2009 - L'évaluation partagée du premier programme d'actions

L'évaluation du premier programme d’actions de l’Agenda 21 de la Gironde a été établi en 2009, en se basant sur un processus participatif. Pour mener à bien ce travail de concertation, plusieurs méthodes ont été déployées : en interne, avec les partenaires, avec la population girondine (entretiens, études de cas, tables rondes, ateliers citoyens, constitution de groupes de travail évaluation, questionnaires en ligne, analyse documentaire, réunions publiques…). La démarche d’évaluation participative a été saluée par nos partenaires et par les réseaux nationaux dédiés au développement durable (Ruban du DD 2010).

    30012007 012                       30012007 008

                                                

 Le rapport d’évaluation souligne quelques points forts :

  • La grande majorité des 94 actions sont réalisées dans un temps relativement court (2 ans)
  • L’exemplarité de l’Agenda 21 de la Gironde se concrétise sur des domaines majeurs (achats durables, introduction de la clause sociale dans les marchés publics, …) avec une réelle prise de conscience du besoin d’exemplarité du Département et des impacts de ses activités.
  • Une dynamique partenariale et territoriale est engagée avec les collectivités (Agenda 21 de réseau, Conseil départemental des Agendas 21 locaux…), concrétisée notamment par la mise en place de plus de 50 Agendas 21 locaux en Gironde
  • Un effort notable pour sensibiliser les acteurs pour un développement durable dans les champs de l’éducation pour un développement durable pour tous les publics (manifestations responsables, campagne des écomatismes, 5 défis, santé environnementale, Trophées Agenda 21, …).
  •                                                            

Et il identifie des marges de progrès :

  • Poursuivre l’intégration du développement durable dans les politiques et pratiques du Département et sur le territoire dela Gironde en s’appuyant sur la démarche d’Agenda 21.
  • Repréciser les objectifs clés, mettre en avant quelques défis et actions emblématiques à destination des Girondins afin de renforcer la lisibilité de l’Agenda 21.
  • Reconstruire le programme en associant encore plus élus et services et en le déclinant par Direction afin de favoriser l’appropriation collective et pérenniser le portage de l’Agenda 21 tout en approfondissant la concertation avec les Girondins.
  • Approfondir et systématiser l’exemplarité, indispensable pour que le Département continue à entraîner ses partenaires et à renforcer sa crédibilité interne et externe.
  • Renforcer la conditionnalité des aides au regard du développement durable en définissant collectivement un niveau d’exigence qui devrait aller croissant tout en tenant compte des évolutions réglementaires (Grenelle)
  • Faire de la solidarité un des enjeux prioritaires dans la poursuite du programme d’actions en s’appuyant sur les actions expérimentales engagées, eu égard aux compétences majeures exercées par le Département.

Passer d’une logique d’actions à réaliser à celle d’objectifs à atteindre par les directions, en s’appuyant sur une démarche d’évaluation au niveau des résultats obtenus.

Ce travail a servi de base à la construction de l’Acte II de l’Agenda 21.

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable

Documents à télécharger