Aller au contenu principal

Et pourquoi ne pas essayer le covoiturage ?

A l'occasion de la semaine de la mobilité, trois nouvelles aires de covoiturage viennent d'être inaugurées en septembre à Saint-André-de-Cubzac, à Mios et à Latresne.

Pour réduire les embouteillages et améliorer la qualité de l'air, le Département de la Gironde a adopté dès 2017 un plan de relance triennal « Covoiturage acte II », financé à hauteur de 2,5 millions d'euros. L'objectif de ce plan est de favoriser ce mode de déplacement par la mise à disposition auprès des usagers d’aires de stationnement disposant d’un accès sécurisé, d’un équipement adapté et de connexions multimodales.

A l’occasion de la semaine de la mobilité, Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde, Anne-Laure Fabre-Nadler, vice-présidente chargée des mobilités, Alain Renard, vice-président chargé de la préservation de l'environnement, de la gestion des risques et des ressources et des infrastructures routières, ont inauguré trois aires de covoiturage.

  • Aire de Latresne : Située au carrefour giratoire entre la D113 et la D10, cette aire propose 49 places. Elle est connectée aux transports en commun avec une voie réservée aux cars sur le giratoire et deux abribus pour les lignes de cars 405, 406 et 501. Coût de réalisation de cette aire : 320 000 euros entièrement pris en charge par le Département.
  • Aire de Mios (échangeur A 63 RD5) : Les deux aires de covoiturage de Mios connaissent une forte fréquentation, c’est pourquoi le Département a augmenté le nombre de places disponibles pour les covoitureurs. L’aire de l’A63 est ainsi passée de 65 à 98 places. Le coût de ces travaux était de 92 000 euros, financé à parts égales par le Département et la COBAN. L’aire de l’échangeur de l’A660 fera l’objet d’une inauguration en 2019, lorsque tous les aménagements intermodaux auront été réalisés.
  • Aire de Saint-André-de-Cubzac, 100e aire de covoiturage : 100 places de stationnement sont actuellement proposées. En fonction des besoins futurs, 100 autres places seront aménagées lors d'une seconde phase. Des bornes de rechargement pour véhicules électriques avec panneaux photovoltaiques sont également prévues. Cette aire connectée aux transports en commun, dispose d'un parking à vélo, avec un itinéraire cyclable. Coût des travaux : 400 000 euros (financés à parts égales par le Département et la communauté de communes du Cubzaguais).

A noter que la plupart des aires départementales sont desservies par les cars du réseau Transgironde et sont équipées d'arceaux vélo, lorsqu'elles sont accessibles par un aménagement cyclable.

Vers des voies réservées ?

Les mobilités douces et le partage des véhicules sont une des solutions encouragées par le Département pour fluidifier le trafic et réduire l’impact environnemental des déplacements. Ainsi la création de voies dédiées aux covoitureurs sur plusieurs axes du Département est prévue. Trois voies réservées aux covoitureurs et transports en commun vont être aménagées. Après celle du nord de Mérignac qui existe déjà, des tronçons entre Latresne et Bouliac, à Fargues-Saint-Hilaire et Saint-Jean-d’Illac vont être aménagées.

 

Pour mieux connaitre les pratiques de déplacements des automobilistes et améliorer le covoiturage en Gironde, une enquête est en cours :

Je participe !