D'hier à aujourd'hui...

Des premières traces de présence humaine à nos jours, retour sur quelques dates clés qui ont marqué l'histoire du territoire girondin.

Préhistoire

Le territoire de la Gironde a été habité dès les temps préhistoriques, ce qu’attestent les gravures pariétales de la grotte de Pair-non-Pair représentant des chevaux, bouquetins, cervidés, mammouths et bovidés datées de l’aurignacien (entre 33 000 ans et 26 000 ans avant Jésus Christ). Témoignage émouvant de l’éveil artistique de l’Humanité, elle est l’une des grottes ornées les plus remarquables du début du paléolithique supérieur.

VIIIe siècle

La ville de Saint-Emilion est édifiée autour du tombeau d'Emilion, un ermite venu de Vannes en Bretagne. Il s’était retiré sur ce site alors recouvert par la forêt.

1152

Aliénor d'Aquitaine épouse Henri Plantagenêt, duc de Normandie et comte d’Anjou, qui deviendra roi d'Angleterre sous le nom d'Henri II d'Angleterre. Elle apporte, en dot, la province de Guyenne, actuelle Aquitaine. Les vues de la monarchie française sur cette province, et le refus du roi d'Angleterre de considérer le roi de France comme son suzerain seront, entre autres, à l'origine de la première Guerre de Cent Ans entre la France et l’Angleterre (1154-1258/1259).

1453

La Bataille de Castillon sonne la fin de la Guerre de 100 ans. La Guyenne redevient française.

1581

Michel de Montaigne est élu maire de Bordeaux. Il tente de modérer les relations entre catholiques et protestants en pleine guerre de religions. Il est l’auteur des Essais.

1652

En l'an 1652, le mouvement de l'Ormée, constitué de petits bourgeois, de prêtres, d'artisans, et du petit peuple s’empare de l'hôtel de ville de Bordeaux et y installe une République gasconne ! Avec plus de 100 ans d'avance sur les idées révolutionnaires de Voltaire et Rousseau, l'Ormée parle de Liberté, d'Égalité et de Fraternité.

1689

Naissance de Montesquieu. Les ouvrages du philosophe sont reconnus internationalement et le château Montesquieu se visite toujours. L’ouvrage principal de Montesquieu, « L’Esprit des lois » affirme la nécessaire séparation des pouvoirs (législatif, judiciaire, exécutif) pour la réalisation de la démocratie.

XVIIIe siècle

C’est le siècle d’or de la capitale de la Gironde. L’architecture de Bordeaux date essentiellement de cette époque, mais c’est aussi l’époque du commerce triangulaire base de la traite des noirs.

Pendant la révolution française un groupe de députés constitué autour de ceux du département de la Gironde s'était formé à l'Assemblée législative : on les appellera donc les Girondins. Ce sont des républicains modérés qui s'opposent à la centralisation politique de la capitale. Ils réclament plus d'autonomie pour les départements et sont contre le centralisme des jacobins.

Le nom de Nicolas Brémontier reste attaché à la fixation des dunes. Nommé ingénieur en chef de Guyenne en 1784, il utilisa des plantations de pins pour fixer les sables mouvants des dunes. Il a écrit un ouvrage mémoire sur les dunes en 1796.

XIXe siècle

    1823 : La lentille de Fresnel est expérimentée pour la première fois au phare de Cordouan. Ce type de lentille est utilisé pour les projecteurs de cinéma, certaines loupes.

    Années 1850/1860 : Le bassin d'Arcachon devient un centre important de culture d'huîtres grâce à deux inventions. Celle de Costes qui a l'idée d'utiliser des tuiles pour les naissains (1858) et celle de Michelet qui enduit les tuiles à la chaux (1866).

    1885 :  Alexis Millardet, professeur de botanique à la faculté des sciences de Bordeaux obtient un mélange de sulfate de cuivre et de chaux que l'on connaît de nos jours sous le nom de “bouillie bordelaise” qui est utilisé comme fongicide et bactéricide dans plusieurs cultures dont la vigne.

XXe siècle

    De Septembre à décembre 1914 : le gouvernement français quitte Paris pour s'installer à Bordeaux. Le même scénario se reproduira pendant la Seconde Guerre Mondiale, en mai 1940, avec le gouvernement de Paul Raynaud.

    A partir de 1941, l’occupation allemande est en particulier marquée par la construction de la base sous-marine qui constitue un élément clé du "mur de l’Atlantique" destiné à contenir un éventuel débarquement allié. C’est le 28 août 1944 que Bordeaux est libérée sans combat après un accord passé entre les autorités allemandes et les forces de Libération.

    A partir des années 60, le Nord Ouest de l’agglomération bordelaise accueille des industries de pointe (aéronautique et aérospatiale). C’est à Saint Médard-en-Jalles qu’est construite la fusée Diamant qui mettra en orbite dans le Sahara le premier satellite français le 26 novembre 1965.

    1998 : Le premier euro est frappé à l’établissement monétaire de Pessac.

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable