Enjeux de l'énergie et des gaz à effet de serre de l’agriculture et de la forêt : ClimAgri

Depuis plusieurs années maintenant, le Département s’est mobilisé en faveur de l’évaluation diagnostique des gaz à effet de serre et de l’énergie dans l'agriculture et la forêt en Gironde.

 

Cette démarche globale, dénommée ClimAgri, s’appuie sur une méthodologie soutenue par l’ADEME. Elle contribue à l’un des objectifs du plan climat-énergie territorial de la Gironde (PCET).

 

Parce que l'enjeu est important, l'ambition doit être à la mesure


rondins de bois empilésDiviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050, tel est l’objectif que s’est fixé la France. Or, les secteurs agricoles et forestiers peuvent représenter jusqu’à 50% des émissions de GES d’un territoire. C’est la raison pour laquelle le Département a souhaité s’engager dans la réalisation du diagnostic "ClimAgri" sur le périmètre géographique de la Gironde.

Si les activités agricoles et forestières contribuent à l'émission des gaz à effet de serre de la Gironde, ces secteurs participent aussi à la production alimentaire, au stockage de carbone dans la biomasse ainsi qu'à des services s'étendant bien au delà.

MoutonsParallèlement, évaluer les gaz à effet de serre des secteurs agricoles et forestiers et envisager les actions susceptibles de les réduire incitent à porter un regard croisé sur les bénéfices associés à la préservation des ressources naturelles (eau, sol, air), la durabilité des modes de production, la valorisation des territoires, par essence en mutation, et à interroger les solidarités dans et entre les territoires girondins. Les premiers retours d'expériences à l'échelle nationale sur la démarche ClimAgri rendent d’ores et déjà compte des actions possibles. (voir ci-dessous la rubrique "pour en savoir plus")

Enfin, le diagnostic ClimAgri évaluant la production alimentaire d’un territoire, il incite à s’interroger sur l’offre locale de production et la capacité alimentaire de celui-ci.

L’alimentation elle-même pèse de façon significative dans les émissions de GES de chaque citoyen, puisque en moyenne, il est estimé qu’un repas équivaut à 3 kg équivalent CO2. Pour autant, l’alimentation reste un thème périphérique au diagnostic "ClimAgri", les activités du secteur agricole ne pouvant circonscrire le sujet de l'alimentation et de la chaîne alimentaire du producteur au consommateur qui recouvre d'autres activités que la production agricole (la transformation, le transport, la distribution).

Les questions des GES du secteur agricole et de l’alimentation se complètent donc.


ClimAgri en pratique : un outil d'évaluation et d'animation


L’analyse de la situation énergétique à l’échelle des territoires est devenue incontournable pour la construction de stratégies d’actions. Ce niveau s’impose pour une action efficace qui prenne en compte les spécificités locales, la diversité et la complémentarité des activités.
Pour cette raison, le Département déploie sur la Gironde le dispositif de diagnostic ClimAgri en partenariat avec les professionnels et les institutionnels des secteurs agricoles et forestiers, avec le soutien de l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) d'Aquitaine.

MiscanthusIl quantifie :

  • l’énergie mobilisée par les productions du territoire, avec la prise en compte des consommations associées à la fabrication des intrants,
  • les émissions et absorptions de GES associées ces productions,
  • le stock de carbone du territoire,
  • les productions du territoire, alimentaires, énergétiques dont les énergies renouvelables (EnR).

 

Pour une action de mobilisation et de coopération avec les acteurs locaux


Plus qu’une étude, ClimAgri concourt à la création d’une dynamique de territoire. Au-delà du calcul théorique, elle constitue une démarche de projet visant :

  • la mobilisation des institutionnels et professionnels,
  • la sensibilisation des acteurs impliqués,
  • la collecte des données agronomiques et agro-environnementales,
  • l’élaboration de diagnostics et de simulations,
  • la valorisation des résultats et la mise en place de plans d’actions.


En Gironde, la démarche ClimAgri est pilotée par le Département et court sur 2013-2015.

 

Vigne et grappe de raisinsLes résultats attendus

  • Evaluer et agir au niveau local sur l'impact énergétique et environnemental de l'agriculture et de la forêt.
  • Elaborer un plan d’actions pour accompagner les secteurs agricoles et forestiers à relever les défis agro-environnementaux en vue de l’adaptation au changement climatique en Gironde.


 Flèche rouge logo Retrouvez ici le cahier de retour d'expérience.

 

Flèche rouge logo Pour en savoir plus, consultez :

 

Contacts

Direction de la Valorisation des Ressources et des Territoires (DVRT)
Service de la valorisation de l'espace et de la politique du risque : 05 56 99 54 63

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable