19 décembre 2013

Signature de la Charte de la prévention spécialisée 2013-2016

La charte de la prévention spécialisée a été renouvelée par la signature, le 19 décembre 2013, avec le Département, des 9 associations de prévention spécialisée habilitées.

DSC01587Cette charte définit les fondements juridiques de la prévention spécialisée en Gironde, les principes politiques et éthiques qui les conduisent. Elle instaure une gouvernance participative et évolutive, ouvre le champ de l’innovation pour développer dans l’avenir, si cela s’avère nécessaire, son action sur des territoires aujourd’hui non couverts.

Elle fixe ainsi les orientations politiques du Département en prenant en compte l’ensemble des évolutions, celles des jeunes et des territoires.

 

Aujourd’hui, le contexte économique et social met les jeunes en première ligne, en Gironde comme au plan national, face aux difficultés d’accès à la formation, à l’emploi, au logement, mais parfois aussi au soin, à la mobilité, à la santé, à l’information…

Fin 2012, 23 % des jeunes girondins de moins de 25 ans vivaient sous le seuil de pauvreté où la part des moins de 25 ans représente plus de 30 % de la population. Dans le département, 17 % des jeunes de 18 à 25 ans ne sont pas insérés sur le marché du travail.

DSC01588Au-delà de ces chiffres, le quotidien des acteurs sociaux auprès des jeunes, confirme qu’il est impératif d’être à leurs côtés pour les aider à affronter les difficultés et à se construire un avenir.

Dans un contexte de crise pour les collectivités, certains départements ont fait le choix de ne plus intervenir dans le champ de la prévention spécialisée. En Gironde, le contexte budgétaire est contraint mais la collectivité a décidé de faire de la jeunesse une priorité et de la prévention spécialisée une action pérennisée.

Jusqu’à présent, l’action de la prévention spécialisée s’adressait majoritairement aux classes d’âge entre 16 et 21 ans. L’évolution sociale, l’évolution du nombre de jeunes de moins de 15 ans en difficulté d’intégration sociale, l’augmentation des comportements à risque chez les plus jeunes impliquent aujourd’hui la nécessité d’ouvrir le champ de la prévention spécialisée aux plus jeunes, en lien avec la famille.  

Désormais, la cible privilégiée sera les jeunes de 11 à 21 ans sans pour autant exclure des jeunes plus âgés en situation particulière qui doivent être accompagnés au cas par cas.

 

Ce document a vocation à servir de base aux articulations nécessaires avec les autres institutionnels dans la Politique de la ville, dans le cadre des politiques éducatives, comme de la prévention et de la délinquance.

En 2012, 4 600 jeunes ont été pris en compte par la prévention spécialisée.
En 2013, le Département a consacré plus de 7,5 millions d’euros à la prévention spécialisée.

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable
Aucun commentaire
*
Effacer
*
Effacer
*
Effacer
Effacer
Effacer
Entrer 6 lettres majuscules
Captcha