23 novembre 2012

4ème carte blanche : "De l’injonction à l’autonomie, à la participation des usagers"

Carte blancheCes cartes blanches, ainsi que les petits-déjeuners de travail organisés chaque mois sur des thématiques différentes, réunissent les acteurs de l’insertion en Gironde : associations, services sociaux, etc...
Les petits-déjeuners rassemblent une vingtaine de personnes pour aborder clairement une problématique dans ce domaine.

Les cartes blanches sont l’occasion d’inviter un chercheur, un intellectuel dont les travaux abordent les questions d’insertion. Chaque carte blanche est organisée en deux temps : une présentation par la personnalité suivie d’un débat avec la salle.
Les trois premières cartes blanches organisées en mars, mai et juin, ont été l’occasion de mener une reflexion sur le RSA et le retour à l’emploi : les illusions, désillusions et réalisations des politiques d’insertion, l’insertion à travers les projets de territoires ou d’habitants... 

Pour cette quatrième carte blanche c’est le thème « De l’injonction à l’autonomie, à la participation des usagers » qui était abordé, avec l’intervention d’Isabelle ASTIER, sociologue, professeur de sociologie à l’Université de Picardie Jules Verne-Amiens, membre du Centre Universitaire de Recherche sur l’Action publique et la politique (CURAPP) et auteur de nombreux ouvrages et articles relatifs notamment à l’intervention sociale, le contrat d’insertion, les politques d’insertion,...
Il y a été question de l’accompagnement dans ses multiples dimensions, de l’injonction au projet et à l’insertion dans ses contradictions pour les allocataires et pour les accompagnants.

Flèche rouge logo Nous vous proposons de retrouver l'enregistrement audio intégral de cette carte blanche :

 

Flèche rouge logo Vous pouvez également visionner une interview de Isabelle ASTIER, dans laquelle elle revient sur les grands enjeux abordés au cours de cette Carte Blanche.

 

 

REPÈRES
- La Gironde finance 26 000 allocations RSA socle et 4 000 RSA socle majoré (ancienne allocation de parent
isolé).
- Le Conseil général de la Gironde consacre 14 millions d’euros par an à l’insertion et 160 millions d’euros
au paiement de l’allocation RSA.
- Le Conseil général de la Gironde a financé en 2011 plus de 30 chantiers-formation, insertion et projets d’insertion par l’activité économique et 14 projets dans le champs de l’entreprise.
- L’accompagnement des bénéficiaires du RSA est assuré par les assistants sociaux des 38 Maisons
Départementales de la Solidarité et de I’Insertion, les travailleurs sociaux des 21 CCAS, 7 PLIE conventionnés
et les missions locales pour les moins de 25 ans ainsi que les sites emplois.
- Le Conseil général de la Gironde intègre des clauses sociales dans ses marchés publics et en 2011 ce sont
ainsi 60 000 heures qui ont été réalisées (chantiers mais aussi services de déménagement, nettoyage, etc..)
Pour 2012, l’objectif est d’atteindre 100 000 heures.

 

 

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable
Aucun commentaire
*
Effacer
*
Effacer
*
Effacer
Effacer
Effacer
Entrer 6 lettres majuscules
Captcha