La Gironde sur la voie de la transition énergétique

Le Plan Climat Energie Territorial est un programme d’actions qui définit les actions permettant de lutter contre le changement climatique et de s’adapter à ses effets. L'article 75 de la loi n°2010 du 12 juillet 2010 impose aux Départements la réalisation d’un Plan Climat Air Energie, qui s’applique aux compétences de la collectivité (politiques, actions et fonctionnement) et s’étend à l’ensemble de son territoire, pour toucher tous les acteurs locaux (partenariat avec le grand public, les entreprises, d’autres collectivités…). Le Plan Climat Air énrgie de la Gironde a été voté en décembre 2012, pour la période 2012-2017.

Le Plan Climat Energie Territorial est un programme d’actions qui définit, à partir d’un bilan d’émission de gaz à effet de serre sur un territoire, les mesures permettant de lutter contre le changement climatique et de s’adapter à ses effets.

Ce programme d’actions s’applique aux compétences de la collectivité et s’étend à l’ensemble de son territoire, pour toucher tous les acteurs locaux (grand public, entreprises, autres collectivités…).

C'est pourquoi, en décembre 2012, le Conseil Départemental adopte le Plan Climat Air Energie de la Gironde. Le plan climat de la Gironde est le volet Climat de l'Agenda 21.

  

Objectif : réduire de 75% des émissions de gaz à effet de serre de la Gironde entre 1990 et 2050

 PCAE 33 facteur 4

Le Plan Climat de la Gironde vise l’objectif facteur 4, c'est à dire la réduction par 4 des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire girondin d’ici 2050.

Pour cela, le Plan CLimat pose l'objectif intermédiaire de réduire de 20% les émissions de GES entre 2008 et 2020. Pour y arriver, il s’agira de réduire de 28,5% les consommations d’énergies et d’augmenter la part des énergies renouvelables jusqu’à 25,4% de la consommation d’énergie finale (c’est-à-dire toute type d’énergies confondues).

Ces objectifs sont articulés avec les objectifs du Schéma Régional Climat Air Energie de l’Aquitaine.

 

Comment ? 9 axes de travail et 91 actions pour passer à l'acte

PCAE 33 PdeG

 

Le Plan Climat Air Energie de la Gironde comporte 91 actions pour engager la transition énergétique afin de :

  • Réduire l’impact environnemental et sanitaire des transports
  • Réduire les consommations d’énergie dans l’habitat et les bâtiments tertiaires tout en améliorant le confort
  • Développer la production d’énergies renouvelables
  • Améliorer l’impact du secteur agricole et maitriser les impacts du changement climatique sur les productions
  • Prévenir l’évolution des milieux naturels terrestres et aquatiques
  • Promouvoir des modes de production et de consommation responsables
  • Informer, sensibiliser, former les girondins
  • Lutter contre la vulnérabilité énergétique

 

Pour en savoir plus sur les engagements thématiques du Conseil Départemental de la Gironde :
>
la mobilité durable
> le soutien à la production d’énergies renouvelables
> la mobilisation du secteur agricole
> l’information et la sensibilisation des citoyens
> le soutien à la rénovation de l’habitat

 

Le Plan Climat de la France

 

Depuis 2004, la France a élaboré un plan climat national actualisé pour la dernière fois en 2013. Il décrit la politique climatique et d’efficacité énergétique du pays et il est complété d’un plan national d’adaptation au changement climatique. La loi pour la transition énergétique pour la croissance verte, juin 2014, vient préciser encore la trajectoire pour arriver au facteur 4 d’ici 2050 (division par 4 des émissions de gaz à effets de serre au niveau de 1990). Un effort pour la mobilisation des citoyens, des entreprises… accompagne ces plans nationaux.

 

C'est dans le cadre de son engagement national que la France reçoit la 21e Conférence Nations unies sur les changements climatiques (COP21), du 30 novembre au 11 décembre 2015. Avec près de 40 000 participants – délégués représentants les pays, observateurs, membres de la société civile..., il s’agit d’aboutir, pour la première fois, à un accord universel et contraignant pour lutter contre le dérèglement climatique et impulser/accélérer la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone. 

Pour cela, le futur accord devra traiter :

 

  • de l’atténuation, c’est-à-dire des efforts de baisse des émissions de gaz à effet de serre permettant de contenir le réchauffement global à 2°C
  • et de l’adaptation des sociétés aux dérèglements climatiques déjà existants.

Ces efforts devront prendre en compte les besoins et capacités de chaque pays. L’accord devant entrer en vigueur à partir de 2020, il devra être durable pour permettre une transformation à long terme.

Pour en savoir plus : 
> sur la conférence des Nations Unies sur le Climat : www.cop21.gouv.fr
> sur le Plan Climat de la France :www.votreenergiepourlafrance.fr
Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable