour poursuivre dans cette voie, le Département privilégie la méthode du fauchage raisonné. Cela consiste à ajuster les interventions d’entretien des 10 000 kilomètres de fossés, des talus, des haies et des plus de 6400 arbres d’alignement, en fonction de la croissance des plantes et des impératifs de sécurité. Afin de permettre à la flore et la faune de se reproduire, le Département fauche les accotements au printemps et en été sur une largeur limitée mais suffisante, avant de finir le débroussaillage général à l’automne.

En limitant les surfaces fauchées et les fréquences de passage, on préserve les habitats de la faune et la flore et on augmente considérablement la valeur floristique des bords de route.

Expérimentation de l'éco-pâturage

L’éco-pâturage réduit l’impact environnemental et favorise la diversification de la végétation. Il est plutôt adapté aux milieux clos, en particulier les bassins routiers.

Cette méthode est une solution alternative de gestion écologique des milieux par des herbivores et consiste à faire pâturer des troupeaux bovins, ovins, caprins ou équins afin d’entretenir les bas-côtés, sur des sites où les contraintes liées à la physionomie du terrain interdit le passage des engins.

Pour cette première expérimentation, le Département a choisi de commencer avec un troupeau de 8 moutons géré par l’association Conservatoire des races d’Aquitaine, sur les talus d’accès au pont Eiffel, à Cubzac-les-Ponts, sur la période de pousse de la végétation, à dater de juin 2021.

Expérimentation des prairies fleuries

Le développement des prairies fleuries sur les délaissés de la déviation de Libourne puis de la RD 1215 dans le Médoc est un autre exemple de cette gestion plus vertueuse des routes girondines. En savoir plus.