Expérimentation : des maisons mobiles des solidarités

Le Département va expérimenter des maisons mobiles des solidarités pour faciliter l’accès aux soins sur tout le territoire, à compter de septembre 2023.

Dès le premier confinement en mars 2020, les effets de cette crise sur les personnes les plus vulnérables et les plus éloignées géographiquement des pôles urbains sont apparus comme un défi à relever en priorité par le Département. Dans la continuité du vaccibus, le Département prévoit d’expérimenter un nouveau dispositif itinérant, visant à faciliter l’accès au soin grâce à deux véhicules aménagés pour accueillir les personnes et les recevoir en consultation.

Pourquoi ?

L’objectif est d’amener l’ensemble des missions départementales de promotion de la santé et de prévention vers les territoires pour répondre à des situations d’urgence et anticiper les difficultés pouvant amener à de futures crises. Dans un contexte de désertification médicale de certains territoires ruraux, son utilité est renforcée mais ne se substituera pas à l’offre médicale. Ces véhicules permettront de réduire le nombre et la distance des déplacements des Girondines et Girondins vers les professionnels de santé du Département et seront une alternative possible aux visites à domicile.

Pour qui ?

Une porte d’entrée supplémentaire pour tous les futurs parents, les parents et les enfants, les jeunes, pour informer et prévenir les risques auprès du plus grand nombre de Girondines et Girondins et favoriser leur accès aux soins.

Mais aussi pour les adultes en situation de grande précarité (bénéficiaires du RSA, travailleurs saisonniers et personnes âgées ou en situation de handicap à faibles revenus).

Ses missions :

  • Protection Maternelle Infantile (PMI) répondant aux besoins et enjeux de la périnatalité : anticipation et accompagnement de la grossesse, suivi du nouveau-né et de l’enfant jusqu’à ses 6 ans, accompagnement des parents.
  • Planification : informations-conseils liés à la vie affective et sexuelle, maîtrise de la fécondité et réduction des risques d’infections sexuellement transmissibles.
  • Repérage de situation de violences conjugales et familiales et toute autre situation de maltraitance.
  • Missions de santé déléguées par l’État au Département : santé sexuelle (dépistage VIH, hépatites, chlamydia, gonocoque, syphilis…), lutte contre la tuberculose, vaccination.

Des opérations ponctuelles de sensibilisation sur des lieux touristiques ou lors d’évènements sportifs et culturels seront organisées.

Dans un second temps, des interventions en matière d’autonomie, facilitant l’accès aux droits des personnes âgées et des personnes en situation de handicap seront déployées sur les territoires ruraux.

Où ?

La mise en service d’un premier véhicule fera l’objet d’une expérimentation sur le territoire du Médoc. Progressivement, l’offre de services sera déployée sur l’ensemble des territoires ruraux girondins. Sur la métropole bordelaise, un recours plus ponctuel est également envisagé, notamment lors d’actions événementielles.

Comment ?

L'Assemblée départementale a voté en séance plénière le 28 mars 2022 l'achat de deux véhicules aménagés. Pour ce projet, il a sollicité auprès de la Région Nouvelle-Aquitaine, autorité de gestion du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) un cofinancement européen dans le cadre du programme REACT UE (FEDER) mis en œuvre par l'Union Européenne en réponse à la crise sanitaire.