Aller au contenu principal

Création d'une grande aire de covoiturage exemplaire

Pour améliorer la sécurité routière, mieux comprendre les causes de congestions, et favoriser la mobilité douce et le covoiturage, le Département a lancé une étude innovante.

Après 13 mois d’expérimentation sur plus de 3 000 véhicules connectés, un certain nombre de données (zones et périodes de bouchons, points de jonction des itinéraires, secteurs générant de nombreux déplacements, identification des lieux dangereux,…) ont permis d’identifier une localisation pertinente pour les futures aires de covoiturage en Gironde.

Un des axes privilégié à l’entrée de la Métropole nord, se situe à Saint-André-de-Cubzac, qui représente une zone majeure de concentration des déplacements en voiture vers la zone d’emploi de Mérignac. 93% des automobilistes venant du Nord-Est de l’agglomération et allant dans la zone d’emploi autour de l’aéroport transitent en effet par ce nœud routier et autoroutier.

La commune compte déjà deux aires, celle de la Garosse et celle de la Barotte, déjà saturées. L’objectif est d’aller plus loin en termes d’offre de stationnements. Identifiée comme secteur stratégique, Saint-André-de-Cubzac va accueillir la plus grande aire de covoiturage de Gironde, avec 100 places puis de 200 places à terme. Elle sera construite le long de l’A10, au niveau de l’échangeur 40b.

 

Une aire exemplaire

Cette nouvelle génération d’aires, qualifiées « d’exemplaires », sera équipée :

  1. d’ombrières photovoltaïques pour le confort des automobilistes lorsqu’ils récupéreront leurs véhicules après une journée de chaleur,
  2. de bornes de rechargement pour véhicules électriques,
  3. et d'un abri pour les deux roues.

Cette aire sera aménagée avec un point d'arrêt unique TransGironde pour la ligne 310 "Libourne – Saint André de Cubzac" avec une voie réservée en sortie de l'aire sur la RD 670.

L’opération financée par le Département s’élève à 500 000 euros pour les 100 premières places de stationnement, et à 700 000 euros pour l’ensemble de 200 places.

Les étapes de mise en œuvre

  1. 2017 : achat du terrain par la commune de Saint-André-de-Cubzac
  2. 2017 : études et procédures environnementales
  3. 2017/2018 : partenariats à établir
  4. 2018 : travaux rentrée
  5. 2018 : mise en service

Le Département, chef de file du covoiturage

Le Grand plan covoiturage du Département prévoit de lancer huit projets de nouvelles aires cette année et 41 à l’horizon 2020 pour un budget de plus de trois millions d’euros. Saint-André-de-Cubzac préfigure ce qui pourra être fait à chaque entrée de la Métropole.

Pour optimiser ses déplacements en combinant tous les modes de transport existants, rendez-vous sur covoiturage.transgironde.fr