Aller au contenu principal

COVID-19 : le Laboratoire départemental d'analyse (LDA33) s'engage

Le Laboratoire départemental d'analyses (LDA33) s'engage dans la crise sanitaire actuelle : fabrication de solution hydroalcoolique pour les professionnels du Département, veille sanitaire mais aussi préparation de tests de dépistage.

Le LDA33 est prêt à lancer des tests de dépistages

Le Département de la Gironde met à disposition du Centre Hospitalier de Bordeaux son laboratoire d'analyses départemental et ses agents identifiés compétents sur la chaine analytique de dépistage virologique SARS-Cov2.

Les analyses sérologiques commenceront au sein du laboratoire dès réception des kits (procédures techniques, réactifs, etc.) validés par l’État. Un premier objectif de 500 tests par jour sera alors envisagé.

Par ailleurs, le laboratoire d'analyse de la Gironde assurera le transport des prélèvements, selon les procédures qualité fixées par les laboratoires préleveurs et en charge des analyses.

Fabrication de solution hydroalcoolique

Depuis le début de la crise, le laboratoire assure la production de solution hydroalcoolique pour couvrir les besoins des agents du Département les plus exposés ou amenés à se déplacer et sans possibilité de se laver les mains. Sont concernés la Protection Maternelle et Infantile (médecins et puéricultrices), les agents de la direction des infrastructures ou encore les agents qui répondent à nos plateformes téléphoniques.

200 à 400 flacons de 150ml de liquide sont produits par semaine et permettent de désinfecter les mains, mais aussi les surfaces comme par exemple les téléphones.

mission de veille sanitaire

Dans cette situation inédite de péril sanitaire, le laboratoire est en premier lieu mandaté par l'Agence Régionale de Santé (l'ARS) pour s'assurer de la potabilité de l'ensemble du réseau d'eau à usage domestique de la Gironde. Plus que jamais en effet, il faut protéger la population de tout risque de crise sanitaire qui viendrait se surajouter à la pandémie et désorganiserait d'autant la mobilisation des Services de Santé.

De même, la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP), mais aussi des structures comme les EHPAD (Établissements d'accueil pour personnes âgées), multiplient les demandes d'analyses bactériologiques auprès du LDA33. Sur l'ensemble de la chaîne alimentaire, tout doit être fait pour éviter les facteurs de risque, en particulier quand il s'agit des personnes vulnérables. Ainsi, le laboratoire poursuit ses missions de surveillance sanitaire des zones de production conchylicoles du Bassin d'Arcachon (huîtres, coques, palourdes...).

Le LDA33 intervient également auprès des différents établissements de santé du département quand il s'agit d'ouvrir de nouveaux lits ou recycler des espaces qui pourraient exceptionnellement accueillir des malades en cas de pics de la pandémie.

Le laboratoire départemental au service des Girondins

Les laboratoires départementaux sont indispensables au maintien d’un maillage sanitaire territorial capable de prévenir et de répondre à des crises sanitaires majeures ou des cas de pollutions ou contaminations diverse (salmonellose, listériose, ESB, Influenza aviaire).

Le Laboratoire Départemental d’Analyses est un service public dédié à la protection des populations (sécurité alimentaire, prévention liée aux légionelles, ...), à la santé animale et à la santé végétale.

En moyenne, il effectue plus de 90 000 analyses par an. Ce service de 50 agents aux métiers très spécifiques (techniciens de laboratoire, préleveurs, responsable métrologie, responsable qualité...), est géré par le Département.