Aller au contenu principal

COVID-19 : aides alimentaires d'urgence

Face aux difficultés particulières rencontrées en cette période de COVID-19, le Département renforce son soutien aux personnes les plus précaires, en mobilisant de nouveaux dispositifs d'aide alimentaire d'urgence.

Des paniers suspendus

Le principe des paniers suspendus est inspiré du café suspendu, qui vise à aider les plus démunis. Le principe est simple, on boit un café et on en paie deux. Le deuxième étant offert à un inconnu dans le besoin quand il se présentera au café.

Partant de cette idée, les Girondines et Girondins qui achètent des produits locaux sur la plateforme de vente directe www.nosproducteurschezvous.fr ou sur le Drive fermier Gironde, créés par la Chambre d’Agriculture et le Département de la Gironde peuvent, dès aujourd’hui, participer à l’achat de paniers suspendus à destination de personnes en difficulté en faisant un don du montant de leur choix. En complément, le Département finance chaque semaine 100 paniers suspendus.

Ce sont des associations de terrain qui, en collaboration avec les Maisons du Département des Solidarités livrent les paniers issus des circuits courts aux Girondines et Girondins les plus fragiles sur toute la Gironde.

Les consommateurs girondins, dans un premier temps, sont livrés sur Bordeaux et la métropole bordelaise mais les livraisons vont s’étendre à tout le département dans les jours à venir.

Soutenir les producteurs girondins.

Des bons alimentaires pour répondre aux situations d’urgence

En complément des dispositifs habituels d’aide d'urgence, le Département a mis en place des bons alimentaires en direction des publics les plus précaires.

Pendant cette période particulière, lorsqu'aucun autre dispositif ne peut être actionné et après analyse par les travailleurs sociaux, des bons alimentaires (similaires à des tickets-restaurants) d’une valeur unitaire de 8 euros sont remis pour la prise en charge des dépenses d’alimentation et de produits d’hygiène de première nécessité. 

L’activation de cette aide est réalisée après évaluation par les travailleurs sociaux des Maisons du Département des Solidarités selon les barèmes déjà en vigueur qui tiennent compte de la composition familiale et des ressources.

Ils sont utilisables dans les enseignes habituelles délivrant de l’alimentation et acceptant les titres délivrés par SODEXO.

Vous trouverez tous les contacts des Maisons du Département des Solidarités en bas de cette page ou en cliquant ici.

Une aide supplémentaire pour la Banque alimentaire

Le Département accorde une aide exceptionnelle supplémentaire de 25 000 euros à la Banque alimentaire, portant ainsi à 310 000 euros le soutien du Département auprès des structures d'aides alimentaires pour l'année 2020 telles que La croix rouge, Les restos du cœur, Le secours populaire, Les équipes de Saint-Vincent, La banque alimentaire.

Cette dotation permettra de soutenir davantage d'associations d'aide alimentaire pour faire face aux situations d'urgence.

Elle permettra également d’assurer le stockage et la distribution de produits agricoles issus de producteurs locaux en difficulté d'écoulement de leurs marchandises depuis le début du confinement.

Un soutien renforcé envers les épiceries sociales et solidaires

Ces lieux d'échanges et de solidarité où se déploie le lien social et où se favorise la mise en place de liens étroits avec les acteurs des circuits courts sont indispensables. Elles permettent aux personnes en difficulté économique, fragilisées ou exclues, de faire leurs courses à prix réduit.

Ainsi, un soutien exceptionnel aux 39 épiceries sociales et solidaires de la Gironde a été voté par les élus du Département à hauteur de 700 000 euros.

Des repas pour les sans domicile fixe

La cuisine centrale du collège Edouard Vaillant, avec l'engagement volontaire des équipes de restauration du Département, a repris du service lundi 6 avril pour confectionner des repas à destination des sans domicile fixe. 

À partir des denrées stockées lors du confinement, ils vont réaliser des repas sous forme de portions individuelles froides et des desserts (salades de pâtes aux légumes, salade de riz au poulet, taboulé, moelleux au chocolat, etc…).

Ils préparent ainsi 300 repas par jour remis chaque soir à des associations réalisant des maraudes auprès des SDF sur Bordeaux. En fonction des besoins et des demandes des associations, davantage de repas pourront être produits.

