Les enjeux de la LGV SEA

La phase d'étude et de concertation a débuté en 2001 et s'est achevée par la signature du contrat de concession le 30 juin 2011. Cette signature va permettre le démarrage des travaux de terrassement et de construction des ouvrages d'art, prévu au premier semestre 2012.

En Gironde, la LGV traverse 16 communes du territoire nord-girondin jusqu'à Bordeaux. Cela représente 30 km de voies nouvelles dont 3 km de raccordement pour desservir la gare de Bordeaux.

La mise en service commerciale est prévue pour juin 2017.

Les objectifs du projet

 

Carte du tracé de la LGV SEA entre Tours et BordeauxLe projet de LGV SEA Tours-Bordeaux s'inscrit dans un schéma global d'aménagement du territoire et de développement du réseau ferré national issu des décisions du Grenelle de l'Environnement.

Il est réalisé sous la maîtrise d'ouvrage de Réseau Ferré de France (RFF) qui a désigné le groupement d'entreprises LISEA comme concessionnaire pour une durée de 50 ans. Le contrat de concession porte sur le financement, la conception, la construction, l'exploitation et la maintenance de la ligne. Il représente une investissement total de 7,8 milliards d'euros.

Le projet LGV SEA Tours-Bordeaux ouvre la voie aux projets de lignes à grande vitesse vers Toulouse et l'Espagne, ce qui en fera le plus grand chantier de travaux publics d'Europe.
Il permettra de libérer de la capacité pour le fret et les liaisons TER sur la ligne actuelle et mettra Bordeaux à 2h05 de Paris.

Il apportera une contribution essentielle au développement économique des territoires traversés, au rattachement du Grand Sud-Ouest aux grands courants d'échanges européens et augmentera l'attractivité de la Gironde.

 

 Chiffres clés

  • Une nouvelle Ligne à Grande Vitesse de 302 km de Tours à Bordeaux et environ 40 km de raccordement aux lignes existantes
  • Objectif : Paris - Bordeaux en 2H05
  • Une concession de 50 ans attribuée par RFF
  • 117 communes, 6 départements, 3 régions
  • Environ 400 ouvrages d'art dont 19 viaducs et 7 tranchées couvertes
  • En Gironde, 31 km de ligne nouvelle dont 2 km de raccordement dans le centre-ville d'Ambarès, 40 ouvrages d'art dont 4 viaducs et le plus grand ouvrage LGV SEA Tours Bordeaux avec le viaduc de la Dordogne dépassant les 1000 m de longueur

 Dates prévisionnelles

  • 2011 à début 2012 : études, autorisations et travaux préparatoires
  • Avril 2012 à mi 2015 : travaux des infrastructures
  • Mi 2014 à début 2016 : travaux des superstructures et de la signalisation
  • Début 2016 à début 2017 : essais


L'engagement du Département de la Gironde

 

Un engagement financier

Au regard des enjeux d'une telle infrastructure pour l'avenir, le Département de la Gironde a assumé ses responsabilités en co-finançant le projet à hauteur de 142 millions d'euros. Il est le deuxième contributeur après le Conseil régional d'Aquitaine.
A ce titre il veille au respect des engagements du concessionnaire, en matière de sous-traitance locale et de clause d'insertion sociale.

 

Un engagement partenarial

Le Département, le Conseil régional d'Aquitaine, la Communauté Urbaine de Bordeaux et les services de l'Etat, se mobilisent et coordonnent leurs compétences respectives pour optimiser les retombées économiques locales.
L'expérience de cette coopération interinstitutionnelle sera transposée sur le futur chantier LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne pour en faciliter le meilleur déroulement.

 

Une volonté d'accompagnement sur 3 axes

  • Carte des communes concernées par le tracé en GirondeLe Département agit contre l'exclusion professionnelle en favorisant l'accès au chantier LGV SEA Nord Gironde des publics en situation d'insertion professionnelle.
    Pour cela, le dispositif départemental de la clause sociale est mobilisé.
  • Il est l'acteur pilote d'un dispositif favorisant l'accès du chantier aux entreprises locales.
  • Il apporte un soutien auprès des collectivités dans les domaines des infrastructures et finance les opérations d'aménagement foncier.

Vigilant sur la qualité de l'insertion environnementale du projet, le Département contribue à la mise en place du Fonds de Solidarité Territoriale intégré dans le financement du projet, permettant notamment l'insertion environnementale de la future LGV SEA sur les territoires traversés et impactés.

 

Contacts

 

Direction la Cohésion Territoriale et de la Coopération Européenne
05 56 99 66 37
dgad-dctce@gironde.fr

Direction des Infrastructures
Bureau des Etudes Générales et Spécifiques
05 56 99 33 33, poste 53 11
dgat-di-pprog-begs@gironde.fr

 

Les partenaires du Département

 

logo préfecture avec bloc préfet de Régionlogo Conseil Régional d'Aquitaine - CRA  logo pôle emploi Aquitaine    logo CUB

logo LISEA  logo COSEA - construction LGV SEA

logo Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux - CCIB   logo Chambre de commerce et d'Industrie de Libourne - CCI Libourne    logo Chambre de métiers d'Aquitaine   logo BGI - Bordeaux Gironde Investissement  logo Fédération Travaux Publics Aquitaine

logo Fecti (fédération des communes impactées par la LGV) logo communauté de communes de Saint-Savinlogo communauté de communes du Cubzaguais

Logo CDT logo office du tourisme du Cubzaguais  logo Gîtes de France

Partager cette page :  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter Version imprimable