Aux petits soins pour la faune sauvage

À Audenge sur le Domaine de Certes-Graveyron, géré par le Conseil départemental, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) coordonne le Centre de sauvegarde départemental de la faune sauvage. Un bâtiment flambant neuf conçu comme un véritable hôpital animalier

Dans une cage, un chauffage soufflant ronronne. Quatre Guillemots de Troïl – masque noir et long bec pointu – se serrent contre le petit appareil, en quête de chaleur. Ils sont arrivés au Centre de Soins LPO au cœur de l’hiver, après une série de tempêtes qui a laissé beaucoup d’oiseaux très affaiblis. Ceux-là ont en plus subi un mazoutage et doivent être nettoyés avec soin. Ce sont des pensionnaires délicats et l’équipe est attentive : température du bain, choix du savon, gestes précis, et timing rigoureux. « Normalement, au bout d’une quinzaine de jours ils pourront rejoindre leur colonie en haute mer », souligne Manon Tissidre, la responsable du site.

ACTIVITÉ EN CONSTANTE AUGMENTATION

Géré par la LPO, le Centre girondin reçoit tous les animaux sauvages en détresse (oiseaux mais aussi mammifères ou reptiles). Avec 500 m2 de salles de soin, une nurserie, des piscines de réhabilitation et des volières, c’est l’un des plus importants de France. Financé par le Département, ce nouveau bâtiment a été mis en service au printemps 2016. Précisons que le Département a accordé une subvention de fonctionnement de 105 778 € à la LPO, en 2016, dans le cadre de sa politique de biodiversité. « Grâce à l’amélioration des conditions d’accueil, nous avons pu réduire la mortalité des animaux », note la responsable.

ENGAGEMENT DES BÉNÉVOLES

Près de 70 % des espèces accueillies peuvent être guéries, puis réintroduites dans leur milieu naturel. Chaque année, 2 500 animaux sont ainsi soignés par une équipe de 140 bénévoles accompagnés de 40 vétérinaires relais. Afin d’améliorer encore sa prise en charge, la LPO souhaite acquérir de nouveaux matériels de soin, et a pour cela lancé une campagne de financement participatif. Un service de médiation et de conseil sera également mis en place cette année. Ainsi, en cas de découverte d’un animal en danger, appelez le centre qui saura vous guider sur la marche à suivre.

 

Retrouvez l'article complet dans le dernier Gironde magazine N°118

Contact

CENTRE DE SAUVEGARDE DE GIRONDE
Domaine de Certes-Graveyron
Audenge
0556262052

Accéder à la page de contact