Ce collège, comme tous les autres établissements de Gironde, avait fait don de denrées périssables à des associations, CCAS ou CIAS, à destination des personnes en difficulté. Le collège Édouard Vaillant avait ainsi effectué des dons à la Banque alimentaire et aux Restos du Cœur : plus de 5 000 yaourts, 2 000 œufs notamment, ainsi que d'autres produits frais, fruits et légumes.

Des aides alimentaires maintenues

Les dispositifs d’aide alimentaire sont maintenus.

La Croix-Rouge 

Un numéro vert « Croix-Rouge chez vous » : 09 70 28 30 00 à disposition des citoyens qui ne peuvent pas s’approvisionner en produits alimentaires et médicaments ; un panier type sera livré au domicile de la personne si aucun lieu de distribution n'est possible. Plateforme nationale avec réorientation au niveau Départemental.

Le Secours Populaire Français

Les Girondins peuvent appeler la fédération au 05 56 92 79 92 ou questionner par mail sur contact@spf33.org, les personnes seront orientées avec les responsables des structures qui pourront les inscrire quand c’est possible sur leurs distributions.

Les Restos du cœur

Chaque antenne peut être contactée directement et ce, afin de se renseigner sur les modalités de distribution. Voir tableau ci-dessous.

Ambarès

Parc Midsomer-Norton

05 56 77 62 16

Ambès

1, rue du Docteur Couaillac

05 56 20 78 25

Bassens

Château Beaumont/Parc de l'Europe

05 56 74 62 93

Bègles

49, rue Irène et Frédéric Joliot-Curie

05 56 49 35 44

Blanquefort

6, rue Thiers

05 56 35 41 23

Blaye

2, rue Saint Aulaire

05 57 42 84 54

Bx Fort louis

14, rue du Fort Louis

05 57 95 87 55 et
05 56 94 16 38

Bx Daney

357, bd Alfred Daney

05 56 80 88 25

Bourg

2, rue Hoche

09 81 22 66 26

Branne

17, rue Fort Bayard

05 57 84 61 64

Captieux

2, place du 8 mai 1945 (ancienne école derrière la Mairie)

05 56 43 89 88 (siège de Bruges)

Castelnau Camion St Vivien

2, rue des Pas perdus

05 56 58 14 95

Cenon

88, cours Victor Hugo

05 56 40 31 75

Eysines

90, route de Pauillac (arrêt de bus : frères Lumière)

05 56 99 44 74

Guitres

13, rue Hovyn de Tranchère

05 57 69 13 85

Hourtin

15, rue des écoles

09 81 27 96 06

La Teste

151, avenue de l'Aérodrome

05 56 66 74 66

La Réole

A L'Ilet N

05 56 61 46 80/
09 72 28 20 77

Langoiran

Impasse Beaumartin

05 56 43 89 88 (siège de Bruges)

Lanton

5, place des Sports

05 56 43 89 88 (siège de Bruges)

Lesparre

Rue de Gramont

09 81 05 20 67

Lormont

4, rue Rabelais

05 56 81 82 07

Mérignac

19, avenue du Château d'eau/
Relais de solidarité

05 56 24 14 99

Martillac

ZI, 1, chemin de la Grange

09 74 74 72 43

Pauillac

30, rue de la Rivière/
Relais de solidarité

05 56 59 21 27

Pineuil

26, rue de l'Abattoir

05 57 46 57 74

Pessac

3, rue Razon

05 56 45 85 91

Sauveterre

7, rue Lafon

05 56 71 37 81

St André de Cubzac

2, chemin Perret

05 57 43 97 11

St Loubès

41, rue du Stade

05 56 68 60 42

St/Louis de Montferrand

2, rue Louis Lagardère

05 56 77 47 83

St Symphorien

1, chemin La Passerelle

05 56 25 63 67

St Yzan

15B, rue Victor Basch

05 57 43 07 92

Ste Eulalie

97, avenue de l'Aquitaine

05 56 43 89 88 (siège de Bruges)

Talence

163bis, rue Peydavant

05 56 04 96 55

Toulenne

Route de Jean Blanc

05 56 63 95 27

Villenave d'Ornon

43, avenue du Maréchal Leclerc

05 56 75 92 82

Restos BB

139, rue Joseph Brunet

05 56 29 17 71

Accueil de Jour

77, rue du Professeur Lannelongue

05 56 43 24 02

Vos CONTACTS

Dans les Maisons du Département des Solidarités, l’accueil physique est réalisé exclusivement sur rendez-vous après évaluation par téléphone, pour les situations d’urgence sur le plan social.

Tous les contacts sur la carte ci-dessous.