Pourquoi cette démarche ?

La mobilité est une préoccupation importante pour les Girondins mais aussi pour la vitalité des entreprises et l’attractivité de notre territoire.

 

Un défi à relever : la mobilité de demain

 

En Gironde, plus vaste département métropolitain et qui connaît une très forte croissance démographique, la place de l’automobile reste prégnante. Cela se ressent au quotidien en terme de circulation, particulièrement dans l’agglomération bordelaise.

Au-delà des difficultés de circulation, la hausse du coût du pétrole accentuent un peu plus la précarité des plus pauvres, mais menacent également des citoyens aux revenus modestes. La « vulnérabilité énergétique » est un phénomène qui va s’accentuer.

Il nous faut inventer les politiques de demain pour répondre aux besoins en anticipant les effets de la croissance démographique de la Gironde, de la hausse continue du pétrole et en tenant compte des impératifs environnementaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

 Une collectivité qui bouge

 

Image 006

 

Le Département investit depuis longtemps sur les routes et pistes cyclables, les réseaux de transports scolaires et de cars interurbains, dans l’aménagement de l’espace au service des communes de toutes tailles.

Il est donc un acteur majeur de la mobilité girondine et il s’est engagé dans une démarche dénommée TransGironde Mobilités 2030 matérialisée par le Livre Blanc des Mobilités.

A partir d’un état des lieux de la mobilité, d’éléments de prospective notamment démographique, il s’agit de construire une vision commune des grands enjeux pour le futur et un plan d’actions à court, moyen et long terme.

Ce plan d’action devra répondre aux objectifs d’équité sociale et territoriale mais également à un impératif d’efficience des ressources publiques en s’inscrivant en complémentarité des initiatives des autres acteurs de la mobilité.

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable