15 millions d’euros pour les professionnelles du soin à domicile

Le Département de la Gironde se mobilise fortement aux côtés des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) et de leurs salariés. À compter du 1er octobre 2021, une nouvelle mesure de soutien financier en faveur des aides à domicile est mise en place.

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile interviennent au service des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, les aident dans leur quotidien pour qu’elles puissent vivre le plus longtemps possible dans leur cadre de vie lorsqu’elles le souhaitent.

Ces métiers pourtant indispensables sont encore mal rémunérés avec de faibles perspectives d’évolution et des contraintes horaires engendrant des difficultés de recrutement.

 3 000 équivalents temps plein concernés 

C’est pourquoi, le Département propose de revaloriser significativement les rémunérations et favoriser l’évolution des salariés des SAAD, en soutenant le surcoût de l’avenant 43 (février 2020) pour les 43 structures (sur 124) qui appliquent la convention collective nationale de la branche des services et des soins à domicile.

Les salariés concernés connaîtront une progression constante et significative de leur rémunération. Cette mesure concernera l’équivalent de 3 000 temps plein et plus de 50% des heures réalisées auprès des personnes bénéficiaires de l’allocation personnalisée à l’autonomie ou d’une prestation de compensation du handicap.

La conséquence financière pour la collectivité est estimée à plus de 15 millions d’euros sur une année et environ 3,9 millions d’euros pour 2021, la revalorisation s’appliquant à partir du 1er octobre. Dès 2022, ce surcoût sera financé à 50% par la Caisse Nationale Solidarité Autonomie (CNSA) et 50% par le Département.

Cet effort significatif du Département viendra compenser la hausse des rémunérations, évitant ainsi un impact sur le tarif payé par les personnes bénéficiaires.