La Route des Lasers

En 1995, le gouvernement prenait la décision de cesser les essais nucléaires de Mururoa. La dissuasion restant le fondement de la politique de défense de la France, la décision fut alors prise de développer les simulations en construisant des équipements de grande ampleur. Le site girondin du CEA/CESTA fut alors retenu pour accueillir l’un de ces équipements, le Laser Mégajoule.

Parce qu'il mène une politique forte de soutien aux projets innovants, le Département a, depuis l’annonce de l’implantation en Gironde de cet outil scientifique unique en Europe (un autre Laser de grande puissance existe aux Etats-Unis), décidé de soutenir le développement du projet territorial « Route des Lasers ».

A ce titre, le Département est intervenu et continue à intervenir à différents niveaux :

La Société d'Economie Mixte Locale (SEML) Route des Lasers

 

Le Département a favorisé la création de cette structure a qui a été confié, lors de sa création, le soin de mener les opérations d’aménagement des zones d’activités Laseris 1 et 2 et de construction des bâtiments industriels à proximité du CEA/CESTA.
Le Département est aujourd’hui l’un des principaux actionnaires de la SEML (19,51% du capital) dont la présidence est assurée par Yves Lecaudey, vice-président du Conseil Général chargé des finances.

Economie

 

Le Département soutient financièrement l’aménagement des parcs technologiques dédiés Laseris 1 et 2 ainsi que la construction des bâtiments qui accueilleront les futurs sous traitants du LMJ. Le premier bâtiment a été livré fin novembre 2005 à une filiale de Thalès, de nouvelles livraisons interviendront d’ici à septembre 2008 permettant notamment l’installation des entreprises Cilas, Sagem Ds et Quantel.
Les retombées du Laser Mégajoule dépassant largement le périmètre du Barp, les actionnaires de la SEML ont décidé d’engager l’aménagement de la Cité de la Photonique à Pessac. Un véritable pôle de référence dans le domaine Optique Laser va émerger avec le concours du Département à proximité du domaine universitaire bordelais.

Parc Laseris 1


Infrastructures

 

Favoriser l’émergence d’un pôle de développement autour du Laser Mégajoule, ce n’est pas seulement soutenir l’aménagement de zones d’activités dédiées. C’est aussi favoriser l’environnement immédiat des entreprises qui s’y implantent.
C’est pourquoi, le Département a mis en place un programme pluriannuel d’infrastructures comportant notamment la mise en sécurité et l'aménagement de carrefours sur la RD5 (entre l’échangeur autoroutier et la commune du Barp) qui permet d'accéder au parc d’activités Laseris 1.

Transports

 

Pour favoriser l’accès au chantier des personnes intervenant dans la construction du LMJ, le Département a aménagé les lignes de transport Transgironde.
La ligne de transport "Bordeaux-Saugnacq et Muret" a été aménagée pour devenir la ligne "Bordeaux-Belin Beliet" (ligne en correspondance avec le tramway – Arrêt Peixotto) et une nouvelle ligne "Le Barp-Marcheprime" a été créée pour faciliter le ramassage des personnels (ligne en correspondance avec le TER à la Gare de Marcheprime).

Social

 

Un projet d'insertion par l'activité économique a été mis en place en partenariat avec les Groupements d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification (GEIQ) de Bordeaux et celui du Val de Garonne pour favoriser le recrutement de personnes en insertion sur le chantier.
Ce travail initié à l’occasion des travaux de gros œuvre du chantier se poursuit aujourd’hui pour la phase de second œuvre et implique directement les Antennes Girondines d’Insertion.

Pour en savoir plus : www.seml-routedeslasers.fr

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable