Filière vitivinicole

Le soutien au secteur vitivinicole : une politique renforcée pour amortir les effets de la crise et préparer l'avenir.

 

 

CREAG33

 

Les exploitations agricoles, leurs groupements et les entreprises qui valorisent les produits girondins peuvent souscrire au contrat triennal « CREAG 33 » afin de favoriser la création et le développement de ces entreprises.
D’une durée de trois ans, ce contrat regroupe l’ensemble des interventions départementales et  apporte ainsi aux organismes professionnels partenaires une garantie sur la viabilité du projet et sur l’engagement dans une démarche durable de qualité.

La création ou le maintien d’emplois, le développement de l’activité  et de la commercialisation de proximité et des pratiques respectueuses de l’environnement sont indispensables pour bénéficier de ce contrat.

Le porteur de projet mobilise les dispositifs départementaux pour financer partiellement les prestations de conseil, les dépenses immatérielles et les investissements. Une programmation annuelle est possible pour accompagner le développement de l’entreprise.
Le porteur de projet bénéficie des actions de promotion du Département.

 

Les interventions départementales sont présentées selon la chaîne de valeur : du terroir à la dégustation.

 

De la production de raisin à la production de vins

 

Des terroirs viticoles remarquables

Le Département mobilise sa compétence foncière pour protéger les espaces agricoles et viticoles face à une pression foncière croissante. Ainsi il a cosigné la Charte Agriculture, forêt et urbanisme.

Dans le cadre du projet GPSO le Département mettra en œuvre la procédure d’aménagement foncier agricole et forestier. Cette procédure, réglementée par le Code Rural et financée par le maître d’ouvrage, est obligatoire lorsqu’un projet de grand ouvrage est envisagé sur le territoire.

L’aménagement foncier doit permettre de réparer les dommages causés par l’infrastructure en limitant  l’effet de coupure et en restructurant le territoire impacté.
Les opérations d’aménagement sont également l’occasion pour les communes d’anticiper sur le développement de leur territoire en intégrant leurs projets communaux ou intercommunaux dans l’opération d’aménagement grâce aux outils mis à leur disposition (ex : réserves foncières pour le projet Eco-pôle sur Captieux ou pour un projet communal sur Bazas, restructuration du réseau de circulation à Aubiac).

De plus, dans un souci de maintien des superficies en production, la politique vitivinicole départementale s’attache à faciliter la transmission/reprise du foncier viticole et des entreprises, le désendettement des exploitations et, par voie de conséquence, la préservation du potentiel de production des exploitations et de leurs groupements.

  • l’accès au foncier locatif
  • le portage foncier par l’intermédiaire de la SAFER


Actions personnalisées destinées aux vignerons

 

Le développement des pratiques durables et de la viticulture biologique se poursuit et bénéficie du soutien départemental. Les projets d’impact paysager ou agronomique, ou de valorisation de la biomasse vitivinicole sont ainsi accompagnés.

Le Département soutient la mise en place de démarches de qualité, les investissements des entreprises viticoles, notamment dans les bâtiments d’exploitation et d’habitation. Il finance également le traitement des effluents vitivinicoles et phytosanitaires pour améliorer les conditions de production et réduire l’impact sur l’environnement.

Après arrachage de vignes, la réorientation des terres vers une production agricole ou forestière de qualité peut mobiliser une aide départementale, de même que les contrats de Mise à Disposition (C.M.D)  conduits en partenariat avec la SAFER.

Les exploitations qui rééquilibrent leur système de production avec la création et le développement d’activités complémentaires (asperges, élevage…) sont également accompagnées.

 

Projets de groupements

 

CUMA et Coopératives

Le Département accompagne :

  • les regroupements de coopératives pour diminuer les charges de production
  • les investissements pour optimiser  les capacités qualitatives des différents sites.
  • les démarches de production de qualité
  • les  équipements matériels des CUMA

 

Regroupement des exploitations viticoles

Les exploitations qui se regroupent au sein d’une structure unique de production, pour rationaliser les équipements vinicoles, améliorer la qualité des produits, augmenter le volume de l’offre commerciale, et faciliter également la transmission/reprise des petites exploitations bénéficient du soutien financier du Département.


Pour une mise en marché organisée vers une distribution et une commercialisation optimisée

 

Actions personnalisées destinées aux vignerons

Le développement d’activités en circuits courts comme la vente directe à la propriété, dans un local d’accueil, dans des points de vente collectifs, sur les marchés, salons, manifestations thématiques… contribue à la valorisation des produits viticoles girondins et permet de les associer à d’autres produits agricoles de qualité.

Les études, l’appui technique, l’aménagement de locaux d’accueil et de commercialisation,  et les coûts de communication nécessaires à la valorisation du projet, sont également subventionnés.


La promotion pour une consommation avertie et un œnotourisme à développer


Démarches territoriales œnotouristiques
Le Département met en œuvre une politique œnotouristique au profit de l’ensemble des acteurs du territoire girondin. La réalisation d’hébergements œnotouristiques labellisés bénéficie du cofinancement départemental.

Développement des circuits courts et de proximité – accueil du public – vente directe
Le Département favorise l’emploi et le développement de la vente directe via toutes les formes de circuits courts et de proximité. Cette forme de commercialisation s’inscrit dans une démarche de production de qualité ou en agriculture biologique, et contribue ainsi à promouvoir l’ensemble des produits agricoles locaux.

Le conseil, l’appui technique, l’animation, les investissements matériels et immobiliers nécessaires au développement de ces activités commerciales de vente directe sont financés.

 

Contact

 

Direction la Cohésion Territoriale et de la Coopération Européenne
Service de l'Animation Economique
Tél : 05 56 99 66 37
ou  via notre formulaire de contact

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable