Plan d'Actions pour le Paysage

Un Plan d’Actions Opérationnel pour le Paysage (PAP) et un Schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles (SDENS) réorientent la nouvelle Politique renforcée du Paysage et du Patrimoine naturel pour les 10 ans à venir.

Le Département de la Gironde peut s’enorgueillir d’un patrimoine naturel et paysager remarquable. Il dispose non seulement d’une grande diversité de paysages (49 unités paysagères différentes identifiées dans l’atlas des paysages) mais il possède aussi une large palette d’habitats d’intérêts patrimoniaux dont 42 sites d’importance communautaire selon la directive habitats, correspondant à 13.5 % de la superficie du territoire départemental. Il représente l’un des derniers sanctuaires pour de nombreuses espèces emblématiques, telles que le Vison d’Europe, l’Esturgeon européen, la Cistude d’Europe, ou l’Angélique des estuaires.

Mais en Gironde comme sur l’ensemble de l’Aquitaine, l’artificialisation de l’espace qui résulte de l’urbanisation et de l’expansion des infrastructures a connu, entre 1990 et 2000, l’évolution annuelle moyenne la plus forte de France. Ce développement consomme le patrimoine des générations futures : régression constante des terres agricoles, morcellement et régression des espaces forestiers, altération ou disparition des espaces naturels, standardisation et simplification des paysages, consommation d’énergie

En France, tous les dix ans, l’équivalent de la surface d’un département est soustrait aux espaces naturels et agricoles. Le Président de la République l’a affirmé lors de la Conférence environnementale, en septembre 2012 : « la lutte contre l’artificialisation des espaces agricoles et naturels est une priorité du gouvernement. Les terres agricoles et naturelles ne doivent plus constituer une variable d’ajustement de l’urbanisation.»

Face à ce constat, le Département de la Gironde a souhaité doter le territoire départemental d’une Politique renforcée du Paysage et des Espaces Naturels Sensibles et d’outils de connaissance innovants.

La collectivité a ainsi voté en décembre 2013, un Plan d’Actions Opérationnel pour le Paysage (PAP) et unSchéma départemental des Espaces Naturels Sensibles (SDENS). Ces deux documents (composé chacun d’une trentaine d’actions structurantes) réorientent la nouvelle Politique renforcée du Paysage et du Patrimoine naturel pour les 10 ans à venir.

Ces documents et ces actions constituent une importante ressource en ingénierie mise ainsi à disposition des territoires de Gironde, des collectivités, des aménageurs, et des citoyens impliqués sur ces sujets. 

 

Un PAP structuré autour de 4 axes et composé de 35 actions

 

Axe 1 : Renforcer les compétences des agents et des élus du Conseil départemental en matière de paysage

 

Il s’agit de favoriser le partage d’une culture paysagère et environnementale en interne, pour améliorer l’exemplarité de l’institution départementale dans ses opérations à maîtrise d’ouvrage. Cet axe de travail s’appuie, entre autres, sur la création d’un réseau interne de « correspondants paysage », identifiés dans différents services et sensibilisés à la question du paysage. Ce Réseau a pour objectif de travailler à la réalisation de projets exemplaires dits « projets école » (port, route, digue, collège…). Cet objectif opérationnel est aussi conjugué avec un objectif de formation/action.

lapebie-aire-accueil

>> Un exemple de « projet Ecole » : l’aménagement de la piste cyclable Roger Lapébie à Frontenac

                                  

Le Département a développé une nouvelle aire d'accueil sur la piste Lapébie sur les communes de Cessac et Frontenac.

Ce nouvel équipement a comme objectifs de répondre à un problème de sécurité sur le site et de proposer un accueil de qualité à l'attention d'une pluralité d'usagers (cyclistes, promeneurs, pêcheurs et habitants). L’un des enjeux du projet a été également de mettre en valeur le matériau calcaire du sous-sol de ce territoire.

En 2013, un marché de maîtrise d'œuvre a été lancé, un architecte paysagiste (Sébastien Riquois) a été retenu pour ce projet. De nombreuses réunions de concertation ont été faites associant les élus des communes, l'entreprise, la direction des infrastructures, le propriétaire riverain et les concessionnaires. En 2014, les travaux ont été réalisés et sont aujourd'hui réceptionnés.

La gestion est assurée aujourd'hui par les communes de Cessac et Frontenac.

 

Flèche rouge logo Cliquez ici pour accéder aux informations relatives aux formations et aux journées d'échanges.

 

Axe 2 : Soutenir les partenaires territoriaux dans leurs projets d’urbanisme et d’aménagement

 

En direction de ses partenaires territoriaux, le Département poursuit son accompagnement financier (grâce à la Taxe d’aménagement) et son offre d’ingénierie, en apportant un appui méthodologique, technique et scientifique aux collectivités locales pour favoriser la construction et le suivi des outils de planification et l’opérationnalité des aménagements dans le respect des paysages, des milieux et des ressources patrimoniales.

Flèche rouge logo Cliquez ici pour accéder au dispositif d'aides aux collectivités.

Un nouveau dispositif financier a été également déployé pour soutenir pendant 3 ans, et à hauteur de 50%, le recrutement « d’animateurs paysagistes » dans les territoires porteurs d’une démarche SCOT. Cet appui d’ingénierie, au cœur des structures intercommunales, a pour mission de favoriser la qualité des réflexions en matière d’urbanisme y compris commercial, et la qualité des projets d’aménagement. Leur mission de conseil, s’appuiera sur les documents de référence développés par les politiques environnementales Département, en particulier, l’atlas des paysages de la Gironde, le Schéma Départemental des Espaces Naturels et le Plan Départemental des Zones Humides, et s’attachera à développer des avis et projets en cohérence avec les orientations et défis identifiés par le Manifeste InterSCOT.

 

Axe 3 : Valoriser le patrimoine naturel et paysager départemental auprès d’un large public

 

Le préalable à la réussite de l’action repose sur une connaissance partagée et suppose par la même de réfléchir à la diffusion pédagogique de l’information et à l’apprentissage de démarches permettant d’ouvrir le regard sur d’autres perspectives : naturalistes, paysagères  au coté d’approches économiques, sociales ou culturelles.

Les actions de sensibilisation grand public et les actions d’éducation à l’environnement viennent naturellement compléter ces objectifs de partage et de sensibilisation.

Flèche rouge logo Cliquez ici pour accéder aux informations relatives aux expositions.

Flèche rouge logo Cliquez ici pour accéder aux parcours paysages des collégiens.

 

Axe 4 : Développer et animer les réseaux de partenaires : Réseau Biodiversité et Réseau Paysage

 

Flèche rouge logo Cliquez ici pour accéder aux informations relatives au Réseau Biodiversité et au Réseau Paysage.

 

 

 

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable