Aller au contenu principal

Échangeur A62 de La Prade, les travaux débutent

En 2018, le Département de la Gironde a décidé de sécuriser la RD 1113 au niveau de Cadaujac, à la dernière sortie avant péage, sur les communes d’Ayguemorte-les-graves et de St Médard d’Eyrans. Découvrez les travaux et le calendrier prévus.

Limitrophe à la Métropole Bordelaise, située sur le canton de La Brède, cette zone est soumise à une forte pression démographique, et le trafic routier s'est particulièrement intensifié ces dernières années. Lors des heures de pointe, plusieurs milliers de véhicules se croisent et doivent couper la route pour pouvoir accéder à la direction de leur choix. Ce sont 20 000 véhicules qui passent par jour par ces axes.

Plus adaptés au trafic, notamment lors des heures de pointe, les partenaires locaux et les trois gestionnaires concernés (ASF, Département de la Gironde et DIRA - Direction interdépartementale des routes atlantiques) s’accordent sur la dangerosité de ces carrefours.

Une étude de sécurité sur cet itinéraire, initiée fin 2013, a recensé plusieurs points particuliers à forts enjeux sécuritaires devant faire l’objet d’un aménagement.

Ainsi, le Département de la Gironde va modifier la géométrie des carrefours entre les bretelles d’entrées et de sorties de l’échangeur 1.1 La Prade de l’autoroute A62 et la RD 1113 afin de sécuriser et améliorer l’écoulement du trafic.

Le Département finance à hauteur de 960 000 € soit 40 % de cet aménagement estimé à 2,4 millions d’€. La communauté de communes de Montesquieu impactée par l’aménagement sur 5 communes membres (La Brède, Martillac, Ayguemorte-les-Graves, St Médard d’Eyrens, et Cadaujac) prend à sa charge 60% du financement soit 1,44 million d’€.

Enjeux

Avec ces travaux d’envergure, le Département agit en premier lieu dans le double objectif d’assurer la sécurité des usagers et de faciliter les accès en améliorant la fluidité de la circulation.

Plus largement, l’ambition à plus long terme est de transformer ce lieu en un réel carrefour de mobilité. Ainsi, pour faire évoluer les comportements et faciliter l’accès à d’autres moyens de transport, ce carrefour stratégique va être au cœur d’une offre intermodale :

  • une aire de covoiturage est prévue à La Prade dès 2019 pour 50 places de stationnement supplémentaires
  • un projet de bus à haut niveau de services va être mis en place. Il aura une circulation facilitée sur les voies afin d’assurer une durée de voyage attractive.

Au-delà de ces aménagements routiers, et sur cet itinéraire qui longe l’A62 entre 2 échangeurs, les zones d’activités de la Prade et de l’Arnahurt situées au niveau de l’échangeur 1.1 (La Brède) font l’objet d’un futur projet de création de la zone des Grands pins. Une zone commerciale et d’activité est aussi présente au niveau de l’autre échangeur 1 (St Médard d’Eyrans).

Ces zones d’activités vont pouvoir se développer et proposer l’accès à l’emploi grâce à l’implantation facilitée d’entreprises. 1 500 emplois devraient ainsi voir le jour.

Grandes étapes

    En mai-juillet 2018, sur la zone d'activités des Grands Pins :

    • Construction d’un 1er rond-point pour fluidifier la circulation vers Beautiran et Castres-Gironde
    • Desserte de la zone d’activité coupée depuis la RD1113

    Entre août 2018 et février 2019, sur l'échangeur A62 :

    • Construction de 2 ronds-points
    • Largeur et nombre de voies réduits avec basculements de circulation sans coupure en journée
    • Coupures de circulation la nuit au niveau des bretelles de l’autoroute avec mise en place de déviations via l’échangeur précédent l’échangeur n°1