Les différentes offres de logements

La Gironde connaît une forte croissance de sa population (plus de 15 000 nouveaux habitants chaque année). Le département compte près de 750 000 logements dont la moitié dans la Communauté Urbaine de Bordeaux.

7% sont des résidences secondaires situées en majorité sur le littoral. Le parc de logements est constitué à plus de 60% de maisons individuelles et occupé pour plus de la moitié par des propriétaires. Il augmente fortement avec plus de 10 000 logements construits chaque année.

Par ailleurs, même si Bordeaux et son agglomération regroupent la moitié de la population et concentrent la majorité des emplois, la Gironde se compose d’une grande diversité de petites villes, bourgs et villages, bien dotés dans l’ensemble en équipements, services et commerces et pour certains, desservis par le train.

Réinvestir ces petites villes constitue une véritable alternative au développement pavillonnaire, fortement consommateur de terrains agricoles et très dépendant à l’automobile, même pour les déplacements de proximité.

Flèche rouge logo Pour en savoir plus : Atlas de l’habitat Aquitaine, le PDH de la Gironde.

 

Le parc locatif social

 

Les logements sociaux (HLM, PLAI, PLUS, PLS) sont des logements construits, achetés ou améliorés avec l'aide financière de l'Etat, appartenant à des bailleurs sociaux (offices publics d'HLM et sociétés anonymes) ou gérés par eux. Leur niveau de loyer dépend de l’année de construction et du type d’aide de l’Etat (HLM, PLAI, PLUS, PLS). Il existe aussi des logements sociaux appartenant à des propriétaires privés (PST, logements conventionnés ANAH). Ceux-ci, en contrepartie d'une aide obtenue pour construire ou faire des travaux dans leur logement, s'engagent à louer leur logement pendant une durée minimale de 9 ans en respectant un loyer maximum.

Le parc locatif social, avec près de 90 000 logements, est peu développé en Gironde, et essentiellement présent dans la Communauté Urbaine de Bordeaux. Malgré un effort soutenu de production depuis 2005, ce parc reste très insuffisant et sous pression. Les demandeurs sont de plus en plus nombreux (plus de 40 000), pour moins de 10 000 logements attribués chaque année.

 

 

Présence du parc HLM au sein des territoires de Gironde

 


Les critères d'attribution des logements sociaux

Les logements sociaux sont attribués aux personnes et aux familles dont les ressources n'excèdent pas certaines limites. Mais le fait de remplir les conditions d'attribution ne donne pas automatiquement droit à l'octroi d'un logement social.
Le logement social est attribué en fonction de la composition du foyer à la date de la demande, en tenant compte des besoins du candidat en vue notamment :

  • de lui permettre d'occuper un logement correspondant à la taille et à la composition du ménage
  • de se rapprocher de son lieu de travail et des équipements correspondant à ses besoins.


Certaines catégories de personnes sont considérées comme prioritaires :

  • les personnes qui sont en situation de handicap ou les familles ayant à leur charge une personne en situation de handicap
  • les personnes qui rencontrent des difficultés de logement pour des raisons financières ou tenant à leur condition d'existence
  • les personnes privées de logement ou dont la demande présente un caractère d'urgence en raison de la précarité ou de l'insalubrité du logement qu'elles occupent ; par exemple les personnes devant faire face à une expulsion.
  • les personnes hébergées ou logées temporairement dans des établissements et logements de transition.

Flèche rouge logo Pour en savoir plus sur les critères d'attribution.

 

Le parc locatif privé

 

Le parc locatif privé est assez bien représenté en Gironde, soit 30% des logements, et son poids augmente partout dans le département.

Les loyers du marché privé en Gironde sont parmi les niveaux de loyers les plus élevés à l’échelle nationale. Cependant, en raison de la faiblesse de l’offre locative sociale, le parc locatif privé girondin accueille la majorité des ménages à faibles revenus, au prix de taux d’effort de plus en plus lourds malgré les aides au logement de la CAF, et pas toujours dans de bonnes conditions d’habitat.

Les besoins en matière de traitement de l’habitat dégradé et indigne sont encore importants.

 

Les logements adaptés

 

Hébergement d’urgence, résidences sociales, foyers pour les jeunes travailleurs, résidences pour les étudiants, pour les personnes âgées, les personnes handicapées, logements adaptés au vieillissement et au handicap, la Gironde présente un panel de réponses pour des besoins d’habitat variés.

 

L’offre en accession à la propriété

 

Le marché de l’accession en neuf en Gironde devient inaccessible au plus grand nombre en raison des niveaux de prix très élevés. Pour pouvoir construire, les ménages achètent des terrains loin des centres urbains, des emplois, des équipements et des services.
Leur dépendance à l’automobile est forte, et les expose à la précarité dès lors que le coût du carburant augmente.

Le marché de l’accession en ancien constitue une alternative, notamment pour les primo-accédants, car il est mois cher, mais attention au coût des travaux et aux charges d’énergie.

Flèche rouge logo L’ADIL de Gironde vous conseille pour vos projets d’accession.

A.D.I.L. 33
105, avenue Emile Counord
33 000 Bordeaux
Tél. : 05.57.10.09.10
Courrier électronique : adil33@wanadoo.fr
Site web : www.adil33.org

L’ADIL assure également des permanences sur tout le département.

 

Flèche rouge logo Découvrez un court reportage, de la série « La Vie Gironde », sur le logement social et l'action du Département sur ce thème, réalisé en 2013 et diffusé sur la chaîne TV7 :

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable