L’observation et l'ingénierie foncières au service des collectivités locales

Le Département anime un Observatoire Foncier et propose aux collectivités de les accompagner dans la définition de leur stratégie foncière locale.

 

L'Observatoire foncier départemental

Afin de déterminer les orientations stratégiques et les actions à mener, il est nécessaire d'acquérir une vision globale des évolutions qui affectent le foncier bâti et non bâti. Le Département a donc créé un observatoire foncier qui associe de nombreux partenaires tels que l’Etat, les collectivités locales, la Chambre d’agriculture, la SAFER…

L'observatoire a pour vocation de développer en Gironde une connaissance stratégique de la question foncière par la collecte et la diffusion de l'information.

Son rôle est de suivre l'évolution des problématiques foncières (urbanisation, construction de logements, emprise de l'activité agricole...) et de pouvoir anticiper les phénomènes pour adapter la politique départementale.
Il permet également de mesurer les tendances d’évolution en tant qu’outil d’expertise pré-opérationnelle au service des territoires girondins.


Flèche rouge logo Téléchargez la fiche "Tout savoir sur l'Observatoire foncier départemental" 

 

L’ingénierie foncière au service de l’accompagnement des territoires girondins dans leur stratégie foncière

Afin de disposer d’une vision foncière globale à l’échelle de leurs territoires, le Département, à partir des données de l’observatoire foncier départemental, propose depuis 2012 aux collectivités locales qui le souhaitent de réaliser des pré-études foncières permettant de déboucher sur des stratégies foncières locales et d’envisager la signature de Conventions d’Intervention Foncière.

Flèche rouge logo Téléchargez la fiche "Tout savoir sur l'accompagnement vers une stratégie foncière locale"

 

Synthèse des phénomènes clés liés au foncier en Gironde

  • image carte prix médian terrains 1999-2010Augmentation de la population de 15.000 habitants par an (augmentation d’environ 300.000 habitants attendue d’ici 2030).
  • Accroissement de la pression foncière sur les zones périurbaines et poursuite du grignotage des espaces naturels et agricoles : environ 1000 ha de terres agricoles « artificialisées » (sortant de l’usage agricole) depuis 10 ans ; 1200 ha en 2011
  • Flambée des prix des terrains au cours des années 2000 avec un léger tassement en 2009 (agglomération bordelaise et Bassin d’Arcachon en tête du marché foncier départemental).
  • Eloignement des ménages de l’agglomération bordelaise de plus en plus important du fait du prix du foncier devenu inaccessible  (les jeunes ménages en particulier s’éloignent de plus en plus : on note d’ailleurs une corrélation entre l’évolution de la population, le prix du foncier et le revenu des ménages

 

Contact

Direction la Cohésion Territoriale et de la Coopération Européenne
Srvice de la maîtrise foncière
05 56 99 66 37

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable